10 conseils importer en chine

🏅Conseils pour importer depuis la Chine [ Guide Complet ] 2020

Les dix meilleurs conseils pour importer de la Chine en 2019

 

Les fournisseurs du monde entier offrent une grande variété de produits qui pourraient convenir à votre entreprise.

Vous pourriez ĂȘtre en mesure de trouver des fournitures Ă  bas prix, vous donnant un avantage concurrentiel, ou de nouvelles fournitures qui vous permettent de vendre un produit complĂštement diffĂ©rent.

En janvier 2017, la Chine Ă©tait le deuxiĂšme plus grand importateur en France (derriĂšre l'Allemagne) pour 3,68 milliards d'Euros.

Lors de l'importation, il y a un certain nombre de choses que vous devrez prendre en compte.

Cela peut aller de la gestion des relations à longue distance à l'organisation du transport international et du dédouanement.

Si vous envisagez d'importer de Chine, lisez nos dix meilleurs conseils pour vous aider à démarrer.

 

 

 

1 - Planifiez vos objectifs d'importation

 

Avant de commencer Ă  importer, c'est une bonne idĂ©e d'ĂȘtre clair sur ce que vous essayez d'accomplir.

Vous cherchez peut-ĂȘtre en Chine pour trouver une source moins chĂšre de fournitures, ou pour importer des produits qui ne sont pas encore disponibles en FranceĂ  vendre Ă  vos clients.

Dans le mĂȘme temps, l'importation devrait correspondre Ă  votre stratĂ©gie commerciale globale. 

 

 

2 - Identifier un fournisseur bon, légitime et fiable

 

Vérifiez que le fournisseur est solvable et peut répondre à vos normes de qualité.

Vous devez évaluer la qualité du produit et vérifier que les produits que vous achetez conviennent.

Vous devez savoir si le fournisseur sous-traite tout travail Ă  des sous-traitants.

Vous aurez également besoin de comprendre la culture du marché chinois pour établir une relation fructueuse avec vos fournisseurs.

Le mandarin (la langue officielle en Chine) devient une langue de plus en plus importante.

Il est parlé par plus d'un milliard de personnes dans le monde, en nombre supérieur à toute autre langue.

Faire un effort pour apprendre quelques phrases courtes peut aider Ă  Ă©tablir une confiance mutuelle.

 

 

3 - NĂ©gocier la bonne affaire

 

Comprendre vos propres forces et faiblesses, et quelles sont les priorités de votre fournisseur, vous aide à négocier la meilleure affaire.

Par exemple, si vous avez une position de trésorerie saine, vous pourriez offrir de payer plus rapidement en échange d'un bon prix.

Les Chinois croient que les partenaires commerciaux potentiels devraient Ă©tablir une relation et, en cas de succĂšs, les transactions commerciales suivront.

L'objectif de dĂ©velopper des relations Ă©troites est de construire ce que les Chinois appellent guanxi (prononcer gwan shee), qui sont essentiellement des liens sociaux ou d'affaires basĂ©s sur l'intĂ©rĂȘt et le bĂ©nĂ©fice mutuel.

 

 

4 - RĂ©duire le risque en ayant un contrat clair

 

Il est important d'avoir un contrat clair définissant exactement les conditions de paiement et de livraison que vous avez convenues.

L'utilisation d'Incoterms internationalement acceptés (International Commercial Terms) aide à réduire le risque de problÚmes de livraison ou de malentendus.

Le contrat doit également couvrir le paiement requis, quand et dans quelle devise, et quelle méthode de paiement sera utilisée.

 

 

5 - Choisissez le mode de transport que vous allez utiliser

 

Lorsque vous faites votre choix quant Ă  la façon dont vous allez importer, vous devrez dĂ©cider vous-mĂȘme de gĂ©rer la logistique ou d'externaliser le travail Ă  un transitaire.

Lors de l'importation en provenance de Chine, vos principales options sont l'air et la mer.

Si votre entreprise a besoin de transporter de grandes quantités, mais qu'il n'y a pas de pression à livrer rapidement, l'expédition par mer peut convenir.

Cependant, si vous avez besoin de vos articles rapidement et avec des niveaux de sĂ©curitĂ© plus Ă©levĂ©s, l'expĂ©dition par avion pourrait ĂȘtre plus appropriĂ©e.

Si vous importez des éléments plus petits, vous pouvez vouloir importer par la poste.

Toutes les marchandises arrivant en France par la poste en provenance de Chine doivent ĂȘtre dĂ©clarĂ©es Ă  HM Revenue & Customs. L'expĂ©diteur doit joindre un formulaire de dĂ©claration dĂ»ment rempli CN22 ou CN23.

Les marchandises d'une valeur supérieure à 2 000 £ nécessitent une déclaration complÚte du document administratif unique.

 

 

6 - DĂ©clarez vos importations au HMRC

 

Les importations en provenance de l'extĂ©rieur de l'Union europĂ©enne (UE) vers la France doivent ĂȘtre dĂ©clarĂ©es Ă  HM Revenue & Customs (HMRC).

Cela se fait généralement à l'aide du document administratif unique (DAU), également connu sous le nom de formulaire C88.

 

 

7 - Familiarisez-vous avec les Droits de douane et la régulation française

 

Le tarif intégré français, également connu sous le nom de tarif, est un guide qui clarifie ce que vous devez savoir en tant qu'importateur ou exportateur et les taux de droits que vous devez payer.

Vous pouvez utiliser le tarif pour trouver les droits actuels et les taux de TVA à l'importation ainsi que pour vous dire si vos marchandises nécessitent une licence.

 

 

8 - Comprendre l'importance des codes de marchandises

 

Lorsque vous négociez avec la Chine, vous devrez trouver le bon code de produit pour vos marchandises afin que vous puissiez remplir les documents douaniers avec précision.

Le code est un nombre à dix chiffres pour les importations en provenance de l'extérieur de l'UE. Une fois que vous connaissez le code des marchandises, vous pouvez consulter d'autres informations importantes telles que les taux de droits et toute restriction à l'importation ou à l'exportation.

 

 

9 - VĂ©rifiez si vous avez besoin d'une licence d'importation

 

Vous pourriez avoir besoin d'une licence d'importation pour importer des marchandises de la Chine vers la France.

Il existe des contrÎles à l'importation sur une gamme de produits différents, y compris les armes à feu, les aliments et les textiles.

 

 

10 - Taxes et droits sur les importations

 

Il est important qu'en tant que commerçant, vous sachiez si vous devez payer la TVA et les droits d'importation sur vos marchandises avant de pouvoir ĂȘtre autorisĂ© Ă  entrer en France.

Les importations peuvent ĂȘtre assujetties Ă  des droits d'importation, selon la classification des marchandises et d'oĂč elles proviennent.

La TVA est perçue sur les marchandises importĂ©es de l'extĂ©rieur de l'Union europĂ©enne au mĂȘme taux que si vous avez achetĂ© les marchandises en France (actuellement 20%).

Importer depuis la Chine, les 5 erreurs Ă  Ă©viter

 

Puisque nous travaillons rĂ©guliĂšrement avec des importateurs novices, nous avons remarquĂ© qu’ils sont souvent trĂšs excitĂ©s et enthousiastes vis-Ă -vis de la suite de leurs projets et veulent avancer le plus vite possible.

Or, Ă©videmment, la maĂźtrise de l’importation en Chine ne s’acquiert pas en un claquement de doigts.

Il faut avoir pratiqué quelques importations pour pouvoir bien comprendre les procédures, la terminologie, le vocabulaire, etc.

Nous allons ici voir cinq erreurs courantes qu’il faut connaĂźtre pour Ă©viter tout incident lors de vos importations.

 

Nous vous invitons Ă  voir comment nos experts vous guident dans chaque Ă©tape du processus, de la sĂ©lection du produit jusqu’à l’inventaire de vos stocks.

 

 

1 - Le cas de la « commande urgente »

 

C’est de loin l’erreur la plus importante.

Lorsqu’un nouvel exportateur veut exporter trĂšs vite vers la Chine car il reçoit des commandes dĂšs le dĂ©but de son activitĂ©, il va souvent oublier des choses primordiales.

Par exemple, il ne sera pas assez prĂ©cis lorsqu’il donnera des informations, il sera plus laxiste, aura envie d’accĂ©lĂ©rer les processus de production, etc.

Cette attitude peut conduire à des problÚmes de qualité qui ne seront en aucun cas compensés par le temps gagné en voulant avancer plus vite.

De plus, se prĂ©cipiter et bĂącler le travail dĂšs le dĂ©but est un trĂšs mauvais choix puisque cela n’assure pas une bonne image pour les prochains clients.

Un autre cas de figure est lorsque l’importateur essaye de nĂ©gocier un dĂ©lai de livraison plus court et change de fournisseur en raison d’une promesse de dĂ©lai plus court.

C’est lĂ  aussi assez risquĂ© car le fournisseur peut vous promettre un dĂ©lai plus court uniquement pour signer le contrat.

Le dĂ©lai peut s’avĂ©rer ĂȘtre le mĂȘme finalement.

 

 

2 - Ne pas comparer selon les mĂȘmes critĂšres

 

Lorsqu’il s’agit de votre premiĂšre exportation, il est possible que vous vous laissiez emporter et que votre esprit critique ne soit pas assez dĂ©veloppĂ© au moment de comparer les diffĂ©rentes offres et devis de vos partenaires.

Veillez Ă  bien comparer deux propositions de mĂȘme nature selon les mĂȘmes critĂšres.

Par exemple, lors du choix de votre fournisseur et de vos produits, analysez bien point par point, matériau par matériau pour pouvoir juger de si un fournisseur est préférable à un autre.

Remarque Sino : Evidemment, nous ne vous apprenons rien en disant cela, surtout si vous ĂȘtes expĂ©rimentĂ© et que vous connaissez bien les produits en question.

Mais nous avons pu remarquer que pour bon nombre de débutants en exportation, cette négligence lors de la comparaison entre deux fournisseurs est courante.

 

 

3 - Surestimer la marge que vous ferez sur un produit

 

La marge achat/revente peut vous paraßtre énorme, mais lorsque vous aurez pris en compte tous les besoins intermédiaires nécessaires pour vendre votre produit, vous serez probablement surpris de la marge finale.

De plus, ces besoins intermédiaires (fret, certification, marketing, payer un distributeur, 
) sont assez difficiles à chiffrer, ce qui rend le profit final aussi compliqué à estimer.

Un exportateur novice a tendance à calculer ses coûts sur la base du coût du produit, de la logistique et des inspections, mais en faisant cela, il passe outre des coûts certes secondaires mais qui finalement feront une bonne part du coût final.

 

Conseil SINO: Il faut aussi compter des coĂ»ts que vous ne pouvez mĂȘme pas prĂ©voir, comme les coĂ»ts assez alĂ©atoires des inspections douaniĂšres ou la variation des prix du fret par exemple.

 

 

4 - Se tromper sur le fonctionnement des Ă©conomies d’échelle

 

Cette erreur est courante chez les novices comme chez les expérimentés.

Elle est importante pour bien calculer le prix de débarquement de vos produits.

Lorsque vous demandez un devis aux usines chinoises, l’une des premiĂšres informations Ă  donner est la quantitĂ©.

La réponse à cette question jouera sur la réponse de votre fournisseur, sur le montant du devis, sur la qualité du service rendu, sur les options supplémentaires, etc.

En bref, cela jouera beaucoup sur le coût logistique par unité.

 

 

5 - S’attendre Ă  un rĂ©sultat parfait sur des petits volumes

 

Pour obtenir le meilleur service possible, il est certain qu’il faut donner le plus de dĂ©tails possible Ă  celui qui vend le service.

La compréhension du besoin du client permet de lui adapter le service et de le rendre efficace.

C’est là toute la politique de Sino Shipping.

Cependant, c’est lĂ©gĂšrement diffĂ©rent du fait « d’obtenir un service parfait ».

Pour de petites commandes, vos partenaires auront tendance à moins bien réaliser leur travail.

C’est pourquoi nous vous conseillons de vĂ©ritablement installer une relation de confiance entre vous et eux.

Pensez à la loi des rendements décroissants lorsque vous gérez de petits volumes.

Si vous cherchez à tout faire parfaitement comme lors de vos plus grandes commandes, vous risquez de perdre un temps fou et aussi de l’argent.

Par exemple, appliquer le scotch dans un certain sens et pas dans un autre sera une perte de temps inutile.

Contentez-vous plutĂŽt de faire ce qui est requis par chacun des partenaires.

Nous ne voulons pas dire ici qu’il ne faut pas chercher la perfection dans votre travail.

Mais il faut chercher le stade oĂč la valeur de votre produit est au maximum, un stade de perfection de la valeur plutĂŽt que de perfection tout court.

 

 

Conclusion

 

Ces cinq erreurs ne sont pas des passages obligés.

Il est possible que certains d’entre vous ne tombent jamais dans l’un de ces cas.

Mais c’est tout de mĂȘme assez probable Ă  vos dĂ©buts.

Ainsi, nous espĂ©rons vous avoir donnĂ© quelques pistes de rĂ©flexion quant Ă  votre posture Ă  l’approche de vos premiĂšres exportations.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H
 

 

 

Questions récurrentes :

Ai-je besoin d'une licence pour importer de Chine ?

Vous pourriez avoir besoin d'une licence d'importation pour importer des marchandises de la Chine vers la France. Il existe des contrÎles à l'importation sur une gamme de produits différents, y compris les armes à feu, les aliments et les textiles.

Comment la taxe à l'importation est-elle calculée ?

Il est important qu'en tant que commerçant, vous sachiez si vous devez payer la TVA et les droits d'importation sur vos marchandises avant de pouvoir ĂȘtre autorisĂ© Ă  entrer en France. Les importations peuvent ĂȘtre assujetties Ă  des droits d'importation, selon la classification des marchandises et d'oĂč elles proviennent. La TVA est perçue sur les marchandises importĂ©es de l'extĂ©rieur de l'Union europĂ©enne au mĂȘme taux que si vous avez achetĂ© les marchandises en France (actuellement 20%).

Quel mode transport utiliser pour importer depuis la chine ?

Lorsque vous faites votre choix quant Ă  la façon dont vous allez importer, vous devrez dĂ©cider vous-mĂȘme de gĂ©rer la logistique ou d'externaliser le travail Ă  un transitaire. Lors de l'importation en provenance de Chine, vos principales options sont l'air et la mer. Si votre entreprise a besoin de transporter de grandes quantitĂ©s, mais qu'il n'y a pas de pression Ă  livrer rapidement, l'expĂ©dition par mer peut convenir. Cependant, si vous avez besoin de vos articles rapidement et avec des niveaux de sĂ©curitĂ© plus Ă©levĂ©s, l'expĂ©dition par avion pourrait ĂȘtre plus appropriĂ©e. Si vous importez des Ă©lĂ©ments plus petits, vous pouvez vouloir importer par la poste.

Un contrat doit-il ĂȘtre signĂ© lors de l'importation de produits depuis la Chine ?

Une fois que vous avez fait des recherches approfondies sur toutes les certifications dont votre produit a besoin et que vous avez trouvé un fournisseur fiable qui s'y conforme, il est tout aussi important de rédiger un contrat de vente dans lequel absolument tout est précisé. C'est particuliÚrement vrai pour les spécifications du produit et les conditions de retour et d'indemnisation si le produit reçu n'est pas conforme à l'accord. Cela vous évitera bien des problÚmes à long terme, et c'est le point sur lequel la plupart des importateurs ne sont pas à la hauteur : lorsqu'on importe de Chine, on ne peut pas faire assez attention aux détails.

 

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H
Les commentaires pour cette publication sont fermés.