Transitaire International basé en Chine, Asean & Europe

+ 852 8191 4051

Appelez-nous 🇭🇰

info@sino-shipping.com

Contactez-nous par mail

Français | Anglais | Chinois

Nous parlons:

🥇CIQ et étiquetage alimentaire en Chine en 2020

etiquette emballage alimentaire chine

Faire pénétrer ses produits sur un nouveau marché est éprouvant mais aussi souvent excitant. De nombreuses questions se posent : quel marketing, quel prix, quel packaging, … ?

Une autre question des plus importantes est « A quelles normes de qualité vais-je faire face ? »

Il faut savoir que la Chine considère qu’une étiquette non conventionnelle est l’un des plus gros arguments en faveur d’une non-conformité aux normes.

 

Qu’est-ce qu’une étiquette CIQ ?

 

Depuis 2007, les étiquettes CIQ sont requises pour la nourriture, les plantes et les produits animaliers importés en Chine.

Gardez à l’esprit que si vous ne parvenez pas à exporter des produits conformes aux régulations, ceux-ci peuvent être saisis et détruits par les douanes.

Quels produits ont besoin d’une étiquette CIQ ?

 

Depuis 2007, les produits alimentaires, animaliers et les plantes ont besoin d’une étiquette CIQ.

C’est aussi le cas des produits cosmétiques depuis 2012.  Par exemple, c’est le cas pour les graines, l’huile végétale, les produits laitiers, la volaille, etc.

 

Ainsi, si vous êtes, par exemple, un exportateur de boissons, vous aurez besoin d’afficher une étiquette CIQ sur l’emballage de votre produit et sur l’emballage de transport.

 

Ces autocollants sont de quatre tailles différentes : 10mm, 20 mm, 30 mm et 50 mm. Les plus petites tailles sont utilisées pour l’emballage du produit tandis que les grandes sont collées sur l’emballage de transport. La couleur des étiquettes peut varier.

Quelles sont les informations présentes sur l’étiquette pour les produits alimentaires ?

 

En général, voici les informations qui devraient être inscrites sur les étiquettes alimentaires :

  • Le nom du produit (et la marque)
  • Les ingrédients
  • Le poids net et la teneur en solides
  • Les coordonnées du producteur (nom, adresse et numéro de téléphone)
  • La date de production et les consignes de stockage (température, lumière, …)
  • Les coordonnées de l’emballeur et du distributeur
  • Le numéro de lot
  • Le pays d’origine
  • La garantie de qualité et la période de stockage
  • Les consignes d’utilisation

Etiquette CIQ vin

Les questions que l’on nous pose le plus souvent

Est-il possible d’être exempté d’utiliser une étiquette CIQ pour des produits alimentaires ?

 

Non, ce n’est pas possible. En revanche, il est possible d’exclure les détails de conservation pour les produits suivants : vinaigre, sel, boissons alcoolisées à plus de 10%, sucre solide et monosodium glutamate.

Si l’emballage de votre produit est plus petit que 10 cm², vous avez seulement besoin d’indiquer le nom du produit, la quantité et l’adresse du producteur sur l’étiquette.

Combien coûte l’obtention des étiquettes CIQ ?

 

Le coût varie selon la valeur de vos biens mais est généralement compris entre 130 et 260 euros.

C’est un coût qui est négligeable comparé aux autres investissements réalisés pour exporter vers la Chine.

Combien de temps faut-il compter pour obtenir les étiquettes CIQ ?

 

Entre 5 et 10 jours pour les entreprises chinoises. Autrement pour une entreprise française, il faut compter près d’un mois.

Quand dois-je coller les étiquettes CIQ ?

 

Elles sont à coller sur vos produits et vos emballages après avoir reçu l’approbation du CIQ et de préférence avant d’envoyer vos produits vers la Chine. Mais ce n’est pas une obligation. Vous pouvez aussi très bien les faire coller en Chine après l’importation dans un entrepôt.

 

Faut-il que je traduise mon étiquette CIQ en chinois ?

 

Oui, l’intégralité de l’étiquette doit être traduite en chinois. Un consultant peut vous aider puisqu’ils ont l’habitude de travailler avec des traducteurs.

Comment distinguer une vraie étiquette CIQ d’une fausse ?

 

Il y a deux moyens simples pour savoir si une étiquette CIQ est authentique.

Le premier consiste à la décoller et regarder s’il y a bien un numéro de série de 16 chiffres (ou moins si l’étiquette est vieille) à l’arrière. S’il n’y a pas de numéro de série, l’étiquette est une fausse.

La deuxième méthode est de vérifier que le numéro de série correspond bien au produit.

Pour cela, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel.

 

Si vous ne suivez pas ces règles, vos produits pourraient être saisis et détruits aux douanes.

jean perri
Jean Perri à votre service

Bonjour c’est Jean Perri,

Je vous propose de faire un point sur votre projet et de vous proposer un accompagnement sur mesure.

Il suffit de cliquer sur le bouton ci dessous et de remplir le questionnaire:

Notre chaine Youtube
Articles de BLOG

Découvrez nos formations 2022

Rejoignez l'école digitale de l'Import-Export