comment eviter les produits bidons en chine

COMMENT ÉVITER LES PRODUITS « BIDONS » | IMPORTATION CHINE

Comment éviter les produits « bidons » | Importer depuis la Chine

 

Dans plusieurs articles, nous nous sommes attachés à vous montrer comment éviter les arnaques dont vous pouvez être victime lorsque vous importez depuis la Chine. Néanmoins, et on ne vous le répètera jamais assez, il est très rare de se faire escroquer en important depuis la Chine.

Même s’il est rare de tomber sur des escrocs, les produits de très mauvaise qualité sont quant à eux légions en Chine. Si vous êtes vendeur Amazon, tous vos efforts pour obtenir de bons retours produits grâce à des procédés comme des répondeurs de mail automatisés ou des notices d’utilisation seront vains si vous vendez des produits « bidons »,c’est-à-dire de TRÈS mauvaise qualité.

Dans cet article, je vous expliquerai comment éviter ces produits risqués et sans intérêt et, si jamais vous avez le malheur de tomber dessus, comment réagir efficacement.

 

Les erreurs les plus fréquentes

 

La première chose à faire est de se familiariser avec les erreurs les plus courantes que font la plupart des importateurs de Chine. Il en existe deux grandes catégories.

Les erreurs délibérées

 

J’ignore si vous vous souvenez du scandale au lait frelaté qui avait éclaté en Chine en 2008 lorsqu’un fournisseur chinois avait été reconnu coupable d’avoir introduit de la mélamine, un composé hautement nocif, dans sa production de lait pour bébé. Cette manœuvre totalement illégale et irresponsable avait entraîné l’hospitalisation de plus de 50 000 nourrissons.

Le fournisseur chinois avait-il prévu que cette histoire se terminerait ainsi, causant l’intoxication de dizaines de milliers d’enfants ? Sûrement, mais ce qui le préoccupait davantage, c’était de savoir qu’il allait réaliser des économies monstrueuses et se créer un avantage concurrentiel décisif. Au prix de milliers de vies … C’est, relativement, le même problème que peuvent rencontrer les importateurs de Chine ; les fournisseurs utilisent des méthodes de réduction des coûts au détriment de la qualité en espérant que l’acheteur ne s’en apercevra pas. Ce procédé s’inscrit à long terme et se nomme « dégradation de qualité ».

Il est parfois difficile de remarquer que la qualité se dégrade au fur et à mesure. Vous ne pouvez jamais être persuadé que la réduction des coûts engagée par votre fournisseur aboutira à un produit totalement défectueux. Dans tous les cas, il est impératif de mettre en place des mesures pour empêcher la dégradation de la qualité et surtout de prévenir tous les dégâts que pourraient causer votre produit aux consommateurs.

 

Les erreurs de négligence

 

L’autre type d’erreur à éviter sont celles que même votre fournisseur n’est pas conscient de faire. Par exemple, vous achetez 100 paires de chaussures et vous recevez 50 boîtes avec une chaussure droite et 50 autres boîtes avec une chaussure gauche. Vous pensez que votre fournisseur tire avantage à agir ainsi ? Absolument pas. C’est juste une erreur par pure négligence, celle qui résulte d’un étourdissement, de la part de vous, qui n’avez peut-être pas communiquer clairement, ou de votre fournisseur qui a agi de façon confuse.

 

Comment éviter toutes ces erreurs

 

Pour la majorité des importateurs, veiller au respect des exigences qualité démarre à la seconde où ils ont passé commande.

Ayez une idée claire de la valeur de votre produit

 

Vous savez probablement déjà qu’un bon importateur demande trois ou quatre devisdifférents pour obtenir le véritable prix de marché du produit. L’industrie chinoise est ultra-concurrentielle et deux produits identiques seront vendus à des prix similaires avec une variation de 5-10%. S’il y a une différence de plus de 10% entre deux cotations, c’est sûrement que les produits ne sont pas identiques.

 

Imaginez que vous receviez 3 devis différents pour un même cadenas :

  • 1erdevis : 12€
  • 2edevis : 12,25€
  • 3edevis : 9,5€

 

En ce qui concerne le troisième devis, il y surement quelque chose de différent dans la composition du produit ou dans la façon d’établir la cotation. Soit le produit est composé de différents matériaux, soit le design est particulier, les conditions de transport différentes ou bien une quantité minimale à commander différente aussi … Peu importe la raison de la variation de prix, vous n’avez pas déniché le meilleur fournisseur de toute la Chine par hasard.

Envoyez un ordre d’achat

 

Quand vous passez commande à votre fournisseur, lui envoyez-vous simplement un e-mail ?

 

N’ayez pas honte, la plupart des gens le font, mais vous ne devriez pas les imiter. Vous devez envoyer un ordre d’achat en bonne et due forme. Il existe des millions de modèles d’ordre d’achat téléchargeable sur internet. Ces modèles incluent des éléments spécifiques au marché chinois, ce qui permet d’accélérer le processus de commande et d’éviter les erreurs.

 

Je vous invite d’ailleurs à découvrir nos offres de formations et nos guides gratuits pour devenir incollable sur l’importation depuis la Chine. Vous y découvrirez nos conseils pour devenir un véritable professionnel et gagner ainsi du crédit aux yeux de vos fournisseurs. Face à un quelqu’un qui maîtrise son domaine et les caractéristiques du marché chinois, vos fournisseurs prendront moins de liberté quant à vos exigences.

 

Quand vous envoyez un simple mail pour passer commande, cela montre à votre fournisseur que vous n’êtes pas assez impliqué pour envoyer un véritable document professionnel, quelles sont les probabilités pour que vous fassiez un contrôle qualité par la suite ?

 

Envoyez un document « caractéristiques produit »

 

C’est sûrement l’une des choses les plus importantes à faire pour votre produit : joindre à votre ordre d’achat un document faisant état de toutes les caractéristiques produit que vous souhaitez. Ça a l’air compliqué mais n’ayez pas peur ! C’est en réalité très simple. Une fiche « caractéristiques produit » est un document qui décrit clairement ce à quoi un produit « non-bidon » ressemble. Ce document agit comme une assurance qualité auprès de votre fournisseur et comme feuille de route pour le contrôleur qualité indépendant. Grâce à ce document, impossible pour le fournisseur de se dédouaner en cas de litige sur la qualité du produit.

Je vais vous donner un exemple concret. Je suis sur le point d’importer des parapluies. Je n’ai jamais importé ce produit auparavant donc je ne sais pas sur quels points le fournisseur peut tenter de faire des économies i.e. rogner sur la qualité ou bien faire des erreurs par négligence. J’ai en revanche fais plusieurs requêtes concernant l’étiquetage et l’emballage. Pour éviter toute mésaventure, je vais regrouper toutes ces exigences dans un seul et même document, et non à travers une discussion Skype où l’on risque de passer à côté de la moitié des informations.

 

Ce document contient des informations telles que :

  • La localisation et la taille du logo sur le parapluie
  • La couleur de l’emballage
  • Les caractéristiques du code-barres et de l’étiquette à imprimer sur la boîte
  • La notice d’utilisation et les instructions qui accompagneront le produit
  • La couleur du parapluie
  • Le matériau utilisé (polyester)
  • Le diamètre et le composant du manche

 

Tout cela peut sembler élémentaire mais c’est absolument primordial. Si vous ne spécifiez pas clairement vos exigences produit comme listé ci-dessus, votre fournisseur risque de faire n’importe quoi ou d’oublier de nombreuses choses. Si vous avez demandé un échantillon à votre fournisseur, décrivez l’échantillon dans un document d’une à deux pages. Ne soyez pas non plus trop technique, dire « rouge » au lieu d’une couleur Pantone précise n’est pas un affront.

Réaliser une inspection via un tiers

 

Vous avez besoin de faire des inspections via un tiers de manière ponctuelle. Idéalement il faudrait le faire à chaque commande, mais pour la plupart des « petits » vendeur d’Amazon qui importe peu, c’est irréalisable.

 

Mettre en place ce type d’inspection peut être peu coûteux si vous passer par des sociétés comme Asia Inspection (environ 260€). En réalisant cette inspection, vous pouvez à la fois vérifier si le produit correspond bien aux critères listés par votre fiche de caractéristique produit ainsi que tenir votre fournisseur alerté.

Vérifier vos produits et corriger votre fiche de caractéristique produit

 

Lorsque vous recevrez votre première commande, vérifier chaque produit soigneusement. Partez à la recherche de chaque modification nécessaire pour la prochaine commande et enregistrez-les dans votre fiche de caractéristique produit.

 

Lorsque vous commencerez à vendre des produits, vous aurez des retours clients. Par exemple, j’ai rencontré des clients qui se plaignaient qu’un matériel de montage pour l’un de nos produits rouillait très facilement. Ce n’est pas le problème le plus grave, cela concerne plus un souci d’esthétique mais pour les futures commandes j’ai modifié les équipements utilisés pour des équipements en acier inoxydable. Et j’ai, bien évidemment, enregistré cette modification dans ma fiche de caractéristique produit pour que mon fournisseur (ainsi que moi-même) n’oublions pas cette modification.

Que faire lorsque vous recevez un produit « bidon »

 

Premièrement, prendre en compte qu’aucune livraison ne sera sans défauts. Il existe en réalité des normes de qualités et de sécurités, et le consensus accepté est, que dans une commande de produit il doit y avoir :

  • 0% de défauts qui pourraient mettre en danger quelqu’un (ex : des freins de vélos défectueux)
  • 5% de défauts majeurs qui pourraient résulter dans un refus du client vis à vis du produit
  • 0% de défauts mineurs que seul un œil expert pourrait repérer mais qu’un client « lambda » ne remarquerai pas (ex : une selle de vélo rayée)

 

Ce consensus commun explique que si vous recevez 2.5% (ou moins) de défauts majeur dans votre commande, le fournisseur ne vous compensera pas. Si vous vous plaignez d’1 seul produit défectueux sur 10 000 produits commandés, c’est le meilleur moyen de vousmettre en froid avec votre fournisseur.

 

Pour ma part, si je reçois une commande avec plus de 2.5% de défauts majeurs, j’en informe directement mon fournisseur pour demander un remplacement sur la prochaine commande. (Les fournisseurs aiment ce genre de marchés, car cela leur assure une prochaine commande). Essayer de recevoir un remboursement d’un fournisseur est aussi difficile que de voir le monstre du Loch Ness cela ne vaut donc pas le coup.

 

Conclusion

 

Pour résumer, les arnaques en Chine peuvent facilement être évitées mais les produits « bidon » sont beaucoup plus difficiles à détecter. Il est important de comprendre que la qualité s’estompe avec le temps, et non pas de manière directe et abrupte. C’est comme le cancer, il vaut mieux le détecter le plus vite possible. Et encore mieux, vous pouvez éviter d’attraper ce « cancer » en appliquant mes conseils.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

interprete en chine guide complet

GUIDE COMPLET SUR LES INTERPRÈTES EN CHINE

Un interprète peut être un partenaire indispensable lors de vos visites chez les fabricants chinois, s’il est géré correctement. Mal utilisés, ils peuvent fournir des informations erronées ou contradictoires sur les conditions de commande attendues et les spécifications du produit, ce qui peut entraîner des problèmes de qualité plus tard.

Dans cet article, vous apprendrez à comment bien préparer votre interprète, à travailler avec un indépendant ou une agence, et à combien vous devriez vous attendre à payer.

 

A quoi correspondent les interprètes ?

 

Le rôle d’un interprète est de fournir une traduction orale entre deux parties, par exemple lors d’une négociation. Les traducteurs, par contre, ne traitent que des textes.

Les importateurs ont souvent recours à des interprètes en tant que représentants et assistants lors des visites d’usines ou lors de négociations.

Bien que la plupart des usines axées sur les exportations aient un personnel parlant anglais, un interprète expérimenté peut aider les acheteurs.

De plus, les interprètes aident généralement leurs clients à réserver des hôtels, des trains et d’autres moyens de transport entre les usines, ce qui peut être difficile si vous ne parlez pas un mot de chinois.

Combien dois-je m’attendre à payer pour un interprète ?

 

La plupart des interprètes, qu’ils soient indépendants ou non, facturent leurs services à la journéeCertains facturent également des frais horaires, mais cela n’a de sens que lorsqu’ils rendent visite à des fournisseurs à Shenzhen, à Guangzhou et dans d’autres grandes villes.

Si vous avez l’intention d’aller plus loin dans les provinces, y compris pour Zhejiang et Jiangsu, même une seule visite durera toute la journée;

Exemples de coûts (en dollars)

  • Interprète débutant / assistant de voyage : 60 $ par jour / 10 $ de l’heure
  • Interprète intermédiaire : 100 $ par jour / 20 $ l’heure
  • Interprète expérimenté : 200 $ + par jour / 40 $ + par heure

+ Si vous partez en voyage d’affaires prolongé, vous devez également couvrir le transport et l’hébergement de l’interprète.

 

Ai-je même besoin d’un interprète lorsque je visite des usines ?

 

Pas nécessairement. Comme mentionné, la plupart des fabricants orientés vers l’exportation en Chine ont des représentants anglophones. Dans la plupart des cas, vous rencontrerez le même représentant que vous avez déjà contacté via Alibaba.com ou Globalsources.com.

Cela dit, les représentants des ventes, beaucoup ont une vingtaine d’années, ont tendance à vouloir aller trop vite. Leur expertise concernant les matériaux, les options de conception et les capacités de l’usine ont tendance à être plutôt limitées.

Un interprète peut aller encore plus loin dans les domaines suivants :

1. Aider l’acheteur à comprendre ce que l’usine peut et ne peut pas fabriquer.

2. Aider l’acheteur à comprendre si le fournisseur peut répondre aux normes de sécurité et aux réglementations en matière de substances chimiques.

3. Confirmer les options matérielles, des prix, des délais, des conditions de paiement, des coûts d’outillage et de tout ce que vous devez savoir sur l’usine.

Cependant, privilégiez les interprètes ayant déjà travaillé avec des fabricants. Dans le pire des cas, vous pouvez tomber sur un interprète incapable de transmettre correctement les messages entre vous et l’usine.

L’interprète peut-il nous accompagner à des salons ?

 

Oui, il existe de nombreuses sociétés proposant ces services dans toutes les grandes villes chinoises, souvent à proximité des lieux des salons. Cependant, sans un interprète lors d’un salon, comme au salon de Canton, vous vous en tirerez très bien. Les chefs d’usine chinois envoient leurs représentants anglophones aux salons professionnels, tandis que le chef d’entreprise et les ingénieurs restent dans l’usine. À mon avis, il est plus logique de chercher des devis au salon tout en gardant l’interprète pour quand vous effectuerez la visite de l’usine.

 

Comment savoir si l’interprète est qualifié?

 

Il est évident que l’interprète doit avoir de l’expérience dans la traduction orale en anglais et en chinois dans les usines. La plupart des interprètes chinois ont une bonne expérience.

Cependant, gardez en tête, les interprètes ne sont pas des ingénieurs et inversement.Ne présumez pas que votre interprète est un expert en fabrication ou en matériel, car ce n’est pas le cas.

Pendant que vous êtes à l’usine, votre objectif est d’obtenir des réponses à vos questions concernant les matériaux, la conformité, les capacités de conception et les conditions de commande.

De ce fait, vous devez informer l’interprète de votre produit et des conditions de commande que vous prévoyez.

L’interprète peut-il traduire les fiches techniques, les contrats et d’autres documents?

 

Peut-être, s’ils ont déjà travaillé avec un produit identique.

Cependant, il est de votre responsabilité d’informer l’interprète, avant la tenue des réunions, sur les spécifications et les matériaux du produit.

Gardez en tête que les interprètes sont spécialisés dans la traduction orale, tandis que les traducteurs travaillent avec du texte. En tant que tel, vous ne devriez pas vous fier à un interprète pour traduire les fiches techniques, les NDA, les contrats de commande ou tout autre document.

Si vous avez besoin d’une NDA ou d’un contrat de commande, vous devriez plutôt contacter un cabinet d’avocats.

Devrais-je travailler avec un indépendant ou une agence ?

 

Je dirais généralement qu’une agence est plus fiable, car elle est plus susceptible de faire appel à des interprètes qualifiés. Ce n’est certainement pas un travail que tout le monde peut faire.

Cela dit, de nombreux indépendants hautement qualifiés travaillent en tant qu’interprètes en Chine.

Beaucoup sont des hommes d’âge moyen ayant une expérience de la fabrication dans des industries spécifiques, ce qui peut les rendre très recherchés pour leur langage unique et leur expertise du secteur.

 

Les interprètes peuvent-ils aider à trouver des fournisseurs?

 

Peut-être qu’ils peuvent, mais ils ne devraient pas. Les interprètes ne sont pas des experts en fournisseurs. Cependant, certaines sociétés de services d’interprétation sont devenues des sociétés «nous savons tout faire», qui offrent souvent des services d’approvisionnement.

Cela ne signifie pas que vous devriez acheter des services d’approvisionnement auprès d’eux.Si vous avez besoin d’aide pour rechercher des fournisseurs, adressez-vous à une société spécialisée.

 

L’usine peut-elle trouver un interprète pour moi?

 

Ils peuvent certainement. Cependant, un interprète payé par le fournisseur ne sera pas de votre côté.

Ils font les règles, et ce ne sera clairement pas en votre faveur.Les interprètes ne sont pas forcément des amis enthousiastes de leurs clients.

 

Liste de sociétés de services d’interprete en Chine

 

Plusieurs sociétés, locales et internationales, offrent des services d’interprétation en Chine. Certains exploitent des bureaux dans tout le pays, tandis que d’autres sont des agences avec un pool de pigistes basés dans les grandes villes.

Ci-dessous suit un aperçu :

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

vendre produits francais en chine

LES PRODUITS FRANCAIS EN CHINE EN 2019, LES CHINOIS EN RAFOLLENT !

Les produits du terroir français en plein essor

La consommation des ménages est en hausse en France, mais certains producteurs de denrées alimentaires n'en sont pas satisfaits. Ils recherchent donc des nouvelles débouchées sur des marchés plus prometteurs. C'est notamment le cas des producteurs et fournisseurs français de produits du terroir. Cette catégorie de produits n'a pas de définition appropriée ni d'étiquette officielle, mais elle représente les spécialités de chaque région de France. Avec une classe moyenne émergente de plus de 300 millions de consommateurs potentiels fin 2019, la Chine est un rêve pour de nombreux entrepreneurs. Elle est même devenu l'une des destinations préférées pour les exportateurs de produits régionaux français.

Champagne, Vin et Foie gras. Les trois produits locaux les plus appréciés en Chine.

En effet, de nombreux producteurs exportent des aliments et des boissons françaises tels que du vin, du champagne, de la charcuterie, des sucreries et des produits laitiers vers la Chine. Mais certaines catégories de produits ont plus de succès que d’autres. Par exemple, les deux producteurs français de vins et spiritueux LVMH et Pernod-Ricard ont pu saisir environ 70 % du marché du champagne en 2013.

Même si les ventes de champagne ont diminué avec la campagne anti-corruption lancée fin 2012 par le gouvernement chinois, une étude réalisée par Mon Viti nous montre que leur taux de croissance annuel moyen pourrait encore atteindre 22,7 % pour la période 2019-2022. De plus, le champagne bénéficie d'une politique gouvernementale depuis 2013 qui reconnaît exclusivement le titre de « champagne » aux vins mousseux produits en Champagne française. Ce système a permis de différencier facilement les vins chinois du champagne « authentique » et donc de renforcer ce dernier.

Pour savoir comment exporter du Vin en Chine, lisez cet article.

Dans le même rayon que les bouteilles de champagne, les consommateurs chinois peuvent également trouver une grande variété de vins français, qui devient une boisson de plus en plus populaire. Depuis 2014, la Chine est le troisième client de la France pour ce produit : selon Business France, 95 % du vin français exporté (en valeur) vers la Chine est du vin rouge et 71 % porte le label "Appellation d'Origine Protégée" (AOP) qui garantit l'origine des produits. En Chine, une bouteille de vin importé sur deux provient de France. Plus précisément, on trouve des vins de Bordeaux, du Languedoc-Roussillon, de Bourgogne et des Côtes-du-rhône.

De pair avec le vin, la charcuterie française tente également de percer le marché chinois. Pour la société Delpeyrat, qui a obtenu en mars 2015 une autorisation d'exportation pour son jambon sec, la Chine représente un marché important. Le producteur implanté dans le sud-ouest du Périgord espère vendre environ 50 000 pièces dans l’année. Dans la catégorie des produits à base de viande, le foie gras, a surpassé la charcuterie dans la conquête du marché chinois.

L'engouement des consommateurs pour ce produit est tel qu'en 2014, la coopérative Euralis a lancé la construction d'une usine couvrant la totalité de la chaîne de production de foie gras, d'une capacité de 500 000 canards en 2017 et deux fois plus en 2020, explique son PDG au journal Les Echos. Mais là encore, la concurrence des produits chinois est largement établie : le groupe Jilin Zhenfang recueille à lui seul la moitié des parts de marché en vendant sa production à des ménages privés, les producteurs français s’adressant principalement aux restaurants.

Pour maitriser l'export agroalimentaire en Chine, lisez cet article

export viande france chine

De nombreux obstacles administratifs et culturels subsistent

Accéder au marché chinois et à ses consommateurs n'est pas chose facile pour les producteurs régionaux français. Outre le succès rencontré par certains produits vedettes cités précédemment, il existe de nombreux obstacles et réglementation sur les importations de produits alimentaires en Chine. Par exemple, certains produits contenant du porc doivent obtenir une autorisation d'exportation qui peut être très longue à recevoir. Ce fut le cas pour les exportations de saucisses sèches jusqu'à ce que le producteur Salaisons et conserves du Rouergue (SACOR) obtienne l'autorisation il y a à peine un an. L'entreprise familiale basée dans le sud-est de l'Aveyron est la première entreprise française à être autorisée à exporter des saucisses en Chine.

 

Pour faire face aux difficultés administratives et donner des conseils dans une situation aussi complexe, différentes structures regroupant de petits producteurs ont été créées. Depuis 2012, les Maisons Sud-Ouest France (MSO) vendent des produits certifiés par un label français pour la qualité de leurs produits dans les magasins physiques en Chine. Chen Di Partners a le même objectif. En 2013, la société a lancé le défi « Best of Origin » pour les régions Midi-Pyrénées et Aquitaine, avec pour objectif de commercialiser les produits de trois cents petites et moyennes entreprises françaises en Chine d'ici deux ans.

Pour compléter l'offre de MSO et mieux promouvoir la cuisine française locale sur le territoire chinois, Chen Di Partners s'est associé au groupe chinois de commerce en ligne Beexi et a créé une boutique en ligne dédié, beexibox.com. Cependant, malgré les efforts de l'OSM "90 % des produits du Sud-Ouest français ne sont pas exportables", déplore la coordinatrice de l'OSM, Magali Bladier, dans un entretien à La Chine au présent.

 

Enfin, le dernier obstacle s’ajoutant à ces problèmes de régulation : le goût. Une grande partie des produits régionaux français est inconnue des consommateurs chinois et apprendre à apprécier ces produits leur prendra du temps. Pour les producteurs français souhaitant exporter, cela nécessite un effort de marketing important. L '«exportation intégrée » est l'une des solutions adoptées par les fabricants de foie gras et consiste à associer des produits français à des recettes chinoises typiques.

La French Touch : Symbole sur le marché chinois

L'influence culturelle de la France a repris après les attaques scandaleuses perpétrées contre les touristes chinois à Paris en 2015. Même si son image a été gravement endommagée, la France reste aux yeux des Chinois un pays d'art et de gastronomie riche en histoire, en littérature et surtout… pour son romantisme. C'est presque devenu un mot clé que tous les Français vivant sur place doivent entendre : « Fàguó ren ? Làngmàn ! ”. La France est associée au romantisme, un impact qui peut être un atout autant qu’un handicap, en fonction du secteur commercial que vous souhaitez développer en Chine.

 

Il était une fois : Le succès social d'un point de vue chinois 

Dans cet partie, je propose de vous révéler ce que les Chinois recherchent en France avec l'exemple concret d'un couple chinois expatrié dans leur vie quotidienne. Mon analyse vous permettra ensuite de mieux décoder les rêves et les représentations des consommateurs chinois que vous souhaitez cibler.

Qing Yang et Li Wei * ont tous réussi. Ils ont honoré les attentes de chacune des familles et leur investissement dans l’avenir de leur enfant unique. Socialement, ils sont au top : leurs photos, postées sur le réseau social Wechat, en témoignent.

Ils auraient pu choisir les États-Unis ou l'Angleterre, mais ils ont choisi la France : Qing Yang et Li Wei sont diplômés de la même université de la Loire et parlent couramment le français depuis six ans maintenant qu'ils sont installés. La vie en France n'a pas de secret pour ce couple ambitieux expatrié, qui a totalement intégré sa culture d'adoption.

Qing Yang a pu ouvrir sa propre entreprise de guide touristique dédiée aux clients chinois. Ils se sont mariés une première fois à la mairie de Paris puis ont renouvelé leurs vœux dans leur province d'origine. Sur leurs photos de mariage face à la Tour Eiffel, Li Wei portait une robe blanche, qu'elle a tronquée contre un Qipao rouge pour leur mariage traditionnel en Chine.

Leur fils Peng est né l'année suivante. Sujet de toutes les attentions, ses découvertes de la vie sont systématiquement immortalisés sur le compte de Wechat de ses parents. Balade en poney dans les bois de Vincennes, premières vacances de ski, visite du zoo et pique-nique de printemps, les exploits du petit prince sont renouvelés ; il s’émerveille devant des cygnes dans le jardin public et joue avec d’autres bambins chinois dans un bac à sable, dont les parents font partie de la communauté des expatriés parisiens qui ont réussi.

Guide commercial dédié aux clients chinois

Les parents consciencieux, Qing Yang et Li Wei se sont rendus au Baby Show annuel à Paris et ont acheté des bocaux bio. Cependant, bien que la loi chinoise autorise désormais un deuxième enfant pour chaque couple marié, de nombreux couples considèrent qu'il est préférable de concentrer leur fortune sur un seul enfant pour lui assurer le meilleur avenir possible. Li Wei s’est reconverti en femme au foyer pour tous fournir à son fils, ce qui ne l’empêche pas de rester très à la mode : son lieu préféré pour faire les boutiques ? Les galeries Lafayette sur le boulevard Haussmann.

Plus parisiens qu'ils ne peuvent être ; ils achètent leurs macarons chez Pierre Hermé, leur « eau de toilette » chez Chanel et leur reblochon chez le fromager Genevois Bouchet. Elle adore acheter des nouveaux pyjamas confortable pour son bébé qu'elle partage avec ses amis de l'Ouest.

Chapeau ! Sa dernière acquisition, un body rouge Santa. Bien entendu, la petite famille fête Noël avec un repas typiquement français à base de foie gras, champagne et escargots.

Leurs vacances ? Sports d'hiver dans les montagnes suisses ou station balnéaire de Deauville. Ils ont bien sûr déjà visité les champs de lavande de Provence et les plus célèbres châteaux d'Europe. Une union exemplaire qui fait la fierté de leurs parents et ne manque pas de susciter l'envie de leurs proches restée en Chine. Le mode de vie culturel de cette France romantique laisse rêver, leur réussite sociale à l'étranger encore plus.

 

Cette image de la France que les chinois ont

L'histoire Qing Yang et Li Wei n'est pas originale. La France reste l'un des pays les plus populaires auprès des jeunes chinois qui étudient à l'étranger, principalement dans les domaines du luxe et de la mode, mais aussi dans les études littéraires et linguistiques. Ses produits importés sont très prisés dans certains secteurs tels que les cosmétiques de luxe ou les aliments contenant du lait infantile. Les produits français ont un bon rapport qualité-prix : ils reflètent une image de qualité, de luxe et de raffinement inimitable.

De plus, la vie en France a un parfum de liberté, une vie sociale riche et insouciante, des valeurs opposées à la culture de travail et à la responsabilité familiale en Asie. Rappelons qu’en Chine, il est toujours essentiel pour la majorité des parents que leur fils unique se marie tout de suite après l’école et produise un héritier (même si une héritière est de plus en plus préférée des citadins à la suite de la politique de l'enfant unique). La vie en France présente également un avantage non-négligeable pour les jeunes parents : l'absence de pollution comme on peut le voir dans la métropole chinoise.

C'est pourtant cette même image d'un pays romantique qui perd du crédit auprès des industries technologiques françaises face à leurs concurrents allemands ou américains. L'image de la France doit évoluer pour construire des partenariats plus forts avec la Chine. Il ne suffit plus d'avoir une bonne visibilité culturelle. Pour promouvoir votre french touch, ça marche toujours, mais il faut laisser cette image nationale de raffinement poétique pour mettre en valeur son sérieux et ses compétences technologiques.

 

Comment rendre mon entreprise crédible en chine ?

marketing en chine

À long terme, la présence culturelle de la France doit se diversifier et couvrir des domaines plus variés. Preuve que la technologie peut être prise au sérieux : Areva a récemment signé un projet d'accord commercial pour la construction d'une usine de retraitement de déchets nucléaires en Chine. De nombreux projets de partenariat échouent ou tournent en rond depuis plusieurs années en raison du manque de connaissances des entrepreneurs français sur les codes les plus fondamentaux du monde des affaires chinois, ce qui entraîne de nombreux malentendus et vexations.

L’apprentissage du commerce chinois et la connaissance rigoureuse des codes clé sociale, tels que l’importance des relations et le contrôle des émotions, vous aideront à augmenter vos chances de réussir. Vous êtes un gagnant si vous utilisez leurs réseaux sociaux pour votre communication : Wechat et Weibo sont LES réseaux qui vous permettent de joindre les consommateurs chinois. Une bonne communication sur les réseaux chinois est déjà la clé du succès..

 

* Les noms des protagonistes ont été modifiés pour respecter leur vie privée.

 

Produits alimentaires en Chine
Un marché dynamique et changeant

En janvier 2018, Unigrains a mené une mission en Chine pour étudier les changements sur le marché des produits alimentaires. Au cours de cette mission organisée avec le soutien de Business France des contacts ont été pris avec plusieurs acteurs : fabricants, importateurs, détaillants traditionnels, géants de l’internet (Alibaba et JD.com), distributeurs spécialisés dans la vente en ligne, conseillers fonds et une société de fusions et acquisitions. Ce résumé sera complété par la publication d'une étude sur la dynamique de ce marché en mutation et les différentes manières de l'aborder.

Une consommation dynamique portée par une classe moyenne en croissance, de plus en plus avide de produits importés

On estime que 130 millions de Chinois ont un revenu supérieur à 10 000 dollars par an en 2015 et que ce chiffre devrait doubler d'ici 2022 et devenir plus du triple d'ici 2030. Cette classe moyenne en pleine croissance est également consciente des risques pour la santé. Dans le contexte de scandales alimentaires récurrents, ces consommateurs souhaitent davantage de produits étrangers (ou fabriqués selon des normes occidentales strictes), qu'ils jugent plus rassurant en termes de sécurité alimentaire. Pour cela ils sont prêts à payer davantage pour ces produits.

Les comportements d'achat changent avec l'utilisation généralisée des smartphones et l'essor du commerce électronique

Plus de la moitié de la population chinoise a accès à Internet et près de 95% des connexions se font via un téléphone mobile. En quelques années, les smartphones sont devenus un élément essentiel de la vie quotidienne: pour effectuer des achats en ligne, en tant qu’instrument de paiement (principalement avec les applications Alibaba Alipay et WeChat Pay de Tencent), et même pour échanger des cartes de visite. La Chine évolue rapidement: dans un pays où les ordinateurs portables et les cartes de crédit ne sont pas très répandus, les détaillants en ligne ont misé très tôt sur les smartphones et les consommateurs ont rapidement adopté les dernières technologies pour un usage quotidien.

Tous produits confondus, la Chine est le plus grand marché e-commerce au monde: 681 milliards USD en B2C (estimation 2017), soit 12% des ventes au détail, devant les États-Unis (438 milliards USD). Le e-commerce fait désormais partie de la vie quotidienne et des pratiques courantes des consommateurs, notamment pour les achats de produits alimentaires et même les produits frais.

Dans les grandes villes, la livraison à domicile est également devenue la règle en quelques années à peine, bénéficiant de densités de population élevées et des coûts de main-d'œuvre peu élevés, deux avantages décisifs compte tenu de la difficulté de gérer la logistique du dernier kilomètre.

Développements qui modifient le paysage de la distribution au détail

L’essor du e-commerce perturbe les circuits traditionnels de la distribution. Les acteurs du e-commerce répondent aux nouvelles attentes des consommateurs (notamment leur volonté de gagner du temps) et exercent une pression sur les prix. Ils proposent une vaste gamme de produits et de services personnalisés, s’appuyant sur les connaissances des consommateurs, acquises grâce à l’exploitation de leurs puissantes bases de données.

Les ventes en ligne sont menées par les champions nationaux apparus ces 15 à 20 dernières années: Alibaba (créée en 1999 à Hangzhou) et JD.com (créée en 2003 à Beijing), dont le principal actionnaire est le groupe Tencent, bien connu pour ses L'application de messagerie WeChat (850 millions d'utilisateurs actifs) et sa solution de paiement WeChat Pay. Ces dernières années, ces groupes ont appliqué leur savoir-faire à d’autres entreprises pour devenir des géants de l’Internet, se positionnant désormais comme des acteurs numériques. Alibaba et Tencent ont des capitalisations boursières respectives de 390 et 420 milliards d'euros (au début du mois de février 2018), et les deux groupes sont rivaux.

D’autres acteurs à forte croissance ont également fait leur apparition sur la scène des ventes en ligne chinois ces dernières années, dont certains sont centrés sur les produits alimentaires: Epermarket (très centré sur les produits importés pour les expatriés fortunés et les clients chinois), Jiuxian (vins et spiritueux), Yiguo (fruits), Chunbo, etc. Ces sites se positionnent comme des spécialistes en termes de clientèle, de gammes de produits et de couverture géographique. En pratique, les consommateurs basculent généralement entre plusieurs applications pour leurs achats.

Ce paysage est en constante évolution, avec des acquisitions, des partenariats ou des cessations d'activité. Pour les géants chinois de l’internet, le moment est venu de faire de grands changements, de se positionner sur des marchés en croissance, d’occuper le terrain et de consolider leur marque.

La nourriture au cœur des mouvements actuels

Des mouvements récents ont montré que les géants de l'internet s'intéressaient de près à la nourriture, considérant ce segment comme une source de profits énormes, car il concerne des produits de la vie quotidienne. Étant donné le pouvoir dont disposent ces groupes, les détaillants établis de longue date cherchent à nouer des alliances avec eux, tandis que les spécialistes du e-commerce s'appuient sur l'interaction entre «en ligne» et «hors ligne», offrant aux détaillants physiques leur expertise en matière de numérisation des processus, ou même s'intéresser aux structures d'approvisionnement des détaillants.

Par exemple, Alibaba a récemment pris une participation dans Sun Art, une société de portefeuille contrôlée par Auchan, qui exploite les marques RT-Mart et Auchan. Auparavant, Walmart avait cédé ses activités de e-commerce à JD.com et acquis une participation dans le groupe. Plus récemment, Tencent a noué un partenariat avec la filiale de Carrefour en Chine.

Parallèlement, Alibaba et JD.com développent leurs propres concepts de magasin de haute technologie (Hema pour le premier, 7 Fresh pour le dernier), associant la vente sur site à un centre de préparation des commandes en ligne.

Des opportunités pour la France

Cet intérêt pour l'alimentation se manifeste également par la volonté d'offrir aux consommateurs chinois davantage de produits étrangers et par l'internationalisation récente (depuis 2015) des activités d'Alibaba et de JD.com: implantation de bureaux à l'étranger, investissement dans des outils logistiques, etc. En janvier 2018, JD.com a même annoncé son engagement à réaliser 2 milliards d'euros de ventes de produits français sur ses plateformes au cours des deux prochaines années. Les petits acteurs du e-commerce participent également à cette tendance.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

importer des petites quantite de chine

IMPORTER DES PETITES QUANTITÉS DEPUIS LA CHINE

Le kit du parfait débutant pour importer des échantillons de Chine

 

Nous avons reçu des tonnes de demandes de la part de personnes souhaitant commencer une petite activité en important des produits depuis la Chine. La plupart d’entre eux ne dispose pas d’expérience solide en la matière et pensent qu’importer des produits se résume à trouver un fournisseur, acheter des produits à bas prix, les importer en Europe puis les vendre sur le marché local.

Mais la vérité m’oblige à vous dire qu’importer de petites quantités depuis la Chine n’est jamais aussi facile qu’on le pense. Vous devrez faire face à de nombreux problèmes. Vous découvrirez que le coût du transport peut parfois excéder le prix du produit ou que votre volume d’achat est bien en-dessous de la quantité minimale à commander fixée par le producteur. Parfois, on se rend compte que cette formidable idée de business depuis la Chine ne peut pas être rentable.

Dans cet article, nous vous formerons aux fondamentaux de l’importation en petites quantités depuis la Chine, et vous découvrirez nos conseils pour éviter les pièges et les faux-pas que vous tendent l’eldorado chinois.

 

Qu’est-ce qu’une petite entreprise ? Qu’est-ce qu’un acheteur de petites quantités ?

 

La définition d’une petite entreprise varie d’une personne à une autre. La plupart des agents de sourcing et les consultants à l’import sont d’accord pour dire qu’une petite entreprise désigne une activité qui importe moins de 450 000€ par an. Pour la majorité des débutants dans les affaires, ce montant semble inatteignable, même au bout de 5 ans d’activité. C’est la raison pour laquelle il est très difficile pour les novices de trouver un fournisseur ou un agent de sourcing potable qui saura leur offrir un service performant.

Selon nos critères, une petite entreprise est celle qui commande entre 5000 – 50 000 € par commande. Avec ce montant d’achat, les volumes d ‘envoi peuvent aller de 5m3 à un container de 40 pieds. Ces critères remplissent en général les exigences du fournisseur en termes de commande minimale.

Normalement, 4 à 5m3 constitue le volume minimal de préférence à envoyer en LCL (Less than Container Load : Moins d’un container). Si le volume est inférieur, le processus intégral d’importation risque de vous coûter très cher, et ainsi d’augmenter le coût unitaire de chaque produit.

Les acheteurs de petites quantités font référence à ceux qui achètent moins de 2000€ de produits par commande, et qui généralement sont au stade de démarrage de leur business.

Cet article se concentrera sur ce groupe de personnes et vise à leur transmettre les fondamentaux d’une importation réussie, même lorsqu’il s’agit de petites quantités.

 

Quel est le genre de produit idéal pour les acheteurs de petites quantités ?

 

Les petites entreprises savent en général ce qu’elles doivent importer et comment vendre leurs produits. Mais en ce qui concerne les petits acheteurs qui débutent, ils ne savent même pas par où commencer et quels produits acheter.

 

Des produits à haute-valeur ajoutée ou de petites dimensions

 

Le transport est généralement le plus gros obstacle du petit acheteur. Parce que leur volume d’envoi est généralement trop faible pour du LCL, généralement moins de 2m3, ils doivent opter pour le fret aérien ou l’express qui coûtent en général 8 à 10 fois plus cher que le fret maritime en LCL.

Les produits de grande taille ou à l’emballage volumineux, comme des tasses ou des ours en peluche, ne conviennent pas aux petits importateurs. Tout simplement parce que le prix du fret aérien et de l’express sont calculés sur le poids volumétrique.

Cela implique généralement un coût de transport plus élevé que le prix du produit, ajoutez à cela que vos concurrents importent par fret maritime LCL, ce qui réduit le coût de transport de 80%. Vous n’avez donc aucune chance face à eux sur le marché.

Pour les petits importateurs, il faut se spécialiser sur les produits à haute-valeur ajoutée ou aux petits formats. Les coûts d’envoi sont généralement faibles, de l’ordre de 10% de la valeur du produit.

La plupart des importateurs de ces produits ne choisiront pas le fret maritime à cause de sa lenteur, donc vous n’avez pas à vous soucier du coût du transport.

 

Choisissez des produits intéressants au lieu d’articles banals

 

Les petits acheteurs doivent s’atteler à trouver des produits particulièrement intéressants, et évitez les produits trop communs qu’on rencontre à tous les coins de rue.

Certaines personnes pensent que les produits utilisés au quotidien, comme les chaussettes, seront plus faciles à vendre étant donné que tout le monde en a besoin. Ce n’est pas vrai. Beaucoup de personnes importent et vendent ces produits avec une faible marge, en travaillant sur de gros volumes, il sera très difficile de rivaliser avec eux. En revanche, vous pouvez décider d’importer des produits spéciaux comme des « chaussettes pour enfant antidérapantes », ou des chaussettes au design innovant.

Les produits du quotidien ne sont pas adaptés aux petits importateurs. Nous avons par exemple reçu de nombreuses questions au sujet de l’import de ramettes de papier format A4.

Mais en recherchant un minimum, on s’aperçoit vite qu’importer du papier depuis la Chine revient au même prix que de l’acheter directement en Europe. Parce que ces produits ont peu de valeur ajoutée, le coût repose principalement sur celui des matières premières. Ainsi, le prix reste généralement identique, même en grande quantité.

rouleaux dollars

 

Comment trouver des fournisseurs chinois pour les petits acheteurs ?

 

La plupart des importateurs trouvent leur fournisseur sur internet. Même les grossistes qui passent des commandes de l’ordre de 30 000 – 50 000 € ne vont pas en Chine pour trouver leur fournisseur, à l’exception de ceux qui se rendent aux différentes foires asiatiques.

La première raison est le coût élevé de l’opération. Le billet d’avion, l’hôtel, le taxi font vite monter la note. Comptez environ 3000€ la semaine pour votre séjour en Chine. La seconde raison est qu’il est difficile de trouver un bon fournisseur chinois sur place, sauf si vous allez à la foire de Yiwu, ou que vous avez trouvé des fournisseurs sérieux sur internet au préalable.

 

Alibaba

 

Que ce soit pour des importateurs de gros et petits volumes, le meilleur moyen de trouver un fournisseur reste de chercher sur Alibaba. En revanche, si vous achetez des quantités trop petites (moins de 400€ par commande), Alibaba ne pourra rien pour vous puisque les fournisseurs auront une quantité minimale par commande bien supérieure à ce que vous voulez.

Parfois, vous pourrez proposer un prix supérieur pour pouvoir commander en quantité restreinte. Si vous ne pouvez pas vous le permettre, vous devrez vous diriger vers DHgate ou AliExpress.

DHgate & AliExpress

 

Si la commande minimale des fournisseurs sur Alibaba vous est difficile à atteindre, tournez-vous vers les plateformes comme DHgate et Aliexpress.

DHgate s’adresse aux « petits » grossistes dont le volume d’achat est entre celui d’Alibaba et d’Aliexpress. Aliexpress est plus adapté aux revendeurs, et non aux grossistes e-commerce comme elle le proclame, et les fournisseurs chinois le savent.

 

Quel mode de transport choisir pour importer de petites quantités depuis la Chine ?

 

Le transport est sûrement l’étape la plus difficile à gérer pour les acheteurs de petites quantités. Souvent les acheteurs de petites quantités doivent abandonner l’import depuis la Chine parce qu’ils n’ont pas d’autre choix que d’opter pour l’Express, ce qui est bien trop cher.

 

Express international et fret aérien

 

L’Express international est adapté pour les envois de moins de 300kg, le fret aérien pour les envois de plus de 300kg. En revanche, le fret aérien exige les mêmes procédés et formalités d’import-export que le fret maritime. Et vous devez aussi récupérer votre envoi à l’aéroport.

Compagnies LCL : service de transport tout inclus

 

Ce type de compagnie LCL constitue le meilleur choix pour les acheteurs de petites quantités. Ils sont généralement spécialisés sur certains ports ou zones, et offrent un service de transport tout-inclus. Ils prendront en charge toutes les formalités douanières et le processus d’import, et vous aurez juste à récupérer votre marchandise à leur entrepôt. Ils peuvent aussi vous livrer à domicile. Le prix est très bon marché, même si vous envoyez 0,5 m3, car le container est partagé par des dizaines de clients.

Le problème, c’est que ce genre de compagnie est difficile à trouver, et n’opère pas dans tous les ports ou toutes les régions.

 

Consolidation de container de plusieurs fournisseurs pour envoi groupé

 

Si vous achetez de la marchandise à plusieurs fournisseurs en même temps, vous pouvez faire du groupage, et ainsi économiser d’importantes sommes sur le transport.

Admettons que vous importiez 5 produits différents en provenance de 5 fournisseurs différents, chaque produit faisant 0,5m3 de volume, alors vous pouvez considérer l’option LCL fret maritime pour votre envoi. En faisant cela, votre coût de transport sera inférieur de 80% par rapport à l’Express. Ou alors vous devrez payer 5 express international pour chaque produit, il n’y a pas de meilleure solution.

 

groupage camion

 

Vous aurez besoin d’un agent pour effectuer le groupage en Chine. Une des solutions est de trouver un transitaire qui dispose de son propre entrepôt que vous pourrez alors utiliser pour faire votre groupage (généralement sans frais). Cependant, la plupart des transitaires n’ont pas d’entrepôt. Ils enlèveront votre marchandise chez le fournisseur et l’enverront à la compagnie LCL qui le chargera dans le container.

Une autre solution est de trouver un fournisseur fiable, et demandez aux autres fournisseurs d’envoyer la marchandise à ce fournisseur afin que le transitaire récupère tout l’envoi au même endroit.

Comment éviter les arnaques lorsqu’on importe de petites quantités ?

 

Beaucoup de débutants ont peur de se faire arnaquer par des fournisseurs malveillants en achetant sur Internet. Mais sachez que les escrocs sont rares.

Peu importe que vous achetiez sur Alibaba, DHgate ou Aliexpress, aucun fournisseur ne peut prendre votre argent sans envoyer la machandise. Ces plateformes d’achat en ligne demandent la carte d’identité des fournisseurs qui vendent sur ces sites. De plus, ils doivent payer une cotisation annuelle pour être présent sur ces plateformes. Pour devenir Gold Supplier sur Alibaba, les fournisseurs doivent s’acquitter d’un montant d’environ 4000€.

Dès lors, la pire situation que vous puissiez rencontrer est de recevoir des produits de mauvaise qualité, ou en quantité moindre.

Le conseil le plus élémentaire est de rester très vigilant lorsque vous cherchez des fournisseurs en ligne et surtout, ne vous focalisez pas que sur le prix. Vous aurez de toute manière de bonnes marges à la revente, donc ne prenez pas le risque de recevoir des produits de très mauvaise qualité. Même si vous souhaitez retourner le produit, le coût de transport vous en dissuadera, et la plupart des fournisseurs chinois n’acceptent ni échange ni remboursement. Alors prenez garde.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

exporter vins et spiritueux en chine

IMPORT VINS ET SPIRITUEUX EN CHINE

Importer de l’alcool en Chine

 

Le marché des boissons alcoolisées en Chine a augmenté de manière significative depuis les 10 dernières années.

 

Malgré une constante augmentation de consommation en Chine, les démarches pour introduire les boissons alcoolisées du monde entier en Chine ne sont pas une mince affaire. C’est la raison pour laquelle vous devrez avoir connaissances des procédures et de leurs fonctionnements, des documents nécessaires, du coût que cela implique mais également de la durée de l’acheminement de vos produits.

Comment exporter du vin en Chine ? Le Guide complet

 

La classe moyenne et une partie de la population jeune (18-30 ans) ont commencé a apprécié les produits étrangers, le vin y compris, en donnant de belles opportunités à saisir pour les exportateurs étrangers. Mais, le vin est considéré comme un produit alimentaire des plus règlementé. C’est pourquoi, il est important que vous ayez connaissance des normes locales qui s’appliquent et être sûr de comprendre le processus d’exportation au préalable.

 

Vous trouverez donc dans cet article les informations utiles pour pouvoir exporter du vin en Chine.

 

1/ Le marché du vin en Chine

 

Malgré un ralentissement de la croissance chinoise, le marché du vin continue d’aller de l’avant.

 

Aujourd’hui, le vin n’est plus uniquement considéré comme un cadeau de valeur ou consommé par la population aisée chinoise. Les jeunes sont également passés d’une consommation d’alcools locaux (comme le Baijiu ou le vin jaune) à des vins de raisins étrangers.

 

La demande en vin a considérablement augmenté en partie car le gouvernement ainsi que les politiciens chinois ont dépensé des sommes importantes pour l’achat de vins d’exception.

chine futur consommateur vin

 

Chine – Futur numéro 1 de la consommation de vin dans le monde

1.1 Augmentation de la vente en ligne de vins

 

La population chinoise est friande d’achats en ligne, et le vin n’est pas une exception.

Même si certaines personnes préfèrent tester le vin avant de l’acheter, la plupart des gens achètent une bouteille sur des critères simples : vin doux ou sec, ou même de la provenance des grappes de raisins (Riesling (Australie) ou Chardonnay (France) par exemple).

 

L’étiquetage et le design de la bouteille sont aussi d’une grande importance, selon le type de consommateurs que vous ciblez.

1.2 Dans quelles régions dois-je cibler mes exportations en Chine ?

 

La chine est pratiquement aussi vaste que l’Europe, c’est la raison pour laquelle le goût des consommateurs varie selon les régions.

 

Nous vous recommandons donc de vous mettre en relation avec un agent local ou un distributeur qui pourra vous guider pour exporter vos produits dans les régions les plus appropriées. Ils sauront vous guider selon les goûts des consommateurs que vous ciblez.

 

Gardez à l’esprit que la cuisine chinoise diffère sellons les régions, le centre de la Chine consomment davantage les plats épicés, alors que les régions de l’Est privilégient les plats doux en saveur, ce qui peut influencer le choix d’un acheteur.

 

1.3 Vendre dans les villes de deuxième rang

 

Malgré une forte demande dans les 4 villes principales de Chine (Beijing, Shanghai, Shenzhen et Guangzhou), celles-ci ne doivent pas obligatoirement être votre seule option.

 

En effet, plus de 150 villes au centre de la Chine possèdent une population de plus d’1 million d’habitants. De plus, la compétitivité dans les villes de deuxième rang est généralement faible ce qui vous offre la possibilité de saisir des opportunités d’exportations dans ces zones géographiques.

Voici quelques exemples de vins qui font l’objet d’une demande croissante en Chine :

  • Les vins fruités faible en tanin sont les plus appréciés
  • Les vins blancs aromatisés ont un grand potentiel de croissance
  • Les vins mousseux (en particulier les vins doux) sont devenus très appréciés

 

2/ Réglementation d’importation du vin en Chine

 

Il est important d’étudier les réglementations et les normes locales bien à l’avance avant de débuter l’exportation de biens consommables en Chine.

Vous devez vous assurer d’être en totale conformité avec les règlementations nationales strictes exigées par les autorités chinoises concernant les produits alimentaires, le vin y compris. De plus, vous devez suivre les normes GB (normes Guobiao) qui sont souvent dérivées des normes appliquées dans les pays d’Ouest (pas sûre du sens), qui assurent que les produits consommés ne représentent aucun danger.

D’autre part, les normes sont fréquemment actualisées, assurez-vous donc de vous renseigner au bon endroit et d’être à jour sur les informations que vous trouverez.

2.1 Normes issues du AQSIQ (Administration générale de la Supervision de la Qualité, de l’Inspection et de la Quarantaine de la République chinoise)

 

Voici un aperçu des normes imposées par l’AQSIQ et ce qu’elles impliquent :

  • AQSIQ Ordre 27 (2012) – Emis pour l’étiquetage des aliments et du vin pré-emballés
  • AQSIQ Déclaration 55 (2012) – Emis pour administrer l’enregistrement des exportateurs étrangers, agents et importateurs
  • AQSIQ Déclaration 59 (2011) – Utilisé pour l’enregistrement de l’étiquetage des produits importés pour la première fois
  • AQSIQ Décret 144 – Pour les Mesures de Sécurité Administratives de l’Import et Export d’aliments
  • AQSIQ Communiqué No. 44 (2006) – Pour les ajustements du système d’inspection de l’import et export d’étiquetage d’aliment et cosmétiques.

Suppression de la séparation et inspections préliminaires des étiquetages pour les produits alimentaires importés et exportés, y compris le vin. A la place, l’approbation sera transmise par l’inspection du CIQ quand les biens arrivent au port.

  • AQSIQ Décret 78 (2005) « Lois de Protection des Produits d’Indication Géographique » – Utilisé pour protéger les produits qui ont une certaine indication géographique (IG).
  • ASQIQ Communiqué No. 105 (2006) – Accordent un temps plus long pour la fumigation au bromure de méthyle et de hauts niveaux pour les emballages en bois qui entrent ou sortent du territoire chinois.
  • ASQIS Décret 85 – Mesures administrative de quarantaine et contrôle pour l’importation de matériels avec des emballages en bois (2005)

 

2.2 Autres normes relatives à l’alimentaire et au vin

 

  • Loi de sécurité alimentaire de la République Populaire de Chine (2015)
  • Congrès national du peuple (2015)
  • Ordonnance 22 du président pour la publicité
  • SAIC : Mesure pour l’Administration de Signes Spécifiques d’indication Géographique des produits
  • Marque déposée en Chine

 

2.3 Normes GB (Guobiao) pour l’exportation de vin en Chine

 

Les règlements changent rapidement, en particulier dans les marchés émergents comme la Chine. C’est pourquoi, nous vous suggérons de travailler avec des professionnels qui pourront vous guider à travers le processus complet d’exportation.

 

Voici un aperçu des règlementations GB les plus communes qui s’appliquent pour l’importation de vin en Chine :

  •  Norme générale GB 10344-2005 – pour l’étiquetage de boissons alcoolisées pré conditionnés
  • Norme Générale GB 7718-2011 – pour l’étiquetage de produits alimentaires prés conditionnés
  • GB 15037-2006 – pour le vin
  • GB 2758-2012 – Boissons Alcoolisées Fermentées et leur Boisson Alcoolique Intégrée
  • Norme 2760-2014 – pour l’Usage de Compléments Additifs
  • GB 2763-2014 – Niveaux maximum autorisé de pesticides dans les produits alimentaires
  • GB 2761-2011 – Niveaux maximums autorisés de Mycotoxines dans les produits alimentaires
  • GB 2762-2012 – Niveaux maximums autorisés de substances polluantes dans les produits alimentaires
  • GB 12696-1990 – Spécifications d’Hygiène d’Usines de fabrication pour le Vin
  • GB/T 15038-2006 – Méthodes Analytiques de Vin et Vin fruité
  • GB/T 23543-2009 – Pratique de Fabrication de Bien pour les Entreprises Viticoles

Toutes les normes GB qui sont appelés GB/T ne sont pas obligatoires. La lettre « T » vient du mot Tuijian qui signifie « recommandé ».

 

exporter alcool chine

 

3/ Processus à suivre pour exporter du vin en Chine

 

Les étapes indiquées ci-dessous sont nécessaires avant d’exporter votre marchandise. Nous vous invitons à poursuivre la lecture de cet article afin de bénéficier de conseils pratiques pour mener à bien votre exportation.

 

3.1 Signer l’accord avec votre importateur chinoise

 

Avant tout, vous devez trouver un importateur chinois disposé à importer vos produits. Ce même importateur pourra se charger du point suivant. (voir ci-dessous point 2).

 

3.2 Enregistrer votre entreprise à l’AQSIQ

 

Pour être habilité à exporter du vin, vous devez enregistrer votre entreprise à l’AQSIQ.

Par la suite, vous recevrez un numéro d’enregistrement. Les informations concernant votre entreprise seront stockées sur la base de données de l’AQSIQ.

3.3 Enregistrement de votre marque

 

Avant d’expédier vos produits, vous avez besoin d’enregistrer votre étiquette et d’envoyer un certain nombre de documents au CIQ pour vérification. Dans un second temps, vous recevrez un numéro de dépôt pour les produits éligibles à l’importation en Chine.

3.4 Informations à spécifier sur l’étiquette

 

Lorsque vous être prêt à exporter vos biens, il est préférable de joindre les étiquettes chinoises directement sur vos produits. Vous avez la possibilité de le faire avant d’expédier votre marchandise ou après lorsque celle-ci sera arrivée en Chine et stockée dans un entrepôt sous surveillance.

 

Votre importateur local ou votre agent. pourra s’en charger à votre place.

Les informations suivantes doivent être indiquées sur l’étiquette Ingredient

 

etiquette alcool import chine

 

  • Ingrédients
  • Nom du produit
  • Type de vendange de production (par exemple « rouge sec »)
  • Contenance en alcool
  • Pays d’origine (pour les spiritueux dilués et boissons avec des produits maltés)
  • Contenu net
  • Date de fabrication
  • Nom
  • Adresse et Contact du distributeur chinois
  • Instructions de stockage
  • Date de production
  • Date de conservation
  • Additifs alimentaires ajoutés
  • Code barre

3.5 Documents nécessaires pour exporter du vin en Chine

 

Vous devez préparer les documents cités avant d’expédier vos produits :

  1. Facture commercial
  2. Déclaration de douanes en valeur
  3. Document d’assurance fret
  4. Liste du colis d’exportation
  5. Certificat d’Assurance
  6. Certificat d’Origine (pour les spiritueux distillés et les boissons avec du malt)
  7. Certificat Sanitaire (pour les spiritueux distillés et les boissons avec du malt)
  8. Certificat d’Authenticité/Vente Libre (pour les spiritueux distillés et les boissons avec du malt)
  9. Certificat export spécifique au vin

Il est important que vous receviez un certificat sanitaire tamponné et signé par une autorité compétente du pays de fabrication.

 

3.6 Expédier vos biens

 

Lorsque vous avez marqué vos biens, vous pouvez préparer votre expédition. A moins que vous ne soyez pressé pour raisons diverses (besoin en stock ou manque de temps) le moyen de livraison le plus adapté est la voie maritime qui prend en règle générale entre 4 et 6 semaines.

 

3.7 Inspection et étiquetage CIQ

 

Lorsque votre marchandise arrive en Chine, votre importateur local ou agent doit déclarer les biens au bureau du CIQ le plus proche.

Le personnel du CIQ a la responsabilité de contrôler les biens à l’entrée et sortie du territoire chinois et de s’assurer que les normes standards locales sont respectées. Une fois vos biens approuvés, vous recevrez un Certificat d’Approbation du CIQ. Celui-ci permettra l’acheminement de votre marchandise à l’étape suivante, le dédouanement. 

 

3.8 Dois-je tester mes produits avant de les exporter en Chine ?

 

Oui, tout produit alimentaire doit être testé au préalable avant d’être vendu en Chine. Sans cette étape, l’exportation ne pourra pas être envisageable.

Dans tout projet d’exportation, il est nécessaire de s’assurer de la législation en vigueur du pays concernant l’exportation de vin (Loi sur le vin de Nouvelle-Zélande, 2003 par exemple). Lors du test effectué sur le produit viticole, les laboratoires analysent en particulier :

  • Le taux de métaux et minéraux
  • Les Vitamines

4/ Vendre du vin en ligne en Chine

 

Comme énoncé au début de l’article, les ventes en ligne de vins ont rapidement augmenté en Chine.

L’utilisation croissante de sites de vente en ligne (50% des achats la première moitié de l’année en 2017) indique qu’il s’agit d’un concept gagnant.

Les gens ne sont pas réticents sur le fait d’acheter une ou plusieurs bouteilles sur des sites tels que Ele.me ou Tmall, même s’ils ne l’ont pas goûté avant. Une bouteille moderne avec une description plaisante suffit à les convaincre.

5/ Quelles sont les taxes d’importations et les tarifs pour le vin ?

 

Vous devez régler trois taxes différentes lorsque vous exportez du vin :

  • TVA : 17%
  • Droit de douane : 14%
  • Taxe d’accise : 10%

Sans aller dans les détails, les taxes au niveau fiscal seront au total de 40 à 50%.

 

Gardez à l’esprit que les pays qui ont des accords de libre-échange avec la Chine, comme la France peuvent changer donc vérifier bien les taux et suivez l’actualité. 

 

6/ Comment pouvez-vous m’aider à passer à la prochaine étape ?

 

Vous avez besoin d’aide avec la CIQ, le CCC ou faire un premier achat avec Tmall en ligne ? Nous travaillons avec des consultants ou des prestataires de services qui peuvent vous aidez à chaque étape du processus. CIQ, CCC, étiquetage et tests en laboratoire.

  1. Expédition et douanes
  2. Vente sur Tmall, JD Worldwide et autres plateformes
  3. Trouver des détaillants et distributeurs pour vos produits

Alors n’hésitez pas à contacter nos experts pour avoir davantage d’information!
Nos experts vous répondent sous 48H

importer denree alimentaire chine

IMPORTER DENRÉE ALIMENTAIRE EN CHINE

Exporter de l’alimentation en Chine – Quelles sont les étapes à suivre ?

 

En termes de réglementation alimentaire, la Chine a mis en place un système qui repose sur différents niveaux et dont le but principal est de préserver une sécurité et une qualité de ces produits importés. Néanmoins, chaque année, l’État chinois renvoie voir, détruit une grande majorité de ces denrées alimentaires importées en raison d’une non-conformité et/ou d’une irrégularité dans leur qualité.

 

Conséquence ? Dans le cas d’une infraction considérable, la licence d’importation octroyée aux entreprises peut leur être retirée, ce qui les exclurait des échanges commerciaux à venir. C’est donc une perte colossale aussi bien pour les entreprises qui importent que celles qui exportent.

C’est pourquoi, il est essentiel que les entreprises se tiennent au courant des dernières réglementations alimentaires afin d’assurer une conformité dans leurs produits sans pour autant négliger l’aspect économique de cet échange commercial.

 

importation aliment chine

1/ La réglementation chinoise en matière d’importation

 

En fonction du type d’aliments importés, les règles peuvent changer et être mises en application de différentes manières selon les ports, bureaux et agents individuels. Dans ces conditions, il est vivement conseillé aux entreprises de collaborer avec des partenaires de confiance mais également de prêter attention aussi bien au budget qu’au temps accordé afin de prévenir ces imprévus.

Afin d’aider les entreprises qui souhaiteraient exporter leurs produits vers la Chine, voici la liste des règles et lois communes à connaître :

  • La loi sur la salubrité des aliments
  • La loi sur l’inspection des produits d’importation et d’exportation
  • Les règlements sur les importateurs et les exportateurs d’aliments importés et les importations et les exportations de lois de quarantaine pour animaux et plantes, entre autres.

 

1ère étape : S’enregistrer auprès de la CAA:

 

Dans la mesure où vous êtes fabricant et exportateur à l’international, il est nécessaire de s’inscrire auprès des organismes accrédités tel que L’administration de Certification et d’Accréditation (CAA) de l’état dans le cas où l’aliment exporté serait dans « la liste des importations Alimentaires soumises à l’inscription d’entreprise ». Certains aliments comme la viande et les produits alimentaires de santé sont soumis à certaines conditions et nécessitent une inscription complémentaire valable 4 ans et extensible si besoin.

2ème étape : Les licences de pré – importation & la liste des documents à fournir dans sa totalité:

 

En ce qui concerne les licences de pré – importation, il n’est pas nécessaire d’en posséder pour exporter en Chine. Néanmoins, il existe quelques exceptions notamment pour l’importation de produits laitiers ou de volailles, pour lesquels il vous faudra obtenir la licence d’importation automatique (« Automatic Import License ») délivrée par le Ministère du commerce.

 

En outre, si vous souhaitez obtenir le certificat de quotas tarifaires pour les produits agricoles, il vous faut exporter des denrées soumis à des contingents tarifaires d’importation tels que le maïs, le sucre, le blé ou encore le riz.

En règle générale, la documentation exigée pas la Chine en matière d’importations de produits alimentaires est très stricte et complexe. Avant d’expédier votre marchandise alimentaire, il est obligatoire de fournir des documents sur la qualité, la mise en quarantaine, l’origine et le contrôle des importations des produits, une liste détaillée des emballages et une description du matériel d’emballage ainsi que d’autres documents supplémentaires.

Bien que les exigences administratives varient selon les produits et les catégories de produits, vous pouvez préparer les documents suivants pour importer des produits alimentaires en Chine :

  • Facture commerciale
  • Une liste détaillée d’emballages
  • Connaissement
  • Certificat d’exportation du pays d’origine
  • Certificat d’hygiène / santé
  • Certificat de mise en bouteille (pour boissons)
  • Certificat de vente libre
  • Echantillon de l’étiquette originale
  • Echantillon de l’étiquette chinoise
  • Certificat d’inspection.

Cette liste de documents non exhaustive ne sera examinée qu’après l’arrivée des produits importés vers la Chine. C’est pourquoi, vous devez vous assurer que tous vos documents sont authentiques et durement complétés afin d’éviter tout retard et coût de stockage.

3ème Étape : S’assurer de la conformité de l’étiquetage :

 

La Chine exige que tous ses produits alimentaires importés soient étiquetés en caractère chinois simplifié afin de faciliter la compréhension et le dédouanement, mais doivent également faire mention de :

 

  • Nom standard de la denrée alimentaire
  • Liste des ingrédients en pourcentage
  • Noms et adresses des fabricants, agents locaux ou distributeurs
  • Date de production, date de consommation suggérée, date de péremption et guide pour le stockage
  • Pays d’origine
  • Catégorie de qualité
  • Code de norme nationale / norme industrielle pour la production
  • Contenus spéciaux

Pour davantage d’informations, les règles communes à l’étiquetage des aliments pré-emballés en Chine, GB7718-2011, spécifient les exigences d’étiquetage sur la disposition et le contenu des aliments pré-emballés.

Toute étiquette doit être approuvée par le Service d’Inspection et de Quarantaine (CIQS). Puisque qu’en Chine les normes d’étiquettes sont sujettes à changement, il est préférable de solliciter l’avis de professionnels compétents afin de s’assurer de la conformité des étiquettes actualisées.

4ème étape : L’inspection sanitaire des denrées alimentaires et le dédouanement par la CIQ :

 

Une fois entrée en Chine, les denrées alimentaires sont inspectées par les agents des douanes afin de vérifier les documents d’expédition et les exigences d’étiquetage adéquats. Le certificat sanitaire CIQ n’est délivré uniquement si tous les documents sont soumis. Ce certificat doit être délivré pour chaque envoi de marchandise.

 

S’il manque ne serait – ce qu’un document à l’expédition et que cette dernière se retrouve saisie par la douane, vous pouvez soit  fournir une déclaration de la CIQ soit apporter les documents manquants. Pour obtenir une déclaration de la CIQ, vous devez soumettre les documents suivants : votre licence d’importation, votre licence commerciale, votre déclaration de conformité de sécurité, votre certificat de quota, une introduction à votre entreprise et des informations détaillées sur la marchandise.

En outre, le processus est beaucoup plus complexe lorsqu’il s’agit de votre première exportation de produits alimentaires bien que la procédure soit assouplie à la suite d’exportations successives. Pour autant, les fonctionnaires de l’AQSIQ peuvent toujours inspecter les étiquettes et les échantillons lors des prochaines expéditions.

La Chine permet à de nombreux exportateurs alimentaires internationaux d’entrer dans un marché de taille conséquent et rentable. Néanmoins, le fonctionnement chinois en matière d’importation de denrées alimentaires et de boissons peut s’avérer assez difficile à comprendre pour les exportateurs la toute première fois en raison de son système compartimenté et localisé. Tout d’abord, de par l’étendue géographique du pays, l’exportation en chine vers différents lieux exige de procéder avec  précaution afin d’éviter tout échec d’ordre administratif.

2/ Règles générales sur l’étiquetage des aliments préemballés

 

En vertu des Règles générales sur l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées (GB7718) mises en œuvre le 1er octobre 2005, les entreprises de production sont tenues de fournir des informations sur la qualité (y compris la sécurité) de leurs produits alimentaires. Les Règles générales stipulent que les informations suivantes doivent figurer sur l’étiquette de l’aliment : nom de l’aliment, liste des ingrédients, contenu net, contenu de la matière sèche, contenu des matières solides, nom et adresse du fabricant, date de fabrication ou emballage, date d’expiration et numéro de produit standard.

 

2.1 Conditions de base

 

La langue utilisée dans l’étiquetage des aliments doit être le chinois standard. Le pinyin chinois peut être utilisé en même temps mais l’orthographe doit être correcte et la taille de la police ne doit pas être plus grande que les caractères chinois correspondants. La langue minoritaire ou étrangère peut également être utilisée en même temps mais doit être une traduction correcte du chinois et la taille de la police ne doit pas être plus grande que les caractères chinois correspondants.

2.2 Contenu obligatoire

 

Nom du produit

 

Si les fabricants peuvent utiliser le nom de la marque sur l’étiquette de l’aliment, ils doivent également indiquer le nom de l’aliment tel que stipulé dans normes nationales ou normes de l’industrie dans les positions à proximité. En l’absence de normes nationales ou de normes industrielles, le nom commun ou le nom générique du produit alimentaire qui peut refléter les caractéristiques réelles de l’aliment et ne pas induire le consommateur en erreur ou le confondre doit être montré.

 

Particularités du fabricant et du distributeur

 

Selon les règles générales, les caractéristiques de l’entreprise de production alimentaire doivent figurer sur l’étiquette de l’aliment. Les produits alimentaires indiquant simplement la ville ou le comté où l’usine est située sont considérés comme non conformes. Farine de blé, riz, amidon de maïs, sucre blanc, glaçage au sucre blanc, sel de table, feuilles de thé, champignons séchés, denrées alimentaires à effet médicinal (comme le goji chinois), etc., produits et conditionnés sur le continent doivent indiquer le nom et l’adresse détaillée de l’unité de production, d’emballage, de ré-emballage ou de distribution. Produits transformés en vrac (par ex. Huile comestible, lait en poudre, vin, etc.) importés de l’étranger et réemballés sur le continent doivent indiquer le nom et l’adresse de l’unité de réemballage sur le continent ainsi que le nom du pays d’origine.

 

Liste des ingrédients

 

A part les produits alimentaires avec un seul ingrédient, tous les autres produits alimentaires doivent être marqués avec un tableau d’ingrédients sur leur étiquette sous la rubrique « Ingrédients » ou « Tableau des ingrédients », énumérant tous les ingrédients par ordre décroissant de quantité. Si un ingrédient est un ingrédient composé de deux ou plusieurs substances, le nom de l’ingrédient composé doit être indiqué dans le tableau des ingrédients et ses substances principales doivent être énumérées par ordre décroissant en termes de quantité entre parenthèses

Contenu net

Le contenu net doit être marqué sur la même surface de l’emballage que le nom

de reglementation etiquette chinel’aliment. Les aliments liquides doivent être indiqués en termes de volume ; les aliments solides doivent être indiqués en termes de masse ; les aliments semi-solides doivent être indiqués en termes de masse ou de volume. Pour les récipients contenant à la fois des aliments solides et liquides (p.ex. des poires en conserve dans de l’eau sucrée), la teneur en matière sèche (matière solide) doit être indiquée en termes de masse ou de fraction de masse.

 

Date de fabrication et date de péremption

 

La date de fabrication est la date d’entrée en usine du produit alimentaire lors de la production et de l’inspection réussie par le fabricant. Pour les boissons glacées (par exemple les sucettes glacées et les glaces), la date de fabrication doit être indiquée sur la boîte d’emballage externe (carton). Les Règles générales exigent que la plupart des produits alimentaires indiquent clairement leur date de péremption. Toutefois, pour les boissons alcoolisées contenant 10% d’alcool ou plus, le vinaigre comestible, le sel de table, le glutamate mono sodique, le sucre alimentaire solide, etc., qui ne se détériorent pas facilement, il n’est pas nécessaire d’indiquer la date de péremption.

 

Numéro de produit standard

 

Les aliments préemballés fabriqués et vendus sur le continent (à l’exclusion des aliments préemballés importés) doivent indiquer sur leur emballage le code et le numéro de série de la norme nationale, de la norme industrielle, de la norme locale ou de la norme entreprise. Le marquage d’une norme plus élevée ou une présentation erronée de la norme adoptée entraînera l’interdiction du marché du produit alimentaire concerné.

 

Marquage des aliments génétiquement modifiés

 

Les produits alimentaires soumis aux mesures d’administration de l’étiquetage des produits agricoles génétiquement modifiés publiés par le ministère de l’Agriculture doivent indiquer sur leurs étiquettes qu’ils sont des aliments génétiquement modifiés. Des exemples comprennent la poudre de soja, l’huile de soja, l’huile de maïs, l’amidon de maïs, l’huile de colza, le colza, la tomate fraîche et la sauce tomate.

En plus des données nutritionnelles ci-dessus, l’étiquette nutritionnelle peut également contenir une liste de graisses saturées (acides), de cholestérol, de sucre, de tissus alimentaires, de vitamines et de minéraux.

Une revendication de contenu se réfère à la revendication des niveaux de contenu de l’énergie ou des éléments nutritifs du produit alimentaire. Les libellés de telles revendications comprennent « contenir », « haut », « bas » ou « non ». Une allégation de comparaison fait référence à l’allégation de comparaison avec la teneur en éléments nutritifs ou la valeur énergétique de produits alimentaires similaires bien connus du consommateur.

Les libellés de ces revendications comprennent « plus » ou « moins ». Une allégation de fonction nutritive fait référence à l’affirmation selon laquelle certains nutriments ont pour fonction de maintenir la croissance, le développement et la physiologie normaux de l’être humain.

Alors n’hésitez pas à contacter nos experts pour avoir davantage d’information!
Nos experts vous répondent sous 48H

s'implaner en chine guide complet

S’IMPLANTER EN CHINE

Six astuces pour s’implanter en Chine

 

La Chine est un marché remplit d’opportunités commerciales qui pousse de nombreux entrepreneurs à vouloir s’y ’implanter. Cependant, l’immensité et la complexité de ce marché sont à étudier de près afin de pouvoir développer une politique commerciale adaptée et efficace. Pour une implantation commerciale réussie, SINO Shipping vous propose à travers cet articles quelques recommandations utiles pour vos prochains projets en Chine :

 

La recherche

 

Avant de vouloir pénétrer un marché, il est impératif d’étudier en profondeur ses caractéristiques pour pouvoir s’adapter aux modes de consommation locaux et ainsi adopter une stratégie commerciale efficace. De par sa grandeur, la Chine représente un marché unique à l’échelle planétaire. L’immensité et la complexité de ce territoire rendent plus difficile la compréhension de ce marché et de ses codes pour les entrepreneurs occidentaux. En effet, la Chine, aussi vaste que l’Europe mérite des recherches ciblées en fonction de chaque région pour la mise en place de stratégies commerciales pertinentes.

Malgré la complexité que présente le marché chinois, les opportunités commerciales sont nombreuses et les chances de succès multiples. Pour cette raison, des entreprises venues du monde entier ont tenté leur chance en Chine. Certains parviennent avec succès à s’adapter aux préférences locales des consommateurs chinois tandis que d’autres échouent.

Pour éviter tout échec commercial, la première phase de vos démarches consiste donc à une étude approfondie et détaillée du marché chinois. Quelle stratégie commerciale allez-vous adopter ? Dans quelles régions allez-vous vous implanter ? Dans une région géographique limitée, à travers tout le pays ? Comment allez-vous distribuer vos produits ? Via quels canaux de distribution ? Ces questions sont essentielles afin de pouvoir développer des politiques et stratégies commerciales adaptées et performantes.

L’étude du marché avant le lancement de vos activités représente donc la phase la plus importante de votre projet : vous devez savoir où vous allez, à qui vous allez vous adresser, et de quelle manière vous allez le faire. En adaptant votre offre aux consommateurs chinois et en connaissant parfaitement leur mode de fonctionnement, leurs habitudes et leurs préférences, vous optimisez considérablement vos opportunités de succès en Chine.  Attachez donc une grande importance à cet aspect essentiel de vos projets commerciaux : l’analyse et l’étude approfondie du marché dans lequel vous vous implantez.

Vous avez la possibilité de confier ces recherches à des entreprises spécialisées qui, suite à un accord commun, vous fourniront une étude de marché approfondie. Les éléments de réponses fournis seront d’une grande utilité pour l’efficacité et l’évolution de votre projet.

Beaucoup d’entreprises offrent des services d’études de marché de qualité en Chine mais chaque offre diffère en fonction des entreprises. Certaines d’entre elles sont spécialisées dans des secteurs d’activité précis et d’autres proposent des études de marché plus générales. Pour ces études de marché, veillez donc à choisir l’entreprise adéquate, en ligne à votre secteur d’activité.

Vous pouvez également bénéficier de rapports ou de comptes rendu gratuits en ligne (CBBC, McKinsey etc.) Les chambres de commerce sont aussi des organismes à privilégier qui peuvent mette à votre disposition des services adaptés à vos recherches.

L’enregistrement de votre marque

 

L’enregistrement de votre propriété intellectuelle en Chine devra être faite aussi tôt que possible. Cette dimension est impérative pour la protection et la conservation de vos projets commerciaux. La Chine a le système de premier déposant. Autrement dit, si une autre personne enregistre votre nom de marque avant vous, il est dans son droit. Assurez-vous donc de bénéficier de l’aide d’avocats spécialistes pour obtenir des conseils adaptés et préparer votre implantation en Chine.

Il est également judicieux de se questionner sur le nom de marque et le logo que vous utiliserez. Ces questions sont essentielles et il est fortement recommandé d’adapter ces éléments au marché chinois.  Sont-ils adaptés et appropriés à la Chine et aux codes locaux ? Certains mots et noms en français ou en anglais sont difficiles à écrire ou à prononcer en chinois, ou peuvent même porter un sens fortuit. Assurez-vous donc de la pertinence de votre logo ainsi que de celle de votre nom de marque afin de vous lancer sur le marché chinois. Ici encore, la chambre internationale du commerce peut vous aider et vous apporter des conseils adaptés face à ce type de problématiques.

Certains organismes spécialisés pourront également vous assister dans le choix du nom et du design.

Repenser et adapter votre business

 

Il est essentiel d’adapter votre produit et votre marketing au marché chinois. Peu importe la façon dont votre produit est perçu sur d’autres marchés, ne supposez pas un instant que la perception sera la même en Chine. Ce marché présente des caractéristiques uniques qu’il faut connaître pour développer des produits à fort potentiel de succès.

Toutes les plus grandes entreprises mondiales ont d’ailleurs adapté leurs produits au marché chinois pour pouvoir s’y implanter et générer un succès commercial important. Prenons l’exemple du géant Mc Donald. En s’implantant en Chine, ce mastodonte de la restauration rapide a dû adapter ses produits et son image de marque aux consommateurs chinois. En adaptant le nom de marque, les produits et la stratégie commerciale aux consommateurs locaux, Mc Donald est parvenu à séduire les consommateurs chinois et ainsi à prendre des parts de marché importantes.

La persévérance

 

La persévérance est une qualité indispensable pour tout entrepreneur. Développer un business en Chine peut prendre beaucoup de temps et les obstacles à rencontrer sont nombreux. Pour faire face aux différents aléas, la patience et la persévérance sont des vertus primordiales.

Les formalités administratives locales sont différentes de celles exercées en Europe et ces barrières administratives peuvent constituer des freins à vos projets. Il est donc important voire essentiel de maîtriser cet aspect pour le bon déroulement de votre projet.

Vous pouvez pour cela solliciter des entreprises spécialisées qui vous accompagneront dans votre implantation régionale et dans l’ensemble des formalités administratives requises (licence d’import, enregistrement de l’entreprise etc.)

Ici encore, la chambre de commerce franco-chinoise peut fournir une liste exhaustive d’informations utiles pour vos démarches et pour vous aider à faire les bons choix.

Le relationnel ou « Guanxi »

 

Cette notion est primordial lorsque vous faites du business en Chine. La culture chinoise veut que l’on développe des affaires avec des amis de confiance. Cela fait partie intégrante du « business model » en Chine où la dimension du « Guangxi » prend une place prépondérante. La confiance est le pilier principal sur lequel se reposent des partenaires commerciaux qui décident de s’allier autour d’un projet commercial. La notion de commerce en Chine est donc radicalement opposée à celle perçue en occident, où l’on considère généralement que l’affecte n’a aucune place dans le monde des affaires, contrairement à la Chine dont les codes socio-culturels et professionnels nous dictent le contraire.

Pour vos projets professionnels en Chine, il est donc fortement recommandé d’identifier un partenaire local de confiance avec qui vous pourrez développer votre commerce en toute sérénité. Vous avez la possibilité de trouver un agent ou un distributeur, mais identifier le bon peut-être être perçu comme un parcours du combattant. Cependant, ce choix est essentiel pour le l’évolution de votre implantation et pour la performance de vos ventes. La chambre internationale peut vous aider à trouver les candidats qui vous conviendront afin de construire un réseau solide et de mettre en place des plans commerciaux efficaces pour une distribution nationale de qualité.

Aujourd’hui, grâce à ses partenariats de longue date et ses relations de confiance avec ses partenaires régionaux, SINO Shipping propose des services de qualité entre la Chine et le pays de votre choix.

Soyez prêt

 

Il se peut que le marché chinois vienne à vous avant même que vous ne soyez préparé. Quand vous investissez en Chine, tenez-vous prêt à répondre à des demandes en grand nombre. Les succès commerciaux arrivent de manière subite et peuvent se traduire par une augmentation accrue et spontanée des demandes nationales. La culture chinoise est grandement orientée sur le bouche à oreille et les jeunes internautes communiquent entre eux sur les réseaux sociaux locaux (Weibo ou WeChat) pour préconiser telle ou telle marque.  Ce mode de communication peut s’avérer très fructueux, ou a contrario jouer en défaveur des entreprises dont l’implantation en Chine n’a pas été réussie.

D’ailleurs, la dimension de bouche à oreille a largement joué en la faveur de SINO Shipping. Grace au retour positif des clients, l’entreprise a pu se construire une renommée et une notoriété nationale importante.

Importer de Chine

Que faire ?

 

Vous avez du mal à trouver le produit idéal ? Misez sur l’expertise du groupe SINO

Vous doutez de la fiabilité de fournisseurs Chinois ? Bénéficiez d’un réseau testé et approuvé.

Vous voulez être sûr d’acheter des produits de qualité ? SINO Group gère toutes les opérations : de l’échantillon à la livraison !

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

exporter de la biere vers la chine

EXPORTER DE LA BIÈRE VERS LA CHINE : LE GUIDE COMPLET

Le goût des chinois pour les produits étrangers a très vite augmenté ces dernières années, et le bière n’est pas en reste !

Avec une population de plus en plus aisée et donc un vivier de jeunes plus aisés, les alcools et bières locales ont laissé leur place aux produits importés de l’étranger.

Mais il n’est pas facile de savoir par où commencer, et souvent, il manque d’informations sur la procédure ou les régulations auxquelles se conformer.

Ainsi, nous écrivons ce guide pour expliquer tout ce que vous devez savoir pour exporter de la bière vers la Chine.

 

Le marché de la bière en Chine

 

De même que le marché du vin, le marché de la bière croit à vitesse grand V.

Auparavant, les bières les plus légères (la Qingdao à 3.6% par exemple) étaient appréciées et souvent accompagnées d’un verre de Baijiu (vin de riz). C’était même assez typique en réalité.

Puis, les Chinois, comme beaucoup d’autres, ont commencé à apprécier les vins et la bière occidentaux. Aujourd’hui, boire une bière étrangère en Chine est quelque chose d’exotique pour certains mais aussi quelque chose de tout à fait normal pour d’autres. Evidemment, certaines (comme les bières belges) sont plus exotiques que d’autres.

Chez les jeunes aussi, il est cool de boire des bières étrangères, de qualité.

De sorte, plusieurs magasins entièrement dédiés à l’alcool voire à la bière ont ouvert dans les métropoles chinoises. Beer Lady est le plus connu de tous.

 

Où vendre sa bière en Chine ?

 

La plus forte demande de bières étrangères vient sans aucun doute des grandes métropoles de la côte Est chinoise. Mais dans les villes plus modestes, les habitants commencent à y prendre goût également.

Si vous êtes une petite marque, nous vous recommandons de viser directement les grandes villes où le pouvoir d’achat est souvent plus élevé et les mentalités plus ouvertes vers l’étranger.

Se faire aider par un distributeur ou un agent

 

Vous pouvez chercher un distributeur chinois ou un agent qui vous en apprendra plus sur les opportunités à saisir sur le marché. Lorsque vous vendez votre bière, il faut savoir que les plus grandes marques dépensent beaucoup dans le marketing en essayant de grapiller le plus de parts de marché possible.

Cela ne veut pas dire que vous ne vous ferez pas une place. Vous serez sur un autre segment puisque votre bière se distingue de celle des grandes marques.

Les plus grandes marques de bière en Chine

 

A part les locales Qingdao et Snow beer, qui trustent les plus grosses parts de marché et de loin, les marques les plus courantes sont Tiger, Budweiser, Heineken et Carlsberg.

Mais ne soyez pas surpris de trouver des marques plus modestes dans des plus petites villes. Par exemple, la marque danoise Tuborg s’est installée dans des villes plus petites afin d’éviter la concurrence des grandes.

 

Vers quelles bières va la demande ?

 

Alors que les Chinois buvaient principalement de la Pilsner auparavant, la demande pour des bières plus fortes a augmenté. Les bières fruitées sont de plus en plus appréciées également.

 

Les régulations en matière d’importation

 

Tout d’abord, vous devez savoir que la Chine a des normes différentes de l’Occident en matière d’importations. Les premières, les normes GB (Guobiao) sont en réalité très proches des normes ISO.

Avant l’exportation, vous devez vérifier que vos produits sont en accord avec les normes applicables à votre produit et être en mesure d’en fournir des preuves.

Pour la bière et le vin, les normes GB peuvent varier pour les raisons suivantes :

  • La bière contient du malt
  • Le vin contient un taux d’alcool plus élevé
  • Le vin contient plus de métaux
  • La bière contient du dioxyde de carbone

 

Les normes GB pour la bière

 

Voici quelques normes GB applicables à la bière en Chine : GB 2758, GB 4554-1996, GB 4928, GB 10344, GB 7718-2011, GB/T 191, etc.

 

Les HS codes pour la bière

 

Les HS codes sont utilisés dans le monde entier pour classifier les produits commercialisés entre les pays. Ils s’appliquent aussi à la Chine et servent à faciliter le travail des douanes et la collecte de données du gouvernement.

La procédure pour exporter de la bière vers la Chine

 

Nous ne rentrerons pas trop dans les détails car cela a été fait dans cet article sur l’exportation du vin vers la Chine.

Pour résumer, voici les étapes à réaliser :

  • Trouver un importateur chinois et signer un accord
  • Enregistrer votre entreprise sur le site de l’AQSIQ
  • Enregistrer votre marque
  • Expédier vos biens
  • Passer les inspections CIQ
  • Passer le dédouanement

Gardez à l’esprit que votre importateur et votre agent ont aussi des obligations vis-à-vis de votre business :

  • L’enregistrement du business auprès du SAIC
  • L’obtention d’une licence d’importation et d’exportation auprès du MOFCOM
  • L’enregistrement auprès des douanes chinoises
  • Obtenir une licence automatique d’importation auprès du MOFCOM

 

Qu’ai-je besoin d’inclure sur l’étiquette de ma bière ?

 

Les normes GB concernant l’étiquetage vont déterminer ce que vous devez inclure sur l’étiquette :

  • GB 10344 : Les lignes directrices de l’étiquetage avant emballage des boissons
  • GB 7718-2011 : Normes générales d’étiquetage de la nourriture pré-emballée
  • GB/T 191 : Illustration et logo pour l’emballage, stockage et transport

Les informations qui doivent figurer :

  • Les ingrédients
  • Le nom de votre produit
  • Le type de produit
  • Le pourcentage d’alcool
  • Le pays d’origine
  • Le contenu net
  • La date de production
  • L’adresse et le contact du distributeur chinois
  • Les instructions de stockage
  • Le délai de dépôt
  • La durée de conservation
  • Les additifs ajoutés
  • Le code-barre

 

Dois-je faire tester mes produits avant de les exporter ?

 

De même que pour l’étiquetage, vous devez tester et prouver la conformité aux normes GB.

Peut-on vendre sa bière en ligne ?

 

Oui, les étrangers peuvent vendre leur bière en ligne en Chine. Les options les plus courantes sont via Tmall GlobalJD, Epermarket et Ele.me.

 

Quels sont les droits de douanes et les taxes à l’importation ?

 

Vous devez payer les taxes suivantes pour les importations de bière :

  • La TVA à 17%
  • La taxe sur la consommation qui s’élève à 220 RMB par tonne (environ 30 euros) si le prix à la tonne est inférieur à 320 euros et à 250 RMB par tonne sinon.

Les foires commerciales pour les bières et dérivés

 

Prendre le temps de visiter quelques foires peut être une bonne chose et ouvrir de belles opportunités sur le marché chinois de la bière.

Ce sera aussi l’occasion de consolider votre réseau dans le domaine. Vous aurez besoin de personnes qui ont de l’expérience sur le pays.

La CBCE (Craft Beer China)

En 2017, plus de 150 brasseries différentes y étaient présentes, la rendant la plus populaire. Elle a lieu chaque année en Mai à Shanghai.

La CBB (China Brew China Beverage)

La deuxième plus grande, qui est tenue annuellement à Pékin ou à Shanghai. Elle attire plus de 50 000 visiteurs et des centaines d’exposants. Cela fait 20 ans qu’elle existe et nous vous conseillons de ne pas l’ignorer.

 

Conclusion

 

La popularité des bières importées ne cesse d’augmenter en Chine étant donné que, de manière générale, les Chinois s’intéressent de plus en plus aux produits occidentaux et que la classe moyenne ne cesse de grandir.

Avant d’exporter vos produits, choisissez bien le segment sur lequel vous voulez vous positionner et si vous voulez opérer en ligne ou physiquement dans les bouteilleries locales.

N’oubliez pas non plus de vous conformer aux normes GB locales en matière de test des produits et d’étiquetage.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

importer composite bois plastique de chine

IMPORTER COMPOSITE BOIS ET PLASTIQUE DE CHINE

Le plancher en matériau composite à base de bois et de plastique, plus communément appelé plancher WPC (de l’anglais Wood Plastic Composite), est un produit actuellement très en vogue chez les importateurs. Comme tout bon matériau de construction, il fait l’objet d’une stricte réglementation. Une fois n’est pas coutume, tous les producteurs chinois ne sont pas forcément en conformité avec la réglementation en vigueur. D’ailleurs, il existe une très grande disparité dans la qualité des matériaux fournis par les différents producteurs. Dans cet article, nous vous expliquerons quels sont les caractéristiques du produit sur lesquels vous devez être particulièrement vigilants, pourquoi vous ne devez pas vous reposer sur d’éventuelles « garanties » et quelles sont les certifications dont doivent disposer votre plancher WPC idéal.

 

Caractéristiques du produit

 

Généralement, le matériau est composé d’un alliage de farine de bois et de plastique, tout comme le PVC (Polyvinyl Chloride), PEHD (Polyéthylène haute densité) et PP (Polypropylène). La farine de bois et le PEHD sont les composants les plus fréquemment utilisés par les producteurs chinois.

Il n’existe pas de définition universelle de la « bonne qualité ». En général, les producteurs chinois sont de véritables « couteaux suisses » ; ils fournissent la machinerie, la main d’œuvre et les spécifications produit conformément à la demande du client. Un plancher WPC digne de ce nom doit au minimum répondre aux caractéristiques suivantes :

  • Volume (150 x 25 mm)
  • Longueur (2,2m ou 2,9m)
  • Couleur (Noir, Gris, Vert Olive, Rouge Bordeaux, Café, Imitation Bois)
  • Composition (55% farine de bois, 35% PEHD, 10% additifs chimiques)
  • Surface (Lisse, brossée, granuleuse, sableuse)
  • Durée de vie (25 ans)
  • Utilisation (Intérieur ou Extérieur)
  • Anti-Glisse (Oui / Non)
  • Anti-UV (Oui/Non)
  • Imperméabilité (Oui/Non)
  • Résistance aux températures extrêmes ( de -40°C à +60°C)
  • Retardateur de Flamme (Ignifugation)

La qualité d’un plancher WPC repose principalement sur les matériaux utilisés. Une plus grande concentration en farine de bois augmente la durée de vie du produit – et le prix. Gardez à l’esprit qu’il est de votre ressort d’avertir le producteur des caractéristiques produit que vous désirez.

Les producteurs de planchers WPC en Chine

La Chine est le leader mondial dans la production de plancher WPC. Plus de 450 fournisseurs chinois sont identifiés sur le site d'Alibaba. Parmi eux, plus de 70% sont localisés dans les provinces de Guangdong, Zhejiang et Jiangsu. Cependant, ce chiffre ne concerne pas les producteurs tournés exclusivement vers le marché domestique chinois.

 

Garanties

 

La plupart des producteurs chinois font état d’une garantie concernant la durée de vie du produit. Retenez que dans ce contexte, le terme « garantie » ne veut absolument rien dire. Il n’y aucune convention internationale sur la notion de « garantie ». Lorsqu’il s’agit de commerce international, vous ne pouvez généralement compter que sur vous-même – à moins que le fournisseur et vous-même ne signiez un contrat mentionnant clairement ce que le terme « garantie » recouvre. Cette définition de la garantie devra répondre aux questions suivantes :

  • Que se passera-t-il en cas de découverte de produits défectueux à l’arrivée au port de destination ? (Il n’est pas réaliste d’inspecter chaque unité avant l’envoi)
  • Pendant combien de temps (mois ou années) l’acheteur peut-il réclamer un dédommagement pour produits défectueux ?
  • L’acheteur doit-il renvoyer les produits défectueux directement au producteur en Chine ?
  • Dans le cas où des produits de remplacement doivent être envoyés à l’acheteur, qui doit supporter les coûts de transport ?
  • Que se passe-t-il en cas de non-conformité du produit avec les exigences de sécurité du pays de l’acheteur ?
  • Quelle est la définition d’un produit défectueux ? (Produits non-conformes aux caractéristiques et aux certifications exigées par l’acheteur lors de la commande)
  • Pour quel type de produits défectueux la garantie peut-elle fonctionner ? ( Par exemple : égratignures, variations de couleurs …)
  • Comment un produit défectueux doit-il être dédommagé ? (Refait à neuf, réparé, remboursé)

Même si votre fournisseur semble très accommodant et vous rassure avec un vocabulaire de véritable assureur, cela ne vous garantira pas un remboursement/remplacement sans aucun stress ni risque. Le meilleur moyen de minimiser les risques est tout bonnement de vérifier que les caractéristiques du produit soient en accord avec vos exigences et les normes de conformités de votre pays AVANT que les produits ne partent de Chine.

Cela doit être fait au travers d’un contrôle qualité combiné avec un test en laboratoire. C’est beaucoup plus facile de négocier avec un fournisseur chinois lorsque la cargaison n’est pas encore entièrement payée et qu’elle n’a pas quitté le pays.

Certification produits – Exigences Européennes et tests de conformité

 

Les bois polymères composites se doivent d’être en conformité avec la norme EN 15534. Cette norme est également nécessaire pour obtenir la certification européenne CE. De plus, le plancher WPC contenant des additifs chimiques, nous conseillons aux acheteurs de tester la conformité aux normes REACH.

 

Résistance au feu

 

En raison du plastique et des composants chimiques, le plancher WPC est potentiellement sujet aux inflammations. Il existe une large variantes de normes « retardateur de feu » (la plupart locales) telles que B1, B2 et M1. Ce point est particulièrement crucial lorsqu’il s’agit d’importer du WPC de Chine.

*La plupart des producteurs chinois ne sont pas en conformité avec les normes occidentales !

Comprenez bien que la plupart des fournisseurs référencés sur Alibaba sont destinés au marché chinois et à ses normes. Ils ne sont donc pas en conformité avec la réglementation européenne.

Pourtant, la grande majorité des fournisseurs n’hésite pas à vendre leurs produits aux acheteurs européens. Retenez que c’est toujours à l’acheteur de s’assurer de la conformité du produit aux réglementations du pays de destination. Cette responsabilité ne pourra en aucun cas être attribuée au fournisseur chinois.

Importer du plancher WPC non-conforme est illégal, et débouchera sur un retour forcé de la marchandise, voire des amendes. Il est ainsi primordial de s’assurer de la conformité avant de passer commande.

Test en Laboratoire

 

Nous vous recommandons fortement d’effectuer le test en laboratoire d’un prélèvement du produit afin d’en assurer la conformité en termes de qualité générale, de composition chimique et de retardateur de feu. Assurez-vous que l’échantillon testée provient bien du produit confectionné spécialement pour vous.

 

Le prix du plancher WPC

 

Le plancher WPC peut être réalisé selon de nombreuses normes et suivant différentes caractéristiques. Les certifications du produit, ses dimensions, sa durée de vie et son traitement de surface ont tous un impact important sur le prix du produit. Cependant, c’est la composition du produit qui explique la majorité du prix. Plus de farine de bois, plus longue durée de vie, donc plus cher. Logique.

L’erreur la plus commune d’un acheteur peu averti est de choisir son fournisseur en se basant seulement sur le prix. En Avril 2014, nous avons comparé les prix des 24 plus gros fournisseurs de planchers WPC chinois. Nous avons pu constater une large différence entre le prix le plus bas (4,4 dollars par mètre carré) et le plus haut (33 dollars le mètre carré).

Il existe une explication logique à ce phénomène. Certains de ces fournisseurs vendent exclusivement sur le marché domestique chinois. Cela ne veut pas forcément dire que ces fournisseurs sont mauvais. Cependant, il est sûr que ces produits ne seront pas en conformité avec la réglementation européenne.

Ce que j’essaye de dire ici, c’est qu’on ne peut pas comparer des prix à moins de savoir exactement de quoi est fait le produit. Ne comparez les prix que de produits dont la qualité est similaire.

 

Salons professionnels

Prêt à importer votre propre plancher WPC ?

Nous savons comme il est dur de passer d’une idée à une production massive et profitable.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

fournisseur chinois tapis yoga

LES MEILLEURS FOURNISSEURS CHINOIS DE TAPIS DE YOGA : LE GUIDE COMPLET

Introduction

Dans cet article, nous allons vous énumérer les plus gros fournisseurs qui sont aujourd’hui les leaders du marché chinois. Nous reviendrons aussi sur les précautions à prendre en compte pour les importateurs notamment concernant la réglementation en vigueur et sur les différents types de matériaux utilisés.

Le choix des matériaux

Les fabricants conçoivent les tapis selon les spécifications, c’est à dire les caractéristiques essentielles (qualité, dimensions, etc.) que doit avoir la marchandise. La qualité est donc corrélée par les spécifications souhaitées, plutôt que par l’usine elle-même.

Avant tout premier contact avec un fournisseur, il est recommandé de connaitre avec précision quel produit vous souhaitez notamment au sujet des matériaux utilisés ou pour toutes autres spécificités.

  • Épaisseur : (1.5 – 7 mm)
  • Matériaux (PVC, caoutchouc naturel, mousse EVA)
  • Surface / texture

Garder à l’esprit que certains fournisseurs sont spécialisés uniquement dans un type de matériau pour la conception des tapis de yoga. La spécialisation du fournisseur doit donc être cohérente avec votre besoin.

Règlementation

Les tapis de yoga sont sujets aux mêmes restrictions lié aux produit chimique et métaux lourds que les autres produits de consommation. Voici quelques exemples :

  • EU : Enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des substances chimiques (en anglais : Registration, Evaluation, Authorization and restriction of CHemicals REACH)
  • USA : Consumer Product Safety Commission (CPSC) substances soumises à restriction.

N’oubliez pas que des réglementations supplémentaires s’appliquent si vous envisagez de commercialiser le tapis de yoga comme étant adapté aux enfants. De plus, les lois qui encadrent la sécurité générale des produits obligent de garantir des produits sans danger pour les consommateurs.

Les fournisseurs

*Gardez à l’esprit que vous devez informer votre fournisseur de vos exigences de conformité avant de passer une commande.

Tous les fournisseurs de tapis de yoga travaillent avec divers sous-traitants, dont certains fournissent des « matériaux conformes », tandis que d’autres ne répondent pas à la réglementation REACH ou aux autres réglementations sur les substances.

Dongguan Wanlixing Rubber Co. Ltd

Dongguan Wanlixing Rubber Co. Ltd a été fondé en 2006 en tant que fabricant et exportateur de tapis et de matelas en caoutchouc. La société possède une usine de 10 000 m² et emploie plus de 150 personnes.

La capacité de production de leur usine est de 40 000 tapis de gym (sol) par mois, environ quatre millions de tapis de souris par jour et 28 000 yards (1 yard = 0,91 m) de mousse de caoutchouc naturel en rouleau par jour.

Voici une liste de certains de leurs produits les plus populaires :

  • Tapis De Bar
  • Napperon, set de table, dessous-de-plat
  • Paillasson
  • Tapis de yoga
  • Tapis de sol
  • Tapis de jeu
  • Dessous de verres
  • Rouleau de caoutchouc mousse (matériau)
  • Tapis de souris

Ils ont également deux lignes de production qui fabriquent en continue de la mousse caoutchouc naturel. D’après la société, tous les produits fabriqués sont conformes aux normes RoHS, REACH et SGS.

Ils offrent des services « fabricant d’équipement d’origine » (FEO) -en anglais Original Equipment Manufacturer (OEM) – mais vendent également leurs produits sous leur propre marque, Dragon.

Staples, Target, Walmart, Acer, Dell et Disney comptent parmi leurs clients internationaux les plus connus.

Adresse : Zone industrielle de Huangnianzhou, district de Wanjiang, Dongguan, Guangdong, Chine (523039)

Nanjing Skypro Rubber & Plastic Co. Ltd

Fondé en 1996, Nanjing Skypro Rubber & Plastic Co. Ltd est considéré comme l’un des plus anciens et des plus grands fabricants et exportateurs de produits en caoutchouc tels que les tapis. Ils produisent une large gamme de feuilles de caoutchouc, dalles en caoutchouc et de tapis, y compris des tapis de yoga.

L’entreprise est autant reconnue pour son professionnalisme commercial que par la qualité de son caoutchouc. La compagnie produit des tapis en différents types de matériaux comme le caoutchouc naturel, les caoutchoucs NBR, CR et SBR. Leurs tapis sont imperméables, résistants à l’acide, résistant au feu et non glissant.

Les tapis sont disponibles en différentes couleurs, voici la liste de leurs produits phares :

  • Tapis de gym et de yoga
  • Tapis de souris
  • Tapis de sol
  • Tapis De Bar
  • Tissus enduits
  • Housse/protection de clavier

Au total, l’entreprise comptabilise 30 lignes de production, sur une zone de 30 000 m² avec une capacité de production mensuelle de plus de 2 000 tonnes métriques.

Le délai de livraison pour chaque commande est de 20 jours maximum. Ils offrent des services « fabricant d’équipement d’origine » (FEO) en anglais Original Equipment Manufacturer (OEM), et acceptent également les spécifications de l’acheteur.

Adresse : 67 Dingbu Industrial Zone, Gaochun, Nanjing, Jiangsu, China (210002)

Changzhou Yanguyan Buffer Material Co. Ltd

Basée dans la ville de Changzhou, la société Changzhou Yanguyan Buffer Material Co. Ltd. a été créée en 2010 en tant que fabricant et exportateur de produits en plastique et en caoutchouc, comprenant des tapis de yoga.

En fait, ils sont surtout réputés pour leurs tapis de yoga et de camping. Ci-dessous, voici une liste de certaines des options disponibles :

  • Tapis de camping PE
  • Tapis de yoga EVA
  • Tapis de yoga TPE
  • Tapis de gymnastique NBR
  • XPE tapis d’exercice
  • Planches de surf
  • Rouleau en mousse (pour exercice)
  • Tapis pour genou

Ils offrent des services ODM et OEM à leurs clients et acceptent également les spécifications de l’acheteur. La capacité de production mensuelle est de 6 000 mètres cube, ce qui en fait l’un des plus gros fabricants de matières premières EVA / PE dans le pays. Ils emploient environ 120 personnes.

Selon la société, tous leurs produits sont conformes aux normes de qualité RoHS, REACH et PAH. L’entreprise revendique également sa certification ISO 9001.

De plus, selon le site internet de la compagnie, Ils ont également validé l’audit BSCI. Ils exportent la plupart de leurs produits en Amérique du Nord et en Europe.

Adresse : No.528, Zhongwu Avenue, Changzhou, Jiangsu, China (213000)

Yang Fit Co., Limited

Fondé en 2011, Yang Fit Co., Limited est un fabricant et exportateur renommé d’articles de sport et d’accessoires de fitness, y compris des tapis de yoga.

Voici une liste de leurs produits les plus populaires :

  • Produits de yoga, y compris les tapis
  • Rouleaux en mousse
  • Ballons de gymnastique
  • Poids et altères
  • Ballons de sport

Selon la société, certains produits sont certifiés par SGS pour répondre aux normes de qualité américaines et européennes.

Ils exportent la totalité de leurs produits à l’étranger, l’Amérique du Nord et l’Europe étant leurs principaux marchés. Ils offrent des services OEM, mais vendent également leurs produits sous leur propre marque, YangFit.

Adresse: Jingshang Rd., Fengjing Town, Jinshan Area, Shanghai, China (201205)

Ningbo Mylon Rubber & Plastic Co., Ltd.

Ningbo Mylon Rubber & Plastic Co., Ltd, plus connu sous le nom de Mylon, est le principal fabricant et exportateur de produits en caoutchouc et en plastique, notamment pour les tapis.

Ils sont reconnus pour leurs tapis de yoga et de gymnastique. Voici certains de leurs produits les populaires :

  • Tapis de yoga TPE
  • Tapis de yoga EVA
  • Tapis de yoga en PVC
  • Tapis de yoga NBR
  • Tapis de yoga en caoutchouc naturel
  • Matelas de couchage
  • Tapis de camping
  • Tapis de sol
  • Tapis bébé
  • Tapis de souris

Leurs tapis sont écologiques, résistants au feu et antistatiques. En plus des tapis, ils produisent également des centaines d’autres produits en caoutchouc et en plastique, avec en moyenne dix nouveaux produits par mois.

Selon la société, leurs produits ont passé les tests SGS, ROHS, M1 et UL. Leur usine s’étends sur une superficie de 9 000 m² et comprends un atelier ultramoderne.

Ils exportent 90% de leurs produits et l’Europe représente leur plus gros marché.

Adresse : Luojiang Industrial Zone, Hemudu Town, Yuyao, Ningbo, Zhejiang, China

Chenhong Plastic & Rubber Products Co., Ltd

Les produits en plastique et en caoutchouc Cie., Ltd de Yangzhou Chenhong, également connus sous le nom de Chenhong qui est leur nom de marque, est spécialisé dans la fabrication des produits de yoga. Fondée en 1996, l’entreprise fait partie des principaux exportateurs de tapis de yoga chinois. 

Certains de leurs produits les plus populaires sont énumérés ci-dessous :

  • Tapis de yoga
  • Formateur d’équilibre – Balance trainer
  • Rouleau de mousse
  • Produits résistants d’entrainement
  • Vêtements de protection
  • Kits de yoga
  • Balles de yoga

Vous pouvez également trouver un large éventail de différents types de tapis de yoga, comprenant des tapis à motif, des tapis en caoutchouc naturel et d’autres tapis conçus en différents matériaux.

La société possède une immense usine de 15 000 m² avec une production annuelle de 18 000 mètres cubes de mousse.

Selon la société, ils sont certifiés ISO 9001, et répondent à toutes les exigences en termes de normes de qualités, aussi bien américaines qu’européennes.

Ils vendent environ 60% de leurs produits sur le marché national, et exporte le reste principalement en Europe et en Amérique du Nord.

Adresse : Room 502, Building 11, Guangling Dist. Information Industrial Park, Yangzhou, Jiangsu, China

Où puis-je trouver d’autres fournisseurs ?

Globalsources.com et Alibaba.com sont les deux principaux répertoires de fournisseurs de tapis de yoga et de produits de fitness. A eux seuls, ils disposent de centaines de tapis de yoga et de fournisseurs de de fitness.

Focalisez-vous uniquement sur les fournisseurs répondant à vos attentesspécifications (matériau, format, certification…)

Par exemple, si vous envisagez d’acheter des tapis de yoga en caoutchouc naturel, vous devez rechercher spécifiquement des fournisseurs qui fabriquent ce type de produit.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H