importation chine vers australie

🥇Importation de la Chine vers l’Australie : Guide complet 2020

Que faut-il savoir pour importer de la Chine vers l’Australie ?

 

Vous êtes sur le point d’importer des produits de Chine en Australie ?

Ce guide est une introduction complète à tout ce que les importateurs australiens doivent savoir avant de commencer.

 

Continuez à lire et apprenez-en davantage sur les normes de sécurité des produits australiens, les exigences en matière d’étiquetage obligatoire, les droits de douane et autres taxes à l’importation.

Normes australiennes de sécurité des produits

 

L’Australie réglemente les produits dans de nombreuses industries, y compris les produits pour enfants, les meubles, les véhicules et les produits chimiques dans les produits de consommation.

 

Lorsqu’il importe de Chine vers l’Australie, l’acheteur est responsable de s’assurer du respect de toutes les normes obligatoires de sécurité des produits et des procédures de conformité.

 

À ce titre, vous devez tenir compte de ce qui suit :

 

  1. Normes de sécurité des produits (c’est-à-dire normes AS/NZS)
  2. Restrictions relatives aux substances (par exemple, colorants AZO)

Cependant, ce qui est beaucoup plus complexe, c’est l’évaluation de la capacité d’un fabricant chinois à assurer la conformité aux normes de produits australiennes.

 

Normalement, l’évaluation de la conformité d’un fournisseur est fondée sur la vérification des documents de conformité existants (c.-à-d. les rapports d’essai et les documents sur les produits).

Cependant, cette stratégie est très difficile à reproduire pour les importateurs australiens – simplement parce que si peu de fournisseurs peuvent fournir des documents prouvant la conformité aux normes et réglementations australiennes.

 

En fait, il peut être difficile, dans de nombreuses industries, de trouver des fournisseurs avec les documents de conformité correspondants de l’UE et des États-Unis.

 

Cela dit, il est beaucoup plus probable qu’un fournisseur chinois puisse fournir des documents de conformité valides dans l’UE ou aux États-Unis.

 

Par conséquent, les importateurs australiens doivent rechercher quelles normes européennes ou américaines correspondent aux leurs, puis demander ces documents à la place.

Par exemple :

 

  • Si vous êtes dans l’industrie de l’habillement et que vous souhaitez évaluer la capacité d’un fournisseur à fournir des tissus sans AZO, vous pouvez simplement demander un rapport de test REACH SVHC de l’UE.

 

  • Si vous importez des casques de vélo, vous devez vous conformer à la norme AS/NZS 2063:2008 – Casques de vélo, vous devez consulter les normes EN, ISO ou ASTM correspondantes.

 

En fait, les normes de produits australiennes sont souvent entièrement fondées sur des normes élaborées dans l’Union européenne et aux États-Unis.

Exigences en matière d’étiquetage pour les importateurs

 

Les importateurs australiens doivent également s’assurer que le produit et son emballage sont correctement étiquetés.

Il existe différents types d’exigences en matière d’étiquetage que les importateurs australiens doivent suivre :

 

  1. Exigences en matière d’étiquetage AS/NSZ (dans le cadre de normes de produits spécifiques)
  2. Étiquetage des ingrédients (obligatoire pour les cosmétiques et certains autres produits)
  3. Pays d’origine (requis pour les produits alimentaires et les marchandises importées qui nécessitent une  » désignation commerciale « )
  4. Étiquetage d’entretien (pour les vêtements et autres textiles)
  5. Marque RCM (Remplacement de la marque A-Tick et C-Tick sur les produits électroniques)

 

Il est à noter qu’il n’existe pas d’ensemble uniforme d’exigences en matière d’étiquetage, applicable à tous les produits.

À ce titre, vous devez confirmer les exigences en matière d’étiquetage qui s’appliquent à votre produit.

Taxe sur les produits et services (TPS).

 

La taxe sur les produits et services (TPS) est payable lors de l’importation de la plupart des produits en Australie.

Cela s’applique peu importe si votre entreprise est inscrite aux fins de la TPS.

En fait, même les particuliers qui importent de Chine (et d’ailleurs) sont tenus de payer la TPS.

Calcul du coût des importations aux fins de la TPS

 

*La TPS (10 %) est calculée en plus de la somme des éléments suivants :

Valeur en douane (prix FOB) + droits de douane + frais d’expédition vers l’Australie + assurance expédition.

 

Ci-dessous suit une étude de cas :

 

  • Valeur en douane (prix FOB) = 10 000 $ AU
  • Droits de douane = 5 % x 10 000 = 500 $ AU
  • Expédition = 1 000 $ AU
  • Assurance : 20
  • TPS = 10 % x (10 000 $ + 500 $ + 1 000 $ + 1 000 $ + 20 $) = AU$1152

Droits de douane :

 

 

Les taux de droits varient entre 0 % et 10 %. Cependant, la plupart des produits importés de Chine en Australie sont taxés à environ 5%.

Le droit de douane est calculé sur la valeur en douane :

 

  • Droits de douane = X.X% x Valeur en douane

 

En supposant un taux de 5 % et une valeur en douane de 10 000 $, vous paierez 500 $ AU.

Vous pouvez soumettre une déclaration en douane directement aux autorités (dépôt électronique ou papier), ou obtenir de l’aide auprès de nous.

Frais de traitement à l’importation

 

Les frais de traitement à l’importation sont basés sur la valeur en douane.

Toutefois, contrairement au taux des droits de douane, la taxe de traitement à l’importation n’est pas calculée en pourcentage de la valeur en douane, mais en tant que coût fixe.

 

Vous trouverez ci-dessous une vue d’ensemble :

  • Valeur FOB : AU$1,000 à AU$10,000
  • Déclaration manuelle : AU$90
  • Déclaration électronique AU$50
  • Valeur FOB : Au-dessus de AU$10,000
  • Déclaration manuelle : AU$192
  • Déclaration électronique AU$152

 

Auparavant, les frais de traitement à l’importation dépendaient également du mode de transport (c’est-à-dire si l’expédition est livrée par voie aérienne ou maritime).

Or, ce n’est plus le cas.

Valeur en douane (CVAL).

 

Normalement, la valeur en douane (CVAL) est basée sur le prix FOB (Free on Board). Cela comprend ce qui suit :

 

  • Prix unitaire
  • Transport au port de chargement (c.-à-d. Shenzhen ou Hong Kong)
  • Coût du dédouanement à l’exportation

 

Par conséquent, les éléments suivants ne sont pas inclus dans le CVAL :

 

  • Livraison en Australie
  • Assurance expédition.

Licences et permis d’importation

 

Les licences d’importation ou les permis spéciaux ne sont généralement pas requis pour la plupart des produits de consommation.

Toutefois, des exigences strictes sont en place pour l’importation d’animaux, de plantes, de substances contrôlées et de certains équipements.

 

transport maritime chine

 

 

Étude de cas : Calcul du coût total de l’impôt

 

Coût /Taxes Calcul

SUM (AU$)

Valeur en douane (FOB)

1 x 10,000

10 000

Droits à l’importation (5 %)

5% x 10,000

500

Frais d’expédition

1 x 1000

1000

Coût de l’assurance

1 x 20

20

GST

10% x (10,000 + 500 + 1,000 + 20)

1,152

 

Frais de traitement à l’importation (électronique)

 

1 x 152

152

Total

10,000 + 500 + 1,000 + 20 + 1,152 + 152

12824

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

importation chine singapour

🥇Importation de la Chine à Singapour : Guide complet 2020

Que faut-il savoir pour importer de la Chine vers Singapour ?

 

Singapour est un pays qui dépasse de loin son quota.

Avec une population de seulement 5,4 millions d’habitants, la taille de son économie est comparable à celle d’un grand nombre de ses voisins beaucoup plus grands du sud-est asiatique.

 

Dans cet article, nous vous donnons un aperçu de l’importation de la Chine à Singapour.

Continuez à lire et apprenez-en plus sur la sécurité des produits singapouriens, les droits d’importation, les permis requis et les taxes.

Exigences de Singapour en matière de sécurité des produits :

 

SPRING (The Standards, Productivity and Innovation Board) est une agence de développement commercial, en partie chargée de protéger les clients singapouriens contre les produits dangereux.

Singapour marina bay

 

Certains produits sont couverts par une ou plusieurs exigences de sécurité des biens de consommation (CGSR).

 

Cela comprend, par exemple, les catégories de produits suivantes :

 

  • Produits pour enfants
  • Jouets
  • Montres
  • Vêtements et textiles
  • Mobilier et literie

Quelles sont les conséquences sur le plan pratique pour les importateurs de Singapour ?

 

Les produits entrant dans le champ d’application du CGSR sont tenus de se conformer à la réglementation de l’Union européenne, des États-Unis ou internationale :

Comment les importateurs peuvent assurer la conformité aux exigences en matière de sécurité des biens de consommation (CGSR) ?

 

Singapour n’a pas élaboré son propre ensemble de normes de produits.

Il fait plutôt référence aux normes techniques et de sécurité européennes, américaines et internationales.

 

Par exemple, en tant qu’importateur de lits superposés, vous êtes tenu d’assurer la conformité à au moins un des éléments suivants :

  • EN 747 (EU)
  • ASTM F1427 (US)
  • ISO 9098 (International)

En supposant que nous choisissons d’assurer la conformité à la norme EN 747, nous pouvons commencer à chercher des fabricants appropriés en Chine ou ailleurs en Asie.

 

a) Sourcing Fabricants

 

Lors de l’approvisionnement des fabricants, dans n’importe quelle industrie, il est crucial d’avoir d’abord identifié toutes les normes de sécurité des produits applicables.

Pourquoi ? Parce que la  » conformité antérieure  » est un facteur critique lors de la sélection d’un fournisseur.

Maintenant que nous avons identifié la norme EN 747 comme étant la norme produit à respecter, nous disposons d’un point de référence.

 

Par exemple, nous pouvons maintenant commencer à appeler les fournisseurs – et filtrer tous les fournisseurs qui ne peuvent pas prouver qu’ils ont de l’expérience dans la fabrication de produits (lits superposés) selon les exigences de la norme EN 747.

 

Bien que je n’aie pas de données pour cette industrie spécifique, je peux supposer sans risque que la plupart (disons 90%) de tous les fabricants n’ont pas d’expérience avec la norme EN 747.

 

Il est clair que nous devons éviter tous ces fournisseurs.

 

Mais 10 %, ce n’est pas si mal. En supposant qu’il faudrait se référer à une norme singapourienne obscure, dont aucun fournisseur n’a jamais entendu parler, ce chiffre descendrait à zéro.

b) Tests de conformité

 

Toutes les grandes sociétés d’essais de conformité, telles que SGS et Bureau Veritas, offrent des services, testant les produits selon les normes européennes, américaines et internationales.

En tant que tel, vous n’avez qu’à vous référer, dans ce cas spécifique, à la norme EN 747 – et ils feront le reste.

c) Biens de consommation électriques

 

SPRING énumère certains types de produits électroniques à usage domestique qui doivent être conformes à une norme EN de l’Union européenne ou à une norme internationale de la CEI.

En plus des normes de produit obligatoires, les importateurs singapouriens de produits électroniques doivent également s’assurer que les fiches d’alimentation sont munies de la  » marque de sécurité « .

Puis-je importer un produit portant le marquage CE ?

 

Le marquage CE est une marque de conformité de l’Union européenne.

Il indique qu’un certain produit est fabriqué conformément à toutes les normes EN applicables.

 

En mettant un et un ensemble, il serait raisonnable de supposer que tous les produits portant le marquage CE sont prêts à être expédiés à Singapour.

 

Cependant, cela pourrait être une grave erreur.

 

De nombreux produits portant le marquage CE ne sont pas conformes aux normes EN en vigueur.

 

Le gouvernement singapourien en est bien sûr conscient :

 

Les consommateurs doivent être conscients des différentes marques de sécurité et de conformité et de leurs limites.

Par exemple, le marquage CE est basé sur une déclaration de conformité du fournisseur et il n’y a aucune assurance que les biens de consommation marqués CE ont effectivement été testés conformément aux normes de sécurité EN pertinentes.

Trafic maritime Singapour

Expédition de la Chine vers Singapour :

 

Singapour n’est qu’à 4 à 6 jours des principaux ports chinois, ce qui permet aux importateurs singapouriens de bénéficier d’un transport maritime rapide et économique à partir du centre de fabrication mondial.

 

Vous trouverez ci-dessous une vue d’ensemble :

 

  • Tianjin – Singapour : 7 – 8 jours
  • Shanghai – Singapour : 6 – 7 jours
  • Hong Kong – Singapour : 4 – 5 jours

 

Les importateurs singapouriens ont également la possibilité de transport aérien et terrestre.

Valeur en douane

 

Les droits d’importation et autres taxes (c.-à-d. la TPS) sont calculés en fonction de la valeur en douane.

A Singapour, la valeur en douane est égale au coût CAF (coût, assurance et fret).

 

Par conséquent, la valeur en douane à Singapour comprend les éléments suivants :

 

  • Coût du produit
  • Frais de transport (de l’usine en Chine au port de Singapour)
  • Assurance transport

 

Le site Web officiel de l’autorité douanière de Singapour fournit des informations supplémentaires sur les conditions et les autres méthodes d’évaluation.

Droits à l’importation

 

De nombreux produits, importés de Chine à Singapour, sont soumis à des droits d’importation.

Le droit à l’importation est normalement un pourcentage, calculé sur la base de la valeur en douane.

 

Comme expliqué ci-dessus, la valeur en douane de Singapour est basée sur le prix CAF.

Ainsi, vous pouvez calculer vos droits d’importation comme suit :

L’étape suivante consiste à déterminer, le cas échéant, quel taux de droits de douane à l’importation s’applique à votre produit.

 

Le site web en charge des services commerciaux vous permet de déterminer le HS Code de votre produit :

 

 

Recherche HS Code 

HS Code product search

Ici, vous pouvez choisir de spécifier un code SH, un code produit CA ou une description. Dans l’exemple ci-dessus, nous avons tapé « Watch ».

Voyons ce que ça nous donne:

Résultats de la recherche

Résultats recherche HS Code

 

Le système nous donne plus de 50 résultats différents, contenant le mot « Watch ». Cela comprend, par exemple, ce qui suit :

 

  • 9101212100 : AUTRES MONTRES-BRACELETS EN MÉTAL PRÉCIEUX BOÎTIER OU PLAQUÉ DE MÉTAUX PRÉCIEUX À REMONTAGE AUTOMATIQUE (NMB)

 

  • 91012900 : AUTRES MONTRES-BRACELETS EN MÉTAUX PRÉCIEUX OU HABILLÉS DE MÉTAUX PRÉCIEUX (NMB)

 

  • 91029900 : AUTRES MONTRES, Y COMPRIS LES MONTRES DE POCHE, AUTRES QUE CELLES DU NO 9101, NE FONCTIONNANT PAS À L’ÉLECTRICITÉ (NMB)

 

 

La classification douanière d’un produit tel que les montres est très spécifique, comme indiqué ci-dessus.

C’est à vous de déterminer quel code SH s’applique à votre produit, puis de vous assurer que la cargaison est déclarée en conséquence.

 

Revenons maintenant au taux des droits de douane à l’importation.

Vous ne pouvez pas le voir dans l’image, mais dans les colonnes de droite, vous pouvez lire le taux de droit applicable.

Taxe sur les produits et services (TPS).

 

Tous les produits ne sont pas soumis à des droits d’importation.

Toutefois, toutes les importations d’une valeur supérieure à 400 $ sont assujetties à la TPS, actuellement fixée à 7 %.

 

La TPS s’ajoute à la somme de la valeur en douane et des droits à l’importation.

Cependant, comme le droit d’importation est souvent fixé à zéro, vous pourriez être en mesure d’omettre ce point.

 

Ci-dessous suit un exemple :

 

  • TPS = 7 % x (coût du produit + coût du fret + coût du fret + assurance fret + droits de douane à l’importation)

 

Autres taxes et droits à l’importation

 

L’alcool et les produits du tabac sont assujettis à des frais supplémentaires, appelés droits d’accise.

Cependant, dans cet article, nous ne couvrons pas l’alcool, le tabac ou les produits connexes.

Enregistrements, permis et licences

 

Avant de pouvoir commencer à importer des produits, votre entreprise doit passer par les étapes d’enregistrement suivantes:

 

  • Étape 1 : Inscription au numéro d’entité unique (UEN) et activation du compte douanier.
  • Étape 2 : Utiliser le moteur de recherche de code produit (SH/CA) pour confirmer le code SH et les droits à l’importation.
  • Etape 3 : Inscription au compte IGB auprès de la douane (nécessaire pour payer les droits d’importation et la TPS)
  • Étape 4 : Meubler la sécurité
  • Étape 5 : Demande de licence douanière d’importation

Visite de fournisseurs en Chine continentale

Les citoyens singapouriens bénéficient de l’avantage des visites sans visa en Chine continentale, pour une durée maximale de 15 jours.

L’entrée sans visa n’est disponible que depuis peu pour d’autres nationalités en Chine, et jusqu’à présent uniquement pour les voyageurs en transit.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

fret maritime et suivi conteneur

🥇Suivi des conteneurs en 2020

Comment suivre l’arrivée de son conteneur ?

 

Le conteneur maritime a révolutionné le commerce international lorsqu’il a été introduit dans les années 1950.

Le monde ne serait pas le même sans eux.

Ci-dessous vous verrez les trois conteneurs d’expédition les plus courants, comment ils peuvent vous aider à économiser de l’argent et comment suivre les conteneurs en ligne surtout

Taille des conteneurs d’expédition

 

Le volume, la dimension, la charge maximale et le prix estimé de ces types de conteneurs sont indiqués ci-dessous :

Conteneur de 20 pieds

  • Volume interne : 33.1 cbm
  • Dimensions intérieures : 5,71 m (L) x 2,352 m (l) x 2,385 m (H)
  • Charge maximale : 28 200 kg
  • Prix estimé (Felixstowe, Royaume-Uni) : 1 620 $ – 1 790 $.
  • Prix estimé (Sydney, Australie) : 780 $ – 860 $.
  • Prix estimé (San Fransisco, USA) : $2,560 – $2,820

Conteneur de 40 pieds

  • Volume interne : 67,5 cbm
  • Dimensions intérieures : 12,192 m (L) x 2,352 m (l) x 2,385 m (H)
  • Charge maximale : 26 600 kg
  • Prix estimé (Felixstowe, Royaume-Uni) : 2 420 $ – 2 670 $.
  • Prix estimé (Sydney, Australie) : 1 160 $ – 1 280 $.
  • Prix estimé (San Fransisco, USA) : 3 810 $ – 4 210 $.

Conteneur 40′ HQ (high-cube)

  • Volume interne : 75.3 cbm
  • Dimensions intérieures : 12,0 m (L) x 2,311 m (L) x 2,650 m (H)
  • Charge maximale : 26,580 kg
  • Prix estimé (Felixstowe, Royaume-Uni) : 2 420 $ – 2 670 $.
  • Prix estimé (Sydney, Australie) : 1 160 $ – 1 280 $.
  • Prix estimé (San Fransisco, USA) : 3 810 $ – 4 210 $.

Commandez en LCL :

 

Lorsque vous importez de Chine, le coût d’expédition est souvent beaucoup plus facile à réduire que le prix du produit.

Alors qu’une réduction du prix du produit s’accompagne souvent d’une réduction de la qualité, les frais d’expédition peuvent être réduits sans un tel compromis.

Bien qu’il soit possible d’expédier de plus petits volumes en utilisant le transport maritime LCL, les compagnies maritimes facturent souvent 2 à 3 fois plus cher par mètre cube que le transport FCL.

C’est logique. La charge de travail est en fait plus élevée, pour les compagnies maritimes, lorsqu’il s’agit de gérer les expéditions LCL.

En pratique, cela signifie que vous devriez demander à votre fournisseur de vous proposer un prix basé sur un chargement complet de produits en conteneur, au lieu d’une quantité prédéterminée (ce qui est souvent le cas lors de l’importation en provenance de Chine).

Même si vous ne pouvez pas atteindre le volume d’un conteneur plein, l’expédition FCL peut quand même avoir un sens.

En effet, les expéditions LCL de plus de 15 mètres cubes coûtent plus cher qu’une expédition FCL 20′ (même si la moitié du conteneur est vide).

Suivi des conteneurs :

 

La plupart des compagnies maritimes internationales, comme China Shipping, Maersk et MSC, offrent un suivi en ligne.

Cela signifie que vous pouvez suivre l’emplacement et la date d’arrivée estimée de votre chargement de conteneurs en provenance de Chine.

Alors que la plupart des entreprises ont leur propre système de suivi des conteneurs, les sites Web de suivi, comme Searates.com, vous aident à suivre les conteneurs expédiés par plusieurs entreprises.

 

Cependant, les petites entreprises qui importent de Chine ne traitent pas directement avec les compagnies maritimes.

Au lieu de cela, l’expédition est sous-traitée à un transitaire qui, à son tour, commande l’expédition à la compagnie maritime.

D’après mon expérience, la plupart des entreprises chinoises d’expédition de fret n’offrent pas le suivi des conteneurs en ligne.

Cela signifie que vous devez passer par la porte arrière.

 

Afin de suivre un conteneur, vous devez savoir quelle compagnie maritime transporte votre cargaison, ainsi que le numéro de conteneur, le numéro de réservation ou le numéro de document (n’importe lequel d’entre eux est généralement suffisant).

Vous devriez trouver les deux sur votre connaissement, qui pourrait ressembler à ceci :

bill-of-lading-sample

Tu vois ce grand logo dans le coin supérieur gauche ? C’est la ligne maritime (Yang Ming).

Outre le nom de la compagnie maritime, nous avons également besoin du numéro du conteneur.

Cependant, dans cet exemple, il n’y a pas de tel nombre.

Au lieu de cela, vous pouvez utiliser le numéro de connaissement, que vous trouverez dans le coin supérieur droit (B/L no) de la pièce type.

Site Web de suivi :

 

La plupart des compagnies maritimes internationales exploitent des sites Web de suivi des conteneurs.

 

Ci-dessous, vous trouverez une liste de sites Web de suivi des conteneurs pour certaines des plus grandes compagnies maritimes du monde :

  • Maersk
  • MSC
  • Expédition en Chine
  • Lignes de conteneurs COSCO
  • Yang Ming
  • Evergreen
fret maritime expédition depuis chine

🥇FRET MARITIME ET EXPÉDITION DEPUIS LA CHINE

Quels sont les secrets d’une expédition par voie maritime depuis la Chine ?

Le transport maritime en provenance de Chine est perçu comme un problème majeur lors de l’importation de produits. En tant que professionnel de l’approvisionnement, je peux affirmer avec confiance que le transport maritime n’est pas ce qui devrait vous tenir éveillé la nuit.

D'ailleurs si vous souhaitez tout connaître sur le fret maritime, vous pouvez alors regarder cette vidéo faite par Jean Perri. Vous serez incollable sur ce sujet.

Il y a des questions beaucoup plus complexes lorsqu’on importe de la Chine. Toutefois, les importateurs ont encore des raisons d’être préoccupés par les questions liées au fret.

Incoterms, FCL, LCL, LCL, connaissement. Pour commencer, la terminologie peut être décourageante en soi. De plus, la plupart des gens de l’industrie peuvent à peine expliquer, en langage clair, comment le processus de transport maritime fonctionne de A à Z.

 

Incoterms :

Par exemple, FOB (Free on Board) ne comprend que le transport de l’usine jusqu’au port de destination (Hong Kong). En outre, FOB comprend également toutes les procédures d’exportation, qui sont nécessaires pour s’assurer que la cargaison peut être exportée légalement.

Cependant, à partir du port de destination, vous devez organiser l’acheminement vers la destination finale.

Lorsque vous obtenez une proposition d’un fournisseur, vous devez toujours spécifier l’incoterm que vous voulez. Le prix unitaire pour FOB Hong Kong est, par exemple, inférieur à un prix unitaire basé sur DAP Los Angeles.

Aujourd’hui, de nombreux importateurs expédient leurs produits directement de l’usine en Chine vers un entrepôt Amazon FBA. De là, Amazon gère le stockage et la distribution des produits.

C’est ce que vous devez savoir au sujet de l’expédition à un centre Amazon FBA :

  1. La cargaison doit être étiquetée conformément aux règles d’étiquetage d’Amazon.
  2. La cargaison doit être palettisée pour un déchargement rapide à l’arrivée. Chaque côté de la palette doit être étiqueté.
  3. La cargaison sera envoyée à l’adresse Amazon, selon les termes DAP ou DDP.

Cependant, vous pouvez réserver l’expédition DAP ou DDP à partir de votre transitaire.

FCL et LCL Shipping :

Le fret maritime n’exclut pas les acheteurs d’importer de petits volumes en provenance de Chine. Si vous achetez par conteneur, l’expédition FCL (Full Container Load) est le bon choix.

Cependant, de nombreux petits acheteurs n’achètent pas des conteneurs complets. Le fret aérien est souvent une solution viable pour l’importation de petits volumes. Cependant, certaines expéditions sont bloquées dans la zone crépusculaire entre le fret aérien et la viabilité des coûts de FCL.

Le coût du fret par unité volumétrique est toutefois plus élevé, car les compagnies maritimes doivent tenir compte des frais administratifs qui sont fixés par destinataire.

Assurance du fret :

L’assurance est incluse, par défaut, lorsque vous sélectionnez l’incoterm CIF, qui représente le coût du fret (et) l’assurance.

Si vous commandez l’expédition selon DAT (Livré au Terminal) ou DAP (Livré au Lieu), vous devez informer votre compagnie maritime que la cargaison doit être assurée.

Normalement, l’assurance transport ne couvre que la valeur de la cargaison, en cas d’avarie de transport. Elle ne couvrira pas les ventes perdues ou les coûts de développement de produits.

Expédition et autres délais de livraison :

Le délai d’acheminement de port à port dépend de la distance.

Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu :

  • Hong Kong – Los Angeles, USA : 20 jours
  • Hong Kong – New York, USA : 32 jours
  • Hong Kong – Felixstowe, Royaume-Uni : 29 jours
  • Hong Kong – Hambourg, Allemagne : 30 jours
  • Hong Kong – Singapour : 5 jours
  • Hong Kong – Sydney : 12 jours

Le même retard administratif s’applique dans le port de destination, qui dans de nombreux cas peut être encore plus long. Dans les cas extrêmes, vous pouvez faire face à des retards pouvant aller jusqu’à deux ou trois semaines, dans le port de destination.

Ainsi, les entreprises qui importent de Chine par voie maritime doivent faire beaucoup de planification et disposer de marges importantes pour les retards.

Volumes de conteneurs :

Si vous décidez d’importer des conteneurs complets, vous disposez de quatre options de volume de conteneurs différents :

  1. FCL 20 »’ (Volume : 33.2 cbm)
  2. FCL 40 »’ (Volume : 67.7 cbm)
  3. FCL 40 »’ HQ (Volume : 76.3 cbm)
  4. FCL 45 »’ HQ (Volume : 85.9 cbm)

Il y a encore une façon d’économiser beaucoup d’argent en fonction du coût du fret maritime qui est lié au volume du conteneur. Il s’agit de passer des commandes en fonction des unités qui s’adaptent à une taille de conteneur spécifique plutôt qu’à une quantité prédéterminée.

Cette dernière situation peut devenir assez coûteuse puisque LCL s’accompagne de frais portuaires plus élevés et de  » frais administratifs par expédition  » que le transport maritime FCL.

Les fournisseurs chinois ont tendance à utiliser des matériaux d’emballage d’exportation bon marché et de qualité inférieure aux normes.

Pour vous assurer que votre cargaison est protégée pendant le transport, vous pouvez utiliser la liste de contrôle suivante :

  • Cartons intérieurs : 5 couches
  • Carton extérieur : 5 couches
  • Emballage en plastique : Oui (sur carton extérieur)
  • Palettes : Oui (norme NIMP 15 de l’UE)
  • Remarque sur le fret : Oui (imprimé sur le carton extérieur)

Amazon, par exemple, a besoin de marchandises palettisées, car le déchargement d’un carton à la fois prend beaucoup de temps. Cela est rarement compris par les directeurs d’usine et les commerciaux chinois, car la main d’œuvre est beaucoup moins chère qu’en Occident.

Mais l’emballage pour l’exportation ne se limite pas à la protection. Il y a plusieurs règlements sur l’emballage pour l’exportation à prendre en considération, comme la NIMP 15 et les restrictions sur les piles au lithium.

Avant d’expédier à partir de la Chine, vous devez confirmer quelles réglementations d’expédition s’appliquent à votre marché et à votre produit.

Comment pouvons-nous trouver le taux de fret le moins cher de la Chine ?

C’est une question que l’on nous pose tout le temps. Cependant, les taux de fret sont fixés en fonction des prix du marché, qui changent chaque semaine. Il n’y a pas de  » transitaires bon marché  » qui offrent des services d’expédition à rabais.

En fin de compte, vous devrez toujours payer les mêmes frais de port et de transport que si vous demandiez un envoi DAP ou DDP dès le début.

Comment pouvons-nous nous assurer que notre expédition est livrée à temps ?

Le délai de livraison est toujours fixe. Tout au plus, la livraison peut différer d’un jour ou deux. Tout comme pour les taux de fret, aucun transitaire ne peut offrir un transport plus rapide que les autres.

Néanmoins, il y a quelques choses que vous pouvez faire pour éviter que votre envoi soit retardé :

  1. Assurez-vous que la valeur en douane déclarée est correcte et qu’elle correspond à votre facture commerciale et à votre connaissement.
  2. Commander selon les conditions FOB et s’assurer que le fournisseur prépare tous les documents de dédouanement à l’exportation à temps.
  3. Demandez à votre transitaire de contacter votre fournisseur quelques jours avant que les marchandises soient prêtes à être expédiées, plutôt que d’attendre jusqu’au dernier jour.
  4. Acheter une caution douanière au moins un mois avant l’arrivée des marchandises au port (États-Unis).
  5. Demander un numéro EORI au moins 2 semaines avant l’arrivée des marchandises dans le port (UE).
  6. Demandez à votre fournisseur d’utiliser des emballages d’exportation de haute qualité (et soyez spécifique) pour éviter le reconditionnement avant l’expédition.
  7. Payer le solde et les frais de transport à temps, afin que les documents d’expédition ne soient pas retardés.

Si vous êtes vraiment en retard, vous pourriez aussi envisager de diviser la cargaison en deux. Une partie (disons 20 %) est livrée par voie aérienne, tandis que le reste est expédié par voie maritime. Ainsi, vous pouvez vous réapprovisionner une semaine après la fin du cycle de production.

Devrions-nous faire appel à un transitaire ou laisser le fournisseur gérer le processus de transport ?

En gros, vous avez deux options : soit le fournisseur administre le processus d’expédition, soit vous le faites par l’intermédiaire d’un transitaire.

En laissant le fournisseur administrer (c.-à-d. réserver l’expédition), le processus d’expédition vous donne moins de transparence.

En fait, ils ajoutent souvent quelques centaines de dollars sur les frais d’expédition. Personnellement, je ne pense pas que ce soit mal, car le fournisseur est alors forcé de faire les heures supplémentaires de réservation et de superviser le processus de fret.

Cependant, dans la plupart des cas, il est préférable pour l’acheteur de travailler directement avec un transitaire de bonne réputation.

Un transitaire peut normalement offrir une large gamme de services d’expédition, y compris FCL, LCL et fret aérien.

Les transitaire sont là pour vous assister :

De plus, ils vous fournissent une personne-ressource désignée qui vous tient au courant et répond à vos questions. Cela dit, la plupart des gens qui travaillent dans le domaine de la logistique s’attendent à ce que l’importateur respecte les procédures.

En tant que tel, ne vous attendez pas à recevoir des leçons gratuites. Lisez les procédures avant d’engager le transitaire.

L’une de ces sociétés est Flexport.com, une société basée à San Francisco, qui permet aux importateurs aux États-Unis et en Europe de réserver et de gérer toutes les parties du processus d’expédition à partir de leur ordinateur.

C’est une très grosse affaire pour ceux d’entre nous qui ont passé des années à traiter avec des transitaires arrogants et sans scrupules. Comme beaucoup d’entre vous le savent, c’est une industrie qui a désespérément besoin d’être perturbée.

Devons-nous payer des impôts en Chine ?

Non, vous n’avez pas à payer de « taxe à l’exportation » lorsque vous importez de Chine.

Ces deux coûts sont inclus si vous commandez l’expédition selon les conditions suivantes : FOB, CIF, DAT et DAP.

Toutefois, le dédouanement à l’exportation n’est pas inclus lors de l’achat selon les conditions EXW (Ex Works).

Que se passe-t-il après l’arrivée de la cargaison dans le port de destination ?

Vous serez averti quelques jours avant l’arrivée. Après l’arrivée du porte-conteneurs, les conteneurs sont d’abord déchargés. Certaines peuvent être inspectées par les autorités douanières locales, mais la plupart ne le sont pas.

Que ce soit vous ou le fournisseur qui a géré le fret, votre transitaire ou votre courtier en douane entame les procédures de dédouanement.

Ce processus prend normalement de 1 à 3 jours, selon la cargaison et le processus appliqué,

En savoir plus sur les procédures douanières lors de l’importation en provenance de Chine.

Comment puis-je accéder à la cargaison après l’arrivée au port de destination ?

Vous avez deux options : soit vous le ramassez vous-même, soit vous demandez à votre agent maritime de le charger sur un camion et de le livrer à un endroit spécifique. Ce n’est pas plus dur que ça.

Si vous commandez un chargement complet de conteneurs, il est certain que nous vous le recommandons. Lors de la livraison, vous pouvez vous attendre à disposer de 30 minutes à une heure pour décharger la cargaison. Au-delà, le transitaire facture normalement l’importateur sur une base horaire.

Que se passe-t-il si la cargaison est endommagée à l’arrivée ?

Cela se produit en fait beaucoup plus souvent que la plupart des importateurs ne le supposent. C’est aussi le moment où cette assurance s’avère être un assez bon investissement.

Si votre cargaison est endommagée, je vous conseille de suivre ce processus :

  1. Prenez des photos et des vidéos des dommages.
  2. Estimer le nombre total de cartons et de produits endommagés.
  3. Effectuer un calcul de la perte de valeur totale. Gardez à l’esprit que ceci devrait être soutenu par la valeur indiquée sur la facture commerciale.
  4. Envoyez le matériel à votre compagnie d’assurance.

Par conséquent, je vous suggère de demander à votre fournisseur une copie de la police d’assurance du fret maritime avant l’expédition de la cargaison. Vous saurez alors qui contacter au cas où votre cargaison serait endommagée pendant le transport.

De plus, il arrive que les fournisseurs n’obtiennent pas l’assurance appropriée. Si vous voulez vraiment être sûr que votre fret est assuré, vous devez le réserver vous-même, par l’intermédiaire de votre transitaire.

Cependant, gardez à l’esprit que la plupart des assurances de fret maritime ne couvrent que la valeur de vos produits et non les frais d’expédition.

Documents d’expédition :

On pourrait penser que nous vivons à l’ère numérique. Cependant, le 19ème siècle est encore bien vivant dans le monde du fret international.

  • Connaissement

Le principal document de fret émis par la compagnie de transport qui spécifie la compagnie de transport, la compagnie d’exportation (vendeur), le destinataire (acheteur), les produits, le volume et l’incoterm.

Le connaissement est obligatoire lors de l’expédition depuis la Chine et doit être livré (avec la facture commerciale et la liste d’emballage) à l’acheteur dans un délai de 2 semaines à compter de la date d’expédition.

  • Facture commerciale

Un document précisant la valeur de la commande, les types de produits et les coordonnées du destinataire. Ce document est utilisé par le transitaire ou le courtier en douane pour le dédouanement et le calcul des droits d’importation et autres taxes (c’est-à-dire la taxe sur la valeur ajoutée).

  • Liste d’emballage

Un document précisant le volume, les différents types de produits et la quantité par type de produit. La liste d’emballage est obligatoire et doit être livrée avec le connaissement.

  • Certificat d’origine / Formulaire A

Un document précisant l’origine de la matière première et/ou des produits. Ce document peut être utilisé pour déterminer le taux des droits à l’importation (certains pays bénéficient de droits d’importation préférentiels), mais aussi pour les statistiques et l’application des embargos.

Licences d’importation :

Normalement, une licence d’importation n’est pas requise aux États-Unis, dans l’Union européenne et sur d’autres marchés développés.

Il y a cependant quelques exceptions :

  • Produits pharmaceutiques
  • Certains types de produits chimiques
  • Animaux et plantes vivants
  • Produits alimentaires et agricoles
  • Certificats de produits et autres documents de conformité

La plupart des produits sont réglementés aux États-Unis et dans l’Union européenne. D’autres marchés, comme Singapour et l’Australie, fondent leurs réglementations de produits sur celles élaborées et mises en œuvre par les États-Unis et l’UE.

Les contrôles à la douane :

Au moment de la rédaction du présent rapport, il n’existe pas de « système normalisé de soumission des certificats de produits ». Par conséquent, il se peut que vous ne soyez pas tenu de fournir des certificats de produit ou d’autres documents de conformité aux autorités douanières.

La tendance va dans une seule direction. L’application de la loi s’intensifie et ce n’est qu’une question de temps avant que les autorités ne rationalisent et normalisent les procédures de soumission des documents.

Cela signifie que les importateurs ne pourront même pas faire entrer les produits dans le pays, sans preuve que les produits sont conformes à toutes les normes de sécurité obligatoires et autres règlements.

Coûts liés au fret maritime :

L’expédition à partir de la Chine implique une multitude de frais différents. Le coût est étroitement lié à l’incoterm sélectionné.

Ci-dessous, j’énumère un certain nombre de coûts que vous devriez garder à l’esprit lors de l’expédition à partir de la Chine :

  • Transport jusqu’au port de chargement (inclus dans FOB)
  • Dédouanement à l’exportation (inclus dans FOB)
  • Frais de transport maritime (inclus dans le CIF)
  • Assurance (Inclus dans le CIF)
  • Frais de port (Inclus dans le DAT)
  • Frais de dédouanement
  • Droits de douane
  • Autres taxes à l’importation (c’est-à-dire la TVA dans l’Union européenne)
  • Transport depuis le port de destination
  • Fraudes à l’expédition

La seule façon de prévenir de telles escroqueries est de faire preuve d’une diligence raisonnable lors de la sélection d’un fournisseur et de vérifier la cargaison avant l’expédition – par exemple en envoyant un agent d’inspection de la qualité.

Ces escroqueries sont relativement faciles à prévenir.

Il y a un type plus visqueux d’escroquerie maritime:

  • L’arnaque du connaissement.

C’est exactement ce qui se passe, avec une fréquence accrue. La compagnie maritime expédie la cargaison au port de chargement. Cependant, à leur arrivée, ils demandent une grosse somme d’argent pour libérer le connaissement.

Pendant ce temps, les autorités du port de destination font pression sur l’importateur pour qu’il réclame rapidement la cargaison – en facturant un droit de port journalier – qui est souvent fixé à environ 50 dollars par jour.

Et les autorités portuaires ? Ils ne peuvent normalement rien faire, car il s’agit d’un système vieux comme le nôtre, qui évolue lentement.

Cela dit, nous avons reçu beaucoup plus de rapports des importateurs des pays en développement, comparativement à ceux des marchés développés, comme les États-Unis et l’Europe.

Ce que nous avons découvert, c’est que tous les acheteurs qui se sont fait arnaquer de cette façon, qui ont été contactés avec des offres incroyables – ou qui ont trouvé les « transitaires » par leurs propres moyens.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

incoterms et expédition de chine

🥇Incoterms et expédition depuis la Chine en 2020

Que sont les incoterms et à quoi servent-ils ?

 

Un incoterm est un code à trois lettres (FOB ou CIF) qui définit le moment où la cargaison est transférée de l’acheteur au vendeur.

Les incoterms sont le pilier principal de l’expédition internationale, et sans une compréhension de base de ceux-ci, vous pourriez finir par payer beaucoup plus cher pour vos envois que vous ne le devriez.

 

 

Dans ce guide complet, vous apprendrez ce que sont les incoterms, et quel code vous devez sélectionner, lorsque vous importez des produits de Chine (et d’ailleurs en Asie).

 

De plus, vous apprendrez aussi quels incoterms éviter, et comment le ‘mauvais incoterm’ peut vous coûter une fortune.

 

 

 

incoterm chine

Une introduction aux incoterms d’expédition

Les incoterms peuvent sembler un peu confus à première vue, mais ils ne sont pas difficiles à obtenir.

Le code incoterm à trois lettres indique « jusqu’où » le fournisseur doit expédier la cargaison. Fondamentalement, combien d’expédition vous payez le fournisseur pour manipuler.

 

En fonction de l’incoterm que vous choisissez, vous pouvez laisser le fournisseur s’occuper de l’expédition des produits vers un port voisin en Chine ou jusqu’à votre porte d’entrée.

 

Vous ne pouvez pas non plus comparer les prix entre deux ou plusieurs fournisseurs chinois si vous ne savez pas sur quels incoterms les devis sont basés.

Cette expédition coûte de l’argent, et cela fait certainement une différence au niveau du prix.

Toutefois, à la fin, vous aurez besoin d’avoir vos produits expédiés de la Chine à quelque part.

 

Si vous n’êtes pas sûr de la manière dont fonctionne l’expédition, vous pouvez aussi bien demander à votre fournisseur de vous proposer un prix basé sur un incoterm plus « lointain ».

Le soucis de l’emplacement.

 

Il est temps d’examiner le deuxième élément d’un incoterm, l’emplacement.

Elle spécifie où, comme dans quelle ville, le transfert entre le fournisseur et l’importateur a lieu.

 

Cela peut être à Shanghai ou dans le New Jersey, selon l’endroit où vous voulez que le transfert de la cargaison soit effectué.

Gardez à l’esprit que c’est à vous de commander l’expédition de l’endroit où le transfert a été effectué, jusqu’à la destination finale.

Ceci exclut EXW et FOB puisque la cargaison ne quitte pas la Chine.

Il est toujours plus facile de gérer l’expédition si c’est fait avec les gens de votre propre pays.

Aperçu de l’Incoterm.

 

Il est temps de creuser un peu plus profondément et d’expliquer ce que ces étranges Incoterms signifient réellement. Ci-dessous, j’explique les bases de cinq Incoterms couramment utilisés.

 

EXW (Ex Works).

 

EXW prix est le prix d’usine pour les produits sans frais d’expédition est inclus. L’acheteur doit organiser le transport de l’usine en Chine jusqu’à la destination finale.

 

  • Dédouanement à l’exportation : Non
  • Transport jusqu’au port de chargement en Chine : Non
  • Frais de fret maritime : Non
  • Frais de port de déchargement : Non
  • Transport terrestre : Non

 

FOB (Libre à bord)

 

Le fournisseur en Chine livre la cargaison au port de chargement (port de chargement) et s’occupe du dédouanement à l’exportation. Ce dernier point est d’une grande importance puisque les autorités douanières chinoises ont le droit de détenir des marchandises qui n’ont pas été dûment dédouanées pour l’exportation.

  • Dédouanement à l’exportation : Oui
  • Transport jusqu’au port de chargement en Chine : Oui
  • Frais de fret maritime : Non
  • Frais de port de déchargement : Non
  • Transport terrestre : Non

CIF (coût d’assurance fret)

 

Le fournisseur organise la livraison au port de destination dans le pays de l’importateur.

Cependant, le coût du fret assuré ne comprend pas le déchargement, les frais de la LCL, le CSIF ou d’autres frais ajoutés par l’agent de destination dans le port de destination.

 

  • Dédouanement à l’exportation : Oui
  • Transport jusqu’au port de chargement en Chine : Oui
  • Frais de fret maritime : Oui
  • Frais de port de déchargement : Non
  • Transport terrestre : Non

 

DAT (Livré au terminal)

 

 

Le fournisseur est responsable de la livraison de l’usine en Chine à un terminal intérieur ou portuaire spécifié dans le pays de l’acheteur.

Le DAT comprend tous les frais ajoutés dans le port de destination et le transport intérieur jusqu’à votre terminal le plus proche.

Contrairement à la livraison sur place (DAP), le DAT ne comprend pas le transport terrestre à une adresse spécifiée, comme votre domicile ou votre entrepôt.

 

  • Dédouanement à l’exportation : Oui
  • Transport jusqu’au port de chargement en Chine : Oui
  • Frais de fret maritime : Oui
  • Frais de port de déchargement : Oui
  • Transport terrestre : Oui (Au port / terminal terrestre seulement)

 

DAP (Livré sur place)

 

 

Le fournisseur est responsable de la livraison de l’usine à une adresse spécifiée et contrairement à DAT, où la cargaison est livrée à l’entrepôt de fret au sein du réseau de la chaîne d’approvisionnement du transitaire.

Livré sur place (DAP) comprend le transport terrestre à une adresse spécifiée, comme votre domicile ou votre entrepôt.

 

  • Dédouanement à l’exportation : Oui
  • Transport jusqu’au port de chargement en Chine : Oui
  • Frais de fret maritime : Oui
  • Frais de port de déchargement : Oui
  • Transport terrestre : Oui (jusqu’à votre emplacement)

 

De temps en temps, de nouveaux Incoterms sont ajoutés tandis que d’autres sont éliminés.

Si vous voulez rester informé sur ce sujet, je vous recommande de visiter le site officiel de la Chambre de Commerce Internationale.

 

 

Continuons avec deux exemples d’incoterm de base: 

 

Étude de cas A : FOB Shanghai

  • Le fournisseur livre la cargaison à Shanghai.
  • La cargaison est prête pour l’exportation (mais pas encore exportée).
  • L’importateur doit réserver l’expédition à partir de Shanghai.

Étude de cas B : CIF Amsterdam

  • Le fournisseur livre la cargaison à Amsterdam.
  • La cargaison est prête à l’importation (mais pas légalement importée).

Etude de cas C : FOB Shenzhen + DAP Los Angeles

  • L’acheteur commande la marchandise chez le fournisseur, selon les conditions FOB.
  • Le fournisseur réserve le transport de l’usine jusqu’à l’acheteur transitaire à Shenzhen. Ils s’occupent également du processus de dédouanement à l’exportation et remplissent les documents.

Que facture le transitaire ?

 

Le transitaire facture à l’acheteur les frais de transport, les frais de port à Los Angeles, l’assurance et le transport intérieur – jusqu’à l’adresse de l’acheteur.

Par conséquent, l’acheteur est conscient du coût total avant que les marchandises quittent la Chine.

 

Le transitaire expédie la cargaison à Los Angeles, où les marchandises sont dédouanées.

Les droits d’importation et autres taxes sont payés par l’intermédiaire du transitaire.

 

La cargaison est finalement livrée à l’adresse de l’acheteur aux États-Unis.

 

 

Quel est le meilleur Incoterm pour importer d’Asie ?

 

Pour simplifier le processus, tout en obtenant un maximum de transparence et de contrôle des coûts, commandez selon les conditions FOB auprès de votre fournisseur – et ensuite un envoi DAP auprès de votre transporteur.

Votre transitaire s’occupe de l’expédition à partir du port de chargement, du dédouanement et du transport dans le marché cible.

 

Devrais-je éviter tout Incoterm ?

 

Évitez les termes CIF aussi souvent que possible, car vous ne connaissez pas le coût d’expédition final. CIF ne comprend que l’expédition jusqu’au port de destination, mais pas les frais locaux.

Lors de l’expédition de FCL, les frais locaux (ou frais portuaires) sont normalement fixés entre 300 $ et 600 $. Cependant, lorsque l’expédition se fait selon les conditions de LCL, les frais de port peuvent atteindre 1 000 $ à 1 500 $.

 

Cela peut sembler contradictoire, car le transport maritime de LCL devrait, en théorie, coûter moins cher que celui de FCL.

Par conséquent, les coûts fixes sont plus ou moins les mêmes, ce qui se traduit par un coût de fret moyen beaucoup plus élevé lorsque l’expédition se fait selon les conditions de LCL.

 

Revenons au CIF.

De nombreux transitaires  'cachent' délibérément les frais portuaires au client, en ne les informant pas à ce sujet.

 

Techniquement, ils ne font rien de mal, à condition que le client ait demandé un devis CIF – qui par définition n’inclut que les frais d’expédition, alors qu’il exclut les frais de port.

C’est ce à quoi je me réfère quand je dis que vous obtenez un meilleur contrôle des coûts lorsque vous achetez selon les termes du DAP.

Puis-je économiser de l’argent en commandant selon les conditions Ex Works (EXW) ?

 

Le prix EXW est plus bas que n’importe quel autre incoterm, simplement parce qu’il n’inclut aucun transport. C’est à l’acheteur d’organiser le transport, depuis l’entrepôt de l’usine.

De plus, le fournisseur n’aidera pas au processus de dédouanement à l’exportation, qui est requis avant même que les marchandises puissent quitter le pays.

En fait, vous pouvez même payer plus que vous ne le feriez si vous veniez de commander selon les conditions FOB dès le début.

Il n’y a pas de failles ou de raccourcis dans le fret international.

Quels Incoterms incluent l’assurance ?

 

CIF inclut l’assurance par défaut. Cela dit, vous pouvez réserver une assurance lorsque vous commandez en fonction de n’importe quel incoterm.

Quel Incoterm convient si j’expédie directement à un centre d’exécution ?

 

Amazon.com n’agit pas en tant qu’importateur officiel, ou de toute autre manière prenant part aux procédures d’expédition et de douane. Cela dit, vous pouvez réserver un envoi DAP directement à un centre d’exécution.

FAQ

Qu’est-ce qu’un incoterm d’achat ?

Les Incoterms sont des règles utilisées dans le commerce national et international, publiées par la Chambre de commerce internationale (CCI) afin de faciliter le commerce mondial. Il s’agit d’un code à trois lettres qui donne des informations sur la gestion de votre marchandise.

Qu’est-ce que FOB et EXW ?

FOB (Free On Board) veut dire que le fournisseur s’occupe du transport de votre marchandise jusqu’au port et EXW (EX Works) veut dire que c’est vous devez venir récupérer votre marchandise dans l’entrepôt du fournisseur.

Qu’est-ce que DAT et DAP ?

DAT (Delivered At Terminal) signifie que votre marchandise sera livrée au port et pas plus loin, votre fournisseur, transitaire ou agent ne se charge pas de la livraison alors que DAP (Delivered At Place) veut dire que le transitaire s’occupe de la livraison c’est-à-dire que le transport est géré jusqu’à chez vous.

Que faire s’il n’y a pas d’incoterm dans votre dossier d’importation ?

En premier lieu il faut s’inquiéter parce que les incoterms sont la base du transport commercial de nos jours et si le fournisseur ne vous fixe pas d’incoterm ou alors que le fournisseur est un peu flou quant à ses derniers, je vous conseille de vous méfier très sérieusement.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

Production électronique OEM à Shenzhen : Du BoM au Prototype

Travailler avec des fabricants d’électronique OEM 

Shenzhen est l’épicentre de la fabrication électronique. Vous pouvez y trouver des fournisseurs pour tout, des banques d’énergie aux casques VR.

L’écosystème est également très ouvert. Même les plus petites entreprises en démarrage trouveront des fournisseurs intéressés par une collaboration avec eux. Pourtant, comprendre comment passer pratiquement d’une nomenclature (BoM) à un produit fini est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît à première vue.

Dans cet article, Paul W, le fondateur de Victure China, explique comment les startups peuvent faire exactement cela.

Paul, parlez-nous un peu de vous et de l’histoire de Victure China.

Je travaille dans le domaine de l’électronique grand public depuis 2000. J’ai travaillé avec des fabricants majeurs tels que les fabricants OEM Compaq et HP dans les domaines du contrôle qualité, de la gestion de projets, de la gestion des ventes et du marketing international.

J’ai aidé à développer des appareils photo numériques, des lecteurs de cartes, des téléphones intelligents, des banques d’énergie et des produits Bluetooth. Pendant que j’occupais ces postes, j’ai eu la chance de voyager à travers le monde et d’interagir avec d’autres cultures. C’est ce qui m’a incité à me diversifier en 2006 en tant que Victure Inc.

Pendant 2 ans, mon entreprise a été florissante, mais la crise financière de 2008 m’a frappé de plein fouet. Pendant les 2 années qui ont suivi 2008, j’ai appris beaucoup de choses sur les bons et les mauvais des fournisseurs et des fabricants.

Une expérience qui a mal tourné a été de faire confiance à mes fournisseurs pour me donner le bon produit. Mais non.

En manquant une inspection, ce grand client est devenu un client hésitant, ce qui a entraîné une perte d’affaires.

N’oubliez pas que la crise financière était imminente. Pour aggraver le problème, les fournisseurs vous donnaient un devis avec un coût et le lendemain avec un autre.

Comment un agent d’approvisionnement honnête peut-il traiter ces inexactitudes ?

Il n’y a qu’une seule façon de résoudre ce problème majeur, devenir une entreprise de chaîne d’approvisionnement en Chine.

En démarrant ma propre chaîne d’approvisionnement, j’ai pu éviter les problèmes du passé. Avec cette expérience, j’ai senti que je pouvais aider les acheteurs internationaux qui ont eu des problèmes similaires.

Il n’est plus possible d’espérer que les fabricants obtiennent le bon produit. En offrant aux acheteurs des inspections de qualité et un suivi tout au long du processus, je pourrais m’assurer que l’acheteur obtient ce qu’il veut réellement.

[vc_message color= »alert-info » message_box_color= »alert-danger » icon_type= »pixelicons » icon_pixelicons= »vc_pixel_icon vc_pixel_icon-explanation »]INFO SINO : Cet article décrit le fonctionnement des inspections de qualité lors d’une importation vers l’Union Européenne. [/vc_message]

En 2012, j’ai embauché mon premier employé et j’ai développé ma philosophie d’entreprise : honnêteté, persévérance, professionnalisme et innovation. Il ne s’agissait pas seulement d’un slogan, mais d’un  état d’esprit ancré dans l’ensemble de mes membres et partenaires.

Avec ce type de sens des affaires, j’ai connu un taux de rétention de 80% de mes clients du début à la fin.

Fidélité client

Disons que j’essaie de développer un produit électronique OEM pour la première fois. Que dois-je préparer avant même de contacter les fournisseurs ?

  1. EDN – Le document le plus important est une EDN. Ceci est important pour protéger vos propres IP.
  2. Un contrat complet – pour définir les exigences de conception, de fabrication, de qualité, de délai, etc.
  3. Dessins et spécifications techniques – il est important d’obtenir le BoM (liste des matériaux), les schémas du circuit, la CAO du boîtier, le banc d’essai (si possible), le micrologiciel crypté.
  4. Documents requis pour le produit : Donner une orientation claire aux fabricants sur la façon de traiter la finition du produit, le cycle de vie du bouton-poussoir, le mode d’emballage, etc.

Quels formats de fichiers les fournisseurs basés sur Shenzhen utilisent-ils pour les nomenclatures, les schémas de circuits imprimés, etc.

  • Pour la nomenclature, l’utilisation de Microsoft Excel [ou d’autres tableurs] est bonne ;
  • Pour le PCB (Printed Circuit Board), les marques de logiciels les plus populaires en Chine sont Protel, Cadence, Mentor et Zuken ;
  • Pour le logement, les logiciels les plus populaires sont ProE, Solidworks et AutoCAD.

Quelles sont les erreurs que vous voyez quand les startups essaient d’approcher les fabricants ?

Permettez-moi de vous donner quelques exemples.

  1.  Les entreprises en démarrage ne réalisent pas l’importance de la gestion de la chaîne d’approvisionnement.

La plupart des startups ne s’en rendent pas compte jusqu’à ce que des problèmes surviennent après la sécurisation du fournisseur.

Certains d’entre eux n’ont même pas une idée claire de qui gère la chaîne d’approvisionnement au sein de leur organisation.

Très souvent, ils viennent nous dire « le fournisseur ne comprend pas ce dont nous avons besoin », « le composant que nous avons reçu est complètement faux », « le calendrier d’échantillonnage et de prototypage est retardé encore et encore ».

Une fois ces choses réalisées, il faut toujours beaucoup plus de temps, de coûts et d’efforts pour corriger toutes les erreurs et reconstruire la relation avec les fournisseurs existants et les nouveaux fournisseurs.

  1.  Ils [les acheteurs] sont pressés de trouver un nouveau fabricant sans faire preuve de vigilance raisonnable.

Un de nos clients a obtenu une usine d’emboutissage de métal du nord de la Chine pour produire un petit article électronique. Quand nous sommes entrés dans leur projet, nous avons découvert que l’usine n’avait aucune expérience en électronique.

Il est toujours important pour tout projet de fabrication électronique de connaître les capacités du fournisseur, les installations de production, le système de gestion de la qualité, les principales stratégies de marketing et de produits, le professionnalisme des gens et même la mentalité de la haute direction et du propriétaire de l’entreprise.

  1. Beaucoup de startups ne se rendent pas compte que leurs conceptions ne sont pas « fabricables ».

Il y a beaucoup de startups qui font de beaux dessins, mais qui ne savent pas qu’il y a un écart entre la conception et la fabrication.

Une collaboration très étroite avec les ingénieurs des fabricants est très importante pour surmonter ces problèmes. Il est fort probable qu’il y ait de nombreux remaniements sur les produits pour répondre aux exigences de fabrication.

Poignée de mains

Gardez à l’esprit que le « DFM » (conception pour la fabrication) est critique. La conception doit être l’outil de la fabrication, pas l’inverse.

Shenzhen a tout, depuis les usines de haute technologie automatisées jusqu’aux simples ateliers de garage. Comment identifier les fournisseurs qualifiés ?

Simplifier les choses : sourcing et audit

Tout d’abord, vous devez trouver suffisamment de fabricants OEM potentiels pour produire votre produit. Il existe de nombreuses façons de trouver de nouveaux fabricants comme Alibaba, les foires commerciales telles que la fameuse foire de Canton , LinkedIn ou les forums de l’industrie.

Foire de Canton

Un partenaire ou un agent expérimenté serait également d’une grande aide, car ils pourraient avoir des sources existantes de fabricants dont ils ont une idée claire de l’endroit où les trouver.

Deuxièmement, il est important de concevoir un questionnaire simple.

Ensuite, discutez d’abord avec eux pour éliminer les fabricants douteux et établir une courte liste de 8 à 10 fabricants les plus potentiels. Visitez-les un par un par vous-même ou par une tierce partie de confiance et professionnelle.

Au cours de cette étape, vous devriez concevoir une liste plus détaillée de questions à l’intention de la direction de l’usine et des ingénieurs des fabricants.

La liste de questions devrait inclure au moins des informations de base sur l’entreprise (licence d’exploitation chinoise, structure organisationnelle, etc.), les installations de fabrication (lignes de production, équipement, entretien quotidien, etc.), le système de contrôle de la qualité (système, équipement d’essai, connaissance du personnel de contrôle de la qualité, etc.

Le dernier point est critique et il vous aiderait non seulement avec le produit actuel, mais aussi avec votre futur développement de produit et processus de fabrication. Imaginez si vous découvrez une entreprise qui aime vos idées et votre stratégie commerciale.

Vous pourriez devenir l’une de leurs principales priorités et ainsi gagner d’énormes ressources pour votre entreprise.

Pour les produits complexes, nous recommandons toujours à nos clients de rencontrer leurs fournisseurs en face à face. Quel genre de questions les importateurs devraient-ils poser lorsqu’ils s’assoient avec les ingénieurs ?

Les questions suivantes aideront à comprendre si les fabricants sont des professionnels de l’ingénierie.

  1. Quel est le processus d’introduction de nouveaux produits (NPI) de votre entreprise et la structure de l’équipe NPI (génie mécanique, génie électronique, génie logiciel et gestion de projet) ?
  2. Quel genre d’assistance technique et de re-conception pouvez-vous apporter ?
  3. Combien d’années d’expérience en gestion de produits et de projets ? Sur quel type de produits avez-vous travaillé ?
  4. Quels sont les changements de conception que vous jugez nécessaires avec notre produit existant pour s’adapter à la production de masse, et pourquoi ?
  5. Que pensez-vous des principaux paramètres de fabrication et des points de test de notre produit ?

Les fabricants d’électronique OEM s’attendent-ils normalement à ce que les acheteurs aient un prototype fonctionnel lorsqu’ils s’adressent à eux ?

Oui, la plupart des fabricants OEM sont forts en production de masse ou en ingénierie de production, mais très faibles dans la conception de nouveaux produits et dans la vente et le marketing, en particulier pour le marché étranger.

Un prototype fonctionnel donnera beaucoup plus de confiance aux fabricants OEM en travaillant avec vous. De cette façon, ils croient que vous avez fait beaucoup de travail préliminaire et que les affaires sont en route.

D’autre part, la conception des produits (différente de l’ingénierie de production) n’est pas la force de la plupart des fabricants.

Comment le processus de développement de produits fonctionne-t-il normalement pour l’électronique OEM ?

Selon moi, voici l’ordre des étapes à respecter.

  1. Prototype fonctionnel
  2. Définition du produit (caractéristiques, spécifications techniques, normes d’essai, emballage)
  3. Planification du développement de produits (matériel électronique, génie mécanique, logiciel et emballage)
  4. Approvisionnement et audit des fabricants OEM
  5. Développement et test d’échantillons (par fabricant)
  6. Production pilote

Combien de temps faut-il pour obtenir un prototype entièrement fonctionnel ?

Il faut généralement 4 à 5 semaines pour créer un prototype entièrement fonctionnel pour des produits comme une banque d’alimentation, un haut-parleur Bluetooth, un chargeur, mais un produit plus complexe peut nécessiter plus de temps.

La communication et la coordination avec le fabricant joueront un rôle clé dans la détermination du temps avant la fabrication des prototypes.

Collaboration avec fabricant

Avez-vous des exemples de coûts ?

Le prototype fonctionnel coûte habituellement de 2 000 à 3 000 $, comme une banque d’alimentation, un haut-parleur Bluetooth, un chargeur, mais un produit plus complexe peut coûter plus cher.

Ceci est généralement négociable avec les fabricants. Vous pouvez obtenir un bon taux s’ils sont d’accord avec votre produit et votre stratégie de marketing, et s’ils croient que vous pourriez leur apporter de bonnes affaires.

[vc_row content_placement= »middle » css= ».vc_custom_1540820257590{margin-top: 50px !important;margin-bottom: 50px !important;border-top-width: 5px !important;border-right-width: 5px !important;border-bottom-width: 5px !important;border-left-width: 5px !important;background-position: center !important;background-repeat: no-repeat !important;background-size: contain !important;border-left-color: #db0f31 !important;border-left-style: dotted !important;border-right-color: #db0f31 !important;border-right-style: dotted !important;border-top-color: #db0f31 !important;border-top-style: dotted !important;border-bottom-color: #db0f31 !important;border-bottom-style: dotted !important;border-radius: 2px !important;} » el_class= »border-radius: 50px »][vc_column width= »1/2″ css= ».vc_custom_1540800196296{padding-left: 40px !important;} »][vc_column_text]

Importer de Chine

Que faire ?

Vous avez du mal à trouver le produit idéal ? Misez sur l’expertise du groupe SINO

Vous doutez de la fiabilité de fournisseurs Chinois ? Bénéficiez d’un réseau testé et approuvé.

Vous voulez être sûr d’acheter des produits de qualité ? SINO Group gère toutes les opérations : de l’échantillon à la livraison ![/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/2″ css= ».vc_custom_1540811402777{padding-right: 20px !important;} »][vc_single_image image= »4108″ img_size= »full » alignment= »center »][vc_btn title= »Plus sur nos services – Cliquez ici  » style= »outline-custom » outline_custom_color= »#db0f31″ outline_custom_hover_background= »#db0f31″ outline_custom_hover_text= »#ffffff » size= »lg » align= »center » i_icon_fontawesome= »fa fa-arrow-circle-right » button_block= »true » add_icon= »true » link= »url:https%3A%2F%2Fsino-sourcing.fr%2F||| » css= ».vc_custom_1540811983109{border-top-width: 2px !important;border-right-width: 2px !important;border-bottom-width: 2px !important;border-left-width: 2px !important;border-left-color: #db0f31 !important;border-left-style: double !important;border-right-color: #db0f31 !important;border-right-style: double !important;border-top-color: #db0f31 !important;border-top-style: double !important;border-bottom-color: #db0f31 !important;border-bottom-style: double !important;border-radius: 2px !important;} »][/vc_column][/vc_row] [vc_message color= »alert-success » message_box_color= »alert-danger » icon_type= »pixelicons » icon_pixelicons= »vc_pixel_icon vc_pixel_icon-explanation »]

Contactez nous

Conseil SINO: N’hésitez pas à contacter nos experts pour avoir davantage d’information. Choisissez le moyen le plus adéquate pour nous contacter:

[vc_column width= »1/2″][zozo_vc_list_item icon_fontawesome= »fa fa-skype » icon_size= »40px » icon_spacing= »70px » content_size= »25px » icon_color= »#00aff0″]SINO.Shipping[/zozo_vc_list_item][vc_empty_space][zozo_vc_list_item icon_fontawesome= »fa fa-envelope » icon_size= »35px » icon_spacing= »70px » content_size= »25px » icon_color= »#c4c4c4″]info@sino-shipping.com[/zozo_vc_list_item][vc_empty_space][zozo_vc_list_item icon_fontawesome= »fa fa-phone-square » icon_size= »40px » icon_spacing= »70px » content_size= »25px » icon_color= »#45639e »]+852 8191 4051[/zozo_vc_list_item][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_column_text css= ».vc_custom_1527323458445{margin-bottom: 15px !important;} »]

Ou scannez notre WeChat QR code !

[/vc_column_text][zozo_vc_list_item icon_fontawesome= »fa fa-weixin » icon_size= »70px » icon_spacing= »130px » icon_color= »#7bb32e »]wechat sino shipping[/zozo_vc_list_item][/vc_column]

Vous pouvez aussi tout simplement remplir notre formulaire en ligne:  Formulaire

[/vc_message]