sourcing chine france

📚 Tous les chiffres sur le commerce entre l’Europe et la Chine

Tous les chiffres à connaitre sur le commerce entre l’Europe et la Chine

Nous analyserons les trafics entre l’Europe et la Chine. Cette analyse concerne uniquement les Ă©changes de marchandises. Également pour des raisons de disponibilitĂ© de donnĂ©es, nous considĂ©rons les 28 pays membres de l’UE comme les pays reprĂ©sentant l’Europe dans l’analyse. Les flux de marchandises Ă  analyser peuvent chacun, avoir deux qualifications car une importation europĂ©enne peut ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme exportation chinoise et vice-versa.

Les Ă©lĂ©ments de l’analyse dĂ©pendront de la partie dans laquelle on se situe pour faire l’analyse. Ainsi dit, avant d’analyser les trafics, intĂ©ressons-nous Ă  l’apport des Ă©changes commerciaux dans la croissance Ă©conomique (PIB) de chaque entitĂ©.

Tous les chiffres à connaitre sur le commerce entre l’Europe et la Chine

SOMMAIRE (cliquez sur la partie qui vous intéresse) masquer

Notre analyse est fondĂ©e d’aprĂšs les suivantes donnĂ©es :

 

 

 

Les donnĂ©es de l’OMC et les estimations de la BM pour le PIB

 

Sur le site de la Banque Mondiale nous avons tirĂ© des donnĂ©es du commerce de marchandises, exprimĂ©es en pourcentage (%) du Produit IntĂ©rieur Brut (PIB) pour la Chine et pour l’Union europĂ©enne. L’UE est considĂ©rĂ©e au lieu de l’Europe juste pour une question de disponibilitĂ© de donnĂ©es. Ces donnĂ©es couvrent la pĂ©riode de 2010 Ă  2018 car les donnĂ©es de 2019 ne sont pas disponibles. Les donnĂ©es utilisĂ©es sont issues de l’application de la formule : (total des exportations + total des importations) / PIB, exprimĂ©s en dollars US. Elles permettent d’observersurlapĂ©riode,l’évolutiondelapartducommercedemarchandisesdechaqueentitĂ© Ă©conomique sur son PIB. Puisque c’est la production qui gĂ©nĂšre les Ă©changes, il importe donc d’observer le rapport entre la production et les Ă©changes commerciaux.

 

Les données de Eurostat

 

Les donnĂ©es de Eurostat, la structure europĂ©enne de statistiques, sont essentiellement quantitatives. Les donnĂ©es extraites du site de Eurostat sont les importations et les exportations de marchandises dans le cadre du commerce bilatĂ©ral entre l’UE28 et la Chine. Elles couvrent la pĂ©riode de 2010 Ă  2019. Elles sont exprimĂ©es en tonnes en ce qui concerne les volumes et en euros pour les valeurs. Les importations et les exportations sont rĂ©parties par mode de transport que sont le mode maritime, le mode ferroviaire et le mode aĂ©rien.

 

Les données de Eurasian Rail Alliance Index (ERAI)

 

Eurasian Rail Alliance Index est un indicateur composite des coĂ»ts de transport de conteneurs de transit via le corridor ferroviaire eurasien sur le territoire de l'Union Ă©conomique eurasienne, de la Chine Ă  l'UE et de l'UE Ă  la Chine. L'ERAI est un indicateur de l'Ă©tat actuel de l'industrie du transport ferroviaire de conteneurs pour tous les participants sur le marchĂ©. Il a Ă©tĂ© conçu selon le site pour servir d'outil de dĂ©cision analytique pour le choix du mode de transport de fret ainsi que d'instrument boursier pour le rĂšglement des contrats Ă  terme. L’ERAI est exprimĂ© en valeur monĂ©taire USD.

L’ERAI comporte des sous-indices reflĂ©tant le coĂ»t des expĂ©ditions de conteneurs d'Ouest en Est (ERAI East) et d'Est en Ouest (ERAI West). Nous avons considĂ©rĂ© de travailler avec les donnĂ©es de l’indice parce qu’elles nous permettent de faire une observation sur trois (03) ans d’affilĂ©s concernant l’évolution des tarifs d’un conteneur de 40 pieds en transit sur le corridor eurasien Ă  Ă©cartement ferroviaire de 1,520 mm (entre Brest et Dostyk). Ainsi, les donnĂ©es extraites couvrent la pĂ©riode d’avril 2017 Ă  mars 2020. Les sous-indices ERAI East et ERAI West, reflĂštent selon les explications du site (en anglais) que nous avons traduites en français, le coĂ»t moyen pondĂ©rĂ© du transport sur les itinĂ©raires dĂ©finis (Asie-Europe ou Europe-Asie) et peuvent ĂȘtre appliquĂ©s pour dĂ©terminer la valeur des contrats de transport de conteneurs en transit.

La valeur de l’indice (index) selon les informations du mĂȘme lien, dĂ©pend des tarifs pratiquĂ©s par les chemins de fer russes, les chemins de fer du Kazakhstan et les chemins de fer biĂ©lorusses. Elle dĂ©pend Ă©galement du coĂ»t d'utilisation des plates-formes d'ajustement, du coĂ»t des services terminaux, de la vitesse et du temps de transit. Mais aussi de l’état de charge de l'infrastructure et autres.

Cependant, on a constatĂ© que les donnĂ©es comportent des limites. L’ERAI ne prĂ©cise pas le lieu d’origine du dĂ©part et la destination finale du conteneur. Il ne donne qu’une idĂ©e des tarifs sur un seul corridor alors qu’il en a d’autres par les lesquels les conteneurs sont acheminĂ©s entre l’Europe et la Chine. L’indice ne donne Ă©galement qu’une indication sur le tarif d’un conteneur de 40 pieds sans pour autant prĂ©ciser sur ce qu’il en est du tarif d’un conteneur de 20 pieds.

 

Les données recueillies de Sino-shipping

 

Nos donnĂ©es prĂ©sentent les modes de transport ferroviaire, maritime et aĂ©rien, des informations sur les coĂ»ts d’expĂ©dition du fret, les dĂ©lais de livraison, les modalitĂ©s d’assurance et sur les Ă©missions de CO2.

1.      Les parts représentatives du commerce international de marchandises au PIB

 

La production Ă©tant l’élĂ©ment dĂ©clencheur des Ă©changes commerciaux, il convient de connaitre la part de commerce de marchandises au PIB pour l’ensemble des pays membres de l’UE mais aussi de la Chine.

 

Le commerce international de marchandises de l’UE28 en pourcentage du PIB

 

Les Ă©changes commerciaux reprĂ©sentent une part trĂšs importante dans la production Ă©conomique des pays membres de l’UE28. Durant la pĂ©riode de 2010 Ă  2018, les Ă©changes commerciaux de marchandises reprĂ©sentaient en moyenne annuelle 65,85% du PIB de l’UE28. De 61,76 % en 2010, la valeur a connu une lĂ©gĂšre fluctuation avec un pic (67,31%) en 2012 avant de chuter Ă  64,18% en 2016. La croissance est reprise depuis 2017 et 2018. Nous estimons qu’avec l’apparition du coronavirus (covid19) en fin d’annĂ©e 2019, ayant entrainĂ© l’arrĂȘt des activitĂ©s de production et des trafics un peu partout dans le monde, cette croissance subira encore une chute qu’il faut attendre pour Ă©valuer son impact.

 

Evolution du commerce de marchandises de l’UE en pourcentage du PIB Source : Elaboration personnelle Ă  partir des donnĂ©es de l’OMC et BM (2020)

 

 

Le commerce international de marchandises de la Chine en pourcentage du PIB

 

Durant la pĂ©riode 2010 Ă  2018, l’économie chinoise dans sa progression est restĂ©e en perte de vitesse en termes de l’évolution du commerce de marchandises par rapport Ă  son PIB. En 2010, le commerce chinois Ă©tait de 48,85% de son PIB. Cette part a chutĂ© continuellement durant toute la pĂ©riode pour atteindre 33,97% en 2018. En moyenne annuelle, le commerce international chinois vers le monde reprĂ©sentait 40,42% du PIB en dollars US. Ce taux moyen de 40,42% du PIB, traduit une faiblesse du commerce international de marchandises de la Chine par rapport Ă  son niveau de production. Cela pourrait ĂȘtre une explication du besoin chinois de renforcement de l’extension du marchĂ© pour ses entreprises.

 

Evolution du commerce de marchandises de la Chine en pourcentage du PIB Source : Elaboration personnelle Ă  partir des donnĂ©es de l’OMC et BM (2020)

 

Les parts occupĂ©es par le commerce international de marchandises dans la croissance de l’économie europĂ©enne, tout comme celle de l’économie chinoise, montrent toute la nĂ©cessitĂ© d’une coopĂ©ration commerciale bilatĂ©rale qu’il faut soutenir entre les deux (02) entitĂ©s Ă©conomiques afin de faciliter les Ă©changes commerciaux. Cette nĂ©cessitĂ© se justifie dans un contexte Ă©conomique marquĂ© par une concurrence qui devient de plus en plus rude. Ainsi, il convient que nous nous intĂ©ressons dans le point suivant, aux trafics effectuĂ©s entre les deux (02) blocs au cours de la derniĂšre dĂ©cennie.

2.      Les Ă©changes commerciaux de marchandises entre l’Europe et la Chine

 

L’Europe et la Chine sont des grands acteurs du commerce international (Tourret, 2018). Les Ă©changes commerciaux effectuĂ©s entre les deux (02) blocs sont Ă©normes et crĂ©ent une sorte de dĂ©pendance Ă©conomique entre les deux (02). Les 28 pays membres de l’UE importent des biens de la Chine, tout comme la Chine importe aussi de ces pays. L’analyse qui sera donnĂ©e dans cette partie, est une analyse de « 28 contre un ». C’est-Ă -dire, les 28 pays membres de l’UE (UE28) contre la Chine. Nous avons considĂ©rĂ© la pĂ©riode de 2010 Ă  2019 pour analyser les trafics de marchandises en volume mais aussi en valeurs (en euros).

 

Les échanges commerciaux à destination de la Chine en valeur monétaire (euros)

 

Comme indique le Tableau ci-dessous, la valeur totale des exportations de l’UE28 vers la Chine entre 2010 et 2019 est de 1 569,74 milliards d’euros. Ce chiffre reprĂ©sente la totalitĂ© des valeurs de toutes les marchandises qui ont fait l’objet d’échange Ă©conomique de l’UE28 vers la Chine. On constate dans l’analyse que cinq (05) principaux pays (TOP 5) exportateurs europĂ©ens occupent 1 210,02 milliards d’euros, soit 77% de la valeur totale des marchandises exportĂ©es durant toute la pĂ©riode contre 23% pour les 23 autres pays membres.

 

TOP 5 des pays de l’UE28, exportateurs vers la Chine en valeur :

TOP 5 des pays exportateurs UE28 Exportations en milliards d'euros Parts des exportations en milliards d'euros
Allemagne 724,52 46%
France 119,40 8%
Royaume-Uni 171,96 11%
Italie 103,79 7%
Pays-Bas 90,35 6%
23 pays membres 359,72 23%
Total des exportations TOP 5 1 210,02 77%
Total des exportations EU28 1 569,74 100%

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

Les donnĂ©es montrent que l’essentiel des exportations europĂ©ennes vers la Chine est l’initiative en grande partie de ces pays dits : TOP 5. Il s’agit de l’Allemagne (46%), le Royaume-Uni (11%), la France (8%), l’Italie (7%) et les Pays-Bas (6%). Ces parts sont reprĂ©sentĂ©es dans la figure ci-dessous. Le TOP 5 des exportateurs de l’UE28 est composĂ© des pays ayant une capacitĂ© de dĂ©veloppement de divers produits notamment technologiques, et nĂ©cessaire pour le fonctionnement de l’économie chinoise.

Il existe plus d’une vingtaine de groupes de produits exportĂ©s de l’UE28 vers la Chine dont les cinq (05) principaux reprĂ©sentent 77% de la valeur totale des exportations sur la pĂ©riode de 2013 Ă  2018 (OMC, 2020). Il s’agit des groupes de produits tels que : produits manufacturĂ©s (35%), machines et matĂ©riel de transport (23%), autres machines (11%), produits chimiques (5%) et autres produits manufacturĂ©s (3%).

En outre, il y a des produits combustibles et produits des industries extractives, les produits alimentaires, les articles de ménages, les produits pharmaceutiques, etc.

Au niveau de la Chine, les exportations europĂ©ennes sont considĂ©rĂ©es comme Ă©tant des importations et les principaux pays partenaires des importations chinoises d’Europe (UE28) demeurent les mĂȘmes pays qui composent le TOP 5.

 

Source : Elaboration personnelle, à partir des données de Eurostat 2020

Répartition des exportations en valeur monétaire

 

Les Ă©changes commerciaux Ă  destination de la Chine en volume (tonnes)

 

Pour des valeurs monĂ©taires ci-dessus, le volume total correspondant aux exportations physiques Ă©tait de 449,81 millions de tonnes. Ces exportations sont constituĂ©es de 276,00 millions de tonnes par le TOP 5 et de 173,81 millions par les 23 autres pays membres de l’UE28.

 

TOP 5 des pays exportateurs de l’UE28 vers la Chine en volume :

 

TOP 5 des pays exportateurs UE28

 

Exportations en millions de tonnes

Parts des exportations en millions de tonnes
Allemagne 82,39 18%
Espagne 32,27 7%
France 33,52 7%
Royaume-Uni 83,71 19%
Pays-Bas 44,11 10%
Autres pays membres 173,81 39%
Total des exportations TOP 5 276,00 61%
Total des exportations EU28 449,81 100%

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

On constate que parmi les pays TOP 5, l’Espagne y figure et on remarque l’absence de l’Italie selon le TOP 5 en valeur ci-dessus au tableau 4. Cela serait dĂ» au fait que l’Espagne est un acteur actif plus que l’Italie en termes de volume exportĂ©s vers la Chine mais, il reste que les produits de l’Espagne ont moins de valeur que les produits d’Italie. On remarque Ă©galement que la part des 23 pays membres de l’UE28 en termes de volume est relativement Ă©levĂ©e avec 39% contre 23% en valeur. Cela traduit aussi le fait que ces pays sont actifs dans les Ă©changes des produits de moindre valeur. Comme indique cette figure en dessous, le Royaume-Uni vient en tĂȘte avec 19% du volume totale exportĂ©, suivi de l’Allemagne (18%), les Pays-Bas (10%), la France et l’Espagne occupent chacun 7%.

 


RĂ©partition des exportations de l’UE28 vers la Chine en volume

Source : Elaboration personnelle, à partir des données de Eurostat, 2020

 

En se basant sur les ratios (valeur en euros sur volume en tonnes) calculĂ©s sur l’ensemble de la pĂ©riode des dix (10) ans, on constate qu’une tonne de produit exportĂ© vers la Chine Ă  une valeur de 3 489,78 euros.

Ainsi les produits exportĂ©s par le TOP 5 ont deux (02) fois plus de valeurs que l’ensemble des produits exportĂ©s par les 23 autres pays membres de l’UE28. C’est-Ă -dire qu’une tonne de l’ensemble des produits des pays TOP 5 a une valeur de 4 384,13 euros contre 2 069,61 pour les produits issus des 23 autres pays.

Autrement dit, les importations chinoises des pays TOP 5 sont plus coûteuses que des produits issus des 23 pays membres.

 

Les Ă©changes commerciaux en valeur monĂ©taire de la Chine vers l’UE28 (en euros)

 

Dans ce sous point, la Chine devient un exportateur vers les 28 pays membres de l’UE. Nous avons considĂ©rĂ© les mĂȘmes donnĂ©es et considĂ©rĂ© que les importations de l’UE28 sont des exportations chinoises. Dans la mĂȘme pĂ©riode, la Chine a exportĂ© vers l’UE28, des produits d’une valeur totale 2.590,67 milliards d’euros, soit 1,65 fois de ce qu’elle importe de l’UE28.

Les exportations chinoises sont destinĂ©es principalement au TOP 5 de l’UE28 avec 1 888,05 milliards et de 702,62 milliards pour les 23 autres pays membres de l’UE28. De nombreux produits partent de Chine vers l’UE28. Il s’agit des groupes de produits tels que l’acier et le fer, les Ă©quipements de bureau et de tĂ©lĂ©communications, matĂ©riel de transport, des textiles, des vĂȘtements, des produits manufacturĂ©s, etc.

 

TOP 5 des pays de l’UE28 importateurs de la Chine en valeur : 

 

TOP 5 des pays importateurs UE28

 

Importations en milliards d'euros

Parts des importations en milliards d'euros
Allemagne 602,24 23%
France 211,51 8%
Royaume-Uni 354,15 14%
Italie 236,98 9%
Pays-Bas 483,17 19%
23 Autres pays membres 702,62 27%
Total des importations TOP 5 1 888,05 73%
Total des importations EU28 2 590,67 100%

Source : Elaboration personnelle, à partir des données de Eurostat, 2020

 

Les exportations chinoises autrement considĂ©rĂ©es comme les importations europĂ©ennes sont destinĂ©es principalement Ă  l’Allemagne avec 23%, 19% pour les Pays-Bas, 14% pour le Royaume-Uni, 9% pour l’Italie et 8% pour la France. Le TOP 5 reçoit 73% des exportations chinoises contre 27% pour les 23 autres pays.

La composition des membres du TOP 5, importateurs europĂ©ens de la Chine est la mĂȘme que celle des exportateurs vers la Chine en valeur avec pour seule diffĂ©rence le bouleversement de l’ordre d’importance.

Ainsi, le Royaume-Uni passe devant les Pays-Bas et occupe la 2ùme place aprùs l’Allemagne qui conforte sa place de leader. La France vient en cinquiùme position aprùs que l’Italie occupe la quatriùme.

 

 

RĂ©partition des importations de l’UE28 de la Chine en valeur (euros)

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

Les Ă©changes commerciaux de la Chine vers l’UE28 en volume (tonnes)

 

En termes de volume, la Chine a exportĂ© 540,09 millions de tonnes de marchandises vers les pays membres de l’UE28 dont 358,94 vers le TOP 5 des importateurs de l’UE28 et 181,15 vers les 23 autres pays (Tableau ci-dessous).

Le volume des exportations chinoises Ă  destination de l’UE28 est de 1,2 fois ses importations de ces pays. Le TOP 5 reçoit 66% des exportations chinoises tandis que les 23 autres reçoivent 34%. Dans le TOP 5, on constate la sortie de la France au profit de l’Espagne en termes de volume importĂ© de la Chine.

Autrement dit, les produits importĂ©s de la Chine par la France sont de plus haute valeur que ceux importĂ©s par l’Espagne. La part physique occupĂ©e par le TOP 5 est relativement faible (66%) par rapport Ă  sa part occupĂ©e en valeur 73%, ci-dessus au tableau.

En revanche, la part des 23 autres pays en volume devient relativement Ă©levĂ© (34%) par rapport Ă  sa part en valeur (27%). Cette situation de poids relativement plus Ă©levĂ© en volume et moindre en valeur monĂ©taire pour les 23 pays membre de l’UE28 est encore une illustration que les Ă©changes entre la Chine et le TOP 5 de l’UE28 sont des Ă©changes de produits de haute valeur plus que les Ă©changes effectuĂ©s avec les 23 autres pays.

 

TOP 5 des pays de l’UE28 importateurs en volume : 

 

TOP 5 des pays importateurs en volume

 

Importations en millions de tonnes

Parts des importations en millions de tonnes
Allemagne 94,86 18%
Espagne 45,37 8%
Royaume-Uni 79,51 15%
Italie 61,51 11%
Pays-Bas 77,70 14%
23 autres pays 181,15 34%
Total des importations TOP 5 358,94 66%
Total des importations EU28 540,09 100%

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

L’analyse des ratios (valeur sur volume) montre qu’une tonne de produits importĂ©s dans les pays TOP 5 a une valeur de 5 260,07 euros. Cette valeur reste Ă©levĂ©e comparativement Ă  la valeur d’une tonne importĂ©e dans les 23 autres pays qui est de 3 878,66 euros soit 1,36 fois moins de valeur. La valeur moyenne d’une tonne de marchandises importĂ©es de la Chine dans l’UE28 durant la pĂ©riode est de 4 796,73 euros.

On constate que la valeur moyenne (4 796,73 euros) d’une tonne des importations de l’UE28 de la Chine est relativement plus Ă©levĂ©e que celle (3 489,78 euros) des exportations vers la Chine. Cette situation montre que les exportations europĂ©ennes vers la Chine sont globalement moins chĂšres que les exportations chinoises vers l’Europe.

Ainsi dit, l’UE28 semble avoir des avantages pour produire des excĂ©dents commerciaux avec la Chine. Cela est-il vĂ©rifiĂ© au regard de l’évolution du commerce entre les deux (02) entitĂ©s durant les dix (10) ans Ă©coulĂ©s ? DĂ©couvrons cela dans le point suivant.

3.      La balance commerciale entre la Chine et l’UE28

 

Nous allons observer l’évolution de la balance commerciale entre l’Europe (UE28) et la Chine durant ces dix (10) derniĂšres annĂ©es. Dans une analyse de relation commerciale bilatĂ©rale, l’équilibre commercial avec une balance nulle est la seule situation ou les gains entre les deux entitĂ©s sont Ă©galitaires. Les accords passĂ©s entre les pays de l’UE28 et la Chine avaient pour objectif de rechercher cet Ă©quilibre dans les Ă©changes. C’est dans ce sens que l’accord commercial CEE-Chine de 1978 a Ă©tĂ© signĂ©. Sans cet Ă©quilibre, le gain de l’un est la perte de l’autre. L’analyse se fera en deux (02) volets, Ă  savoir pour les Ă©changes en valeur et en volume.

 

La balance commerciale de l’UE28 avec la Chine en valeur monĂ©taire (euros)

 

En termes de valeur, la balance sur l’ensemble de la pĂ©riode est dĂ©ficitaire pour les 28 pays de l’UE. Le dĂ©ficit global calculĂ© sur toute la pĂ©riode est de 1 020,93 milliards d’euros.

Cependant, les pays de UE28 ont enregistrĂ© une croissance globale des exportations vers la Chine de 101% contre 59% pour les importations de la Chine. La moyenne annuelle est de 156,97 milliards pour les exportations, 259,07 pour les importations et donc un dĂ©ficit commercial annuel de 102,09 milliards d’euros.

 

Balance commerciale entre l’UE28 et la Chine :

 

 

Indicateurs

Total en milliards d'euros  

Croissance globale

 

Moyenne annuelle

Exportations de UE28 vers la Chine 1.569,74 101% 156,97
Importations UE28 de la Chine 2.590,67 59% 259,07
Balance commerciale de UE28 avec la Chine (exportations - importations)  

-    1.020,93

 

24%

 

-       102,09

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

On constate que malgrĂ© la croissance plus rapide des exportations vers la Chine, les pays de UE28 n’ont pas pu engranger un excĂ©dent commercial avec la Chine (Figure ci-dessous). Du cĂŽtĂ© de la Chine, c’est tout Ă  fait le contraire des rĂ©sultats de l’UE28 puisque nous sommes dans le cas d’un jeu Ă  somme nulle.

Donc, la Chine enregistre un excĂ©dent Ă©conomique durant toute la pĂ©riode et l’excĂ©dent global est de 1 020, 93 milliards d’euros. Ces exportations ont Ă©tĂ© en moyenne annuelle de 259,07 milliards d’euros et les importations de 156,97 milliards avec un excĂ©dent moyen de 102, 09 milliards d’euros.

Donc en termes monĂ©taires la Chine exporte plus de marchandises vers l’UE28 qu’elle n’en importe. Qu’en est-il de la balance en termes de volume ?

 

Evolution des Ă©changes commerciaux de UE28 avec la Chine (milliards d’euros)

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

La balance commerciale de l’UE28 avec la Chine en volume

 

La domination chinoise s’est confirmĂ©e au niveau des Ă©changes en volume parce que les pays de l’UE28 ont enregistrĂ© durant la mĂȘme pĂ©riode, un dĂ©ficit physique de 90,28 millions de tonnes de marchandises avec une croissance globale sur la pĂ©riode de 51% sur les exportations vers la Chine contre 24% des importations de la Chine.

La moyenne annuelle des exportations physiques est 44,98 millions de tonnes de marchandises et de 54,01 pour les importations.

Cette situation est avantageuse pour la Chine qui rĂ©alise un excĂ©dent de 90,28 millions de tonnes parce que ses importations de l’UE28 qui atteignent 449,81 millions de tonnes restent faibles par rapport Ă  ses exportations qui sont de 540,09 millions de tonnes.

 

Balance commerciale entre l’UE28 et la Chine : 

 

Indicateurs

Total en millions de tonnes Croissance globale Moyenne annuelle
Exportations de UE28 vers la Chine  

449,81

 

51%

 

44,98

Importations UE28 de la Chine 540,09 24% 54,01
Balance commerciale de UE28 avec la Chine (exportations - importations)  

 

-90,28

 

 

-26%

 

 

-9,03

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

D’une maniĂšre globale, les exportations chinoises vers l’UE28 ont augmentĂ© de 24%. Cependant, cette augmentation reste faible comparativement aux importations chinoises de l’UE28 qui est de 51%. MalgrĂ© tout, la Chine confirme son excĂ©dent commercial avec l’UE28 en termes de volume de marchandises Ă©changĂ©es et de façon continue sur toute la pĂ©riode.

 

Evolution des Ă©changes commerciaux de UE28 avec la Chine (en millions de tonnes)

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

On remarque la domination commerciale chinoise sur les pays de l’UE28 durant toute la pĂ©riode. Que ce soit en valeur monĂ©taire ou en volume. L’analyse n’a pas tenu compte des facteurs exogĂšnes pouvant influencer les chiffres analysĂ©s.

Il peut s’agir de la dĂ©flation, de l’inflation, ou des mesures anticoncurrentielles instaurĂ©es de part et d’autre qui ont pu produire des effets ayant influencĂ© les donnĂ©es analysĂ©es.

En outre, il faut aussi noter que l’analyse ainsi faite avec une seule source de donnĂ©es ne permet pas une confrontation de donnĂ©es parce que dans une telle situation de relation bilatĂ©rale, la confrontation des donnĂ©es pourrait servir Ă  lever des zones d’ombres.

Du reste, on constate que les Ă©changes de marchandises entre les deux entitĂ©s ont augmentĂ© significativement durant la derniĂšre dĂ©cennie. Il ne nous reste qu’à analyser comment ces marchandises produites parviennent Ă  destination, soit en Europe ou en Chine.

4.      Les parts modales de trafics de l’UE28 vers la Chine

 

Cette partie est consacrĂ©e Ă  l’analyse de la contribution de chaque mode de transport ayant servi pour acheminer les marchandises entre les deux (02) blocs Ă©conomiques sur toute la pĂ©riode des dix (10) ans.

Nous allons analyser le poids des diffĂ©rents modes de transport pour les exportations de UE28 vers la Chine (ou les importations chinoises de l’UE28) mais aussi pour les importations de l’UE28 de la Chine (ou les exportations chinoises vers l’UE28). Les donnĂ©es que nous avons pu mobiliser concernent les trois modes existants que sont le maritime, le ferroviaire et l’aĂ©rien.

 

La contribution modale dans les exportations de l’UE28 vers la Chine en valeur

 

Durant la dĂ©cennie, les pays de l’UE28 ont exportĂ© des marchandises d’une valeur de 1 569,74 milliards d’euros vers la Chine. Cette valeur est l’équivalent des importations chinoises de l’UE28. Elle se dĂ©compose comme suit : 65% pour le transport maritime, 33% pour l’aĂ©rien et seulement 2% pour le ferroviaire.

 

RĂ©partition modale des exportations de l’UE28 vers la Chine en valeur, 2010 Ă  2019 :

 

Mode de transport

Valeur exportée en milliards d'euros  

Part modale

Maritime 1 020,26 65%
Ferroviaire 29,42 2%
AĂ©rien 520,05 33%
Total 1 569,74 100%

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

Autrement dit, le maritime assure dans le total, 1 020,26 milliards d’euros de marchandises transportĂ©es, suivi de l’aĂ©rien avec 520,05 et le ferroviaire ferme la marche avec 29,42 milliards d’euros. Ces valeurs montrent que le mode maritime est le leader sur l’ensemble des marchandises exportĂ©es de l’UE28 vers la Chine. Le mode ferroviaire occupe une trĂšs faible valeur qui serait due Ă  son dĂ©veloppement trĂšs rĂ©cent avec le lancement du projet « Nouvelle route de la Soie ».

 

RĂ©partition modale de la valeur totale des exportations de l’UE28 vers la Chine

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

La contribution modale dans les exportations de l’UE28 vers la Chine en volume

 

En termes de volume de produits transportĂ©s par mode, on constate que le maritime grimpe et occupe presque la totalitĂ© du volume transportĂ© avec 439,96 millions de tonnes. Il est suivi par l’aĂ©rien et du ferroviaire qui assurent respectivement 6,88 et 2,97 millions de tonnes chacun sur l’ensemble des dix (10) ans Ă©coulĂ©s.

 

RĂ©partition modale des exportations de l’UE28 vers la Chine en volume de 2010 Ă  2019 :

 

Mode de transport

Volumes exportés en millions d'euros  

Part modale

Maritime 439,96 97,8%
Ferroviaire 2,97 0,7%
AĂ©rien 6,88 1,5%
Total 449,81 100%

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

ExprimĂ© en pourcentage de rĂ©partition, le maritime occupe 97,8% du total des exportations vers la Chine. Puis, l’aĂ©rien et le ferroviaire occupent respectivement chacun 1,5% et 0,7% des marchandises transportĂ©es.

En se mettant du cĂŽtĂ© de la Chine, on dirait que les importations chinoises des pays de l’UE28 se rĂ©partissent respectivement par ordre d’importance de 97,8% pour le maritime, 1,5% pour l’aĂ©rien et 0,7% pour le ferroviaire. Le mode ferroviaire est Ă  la traine en termes physiques comme en termes de valeur.

 


Source
: Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

RĂ©partition modale du volume totale des exportations de l’UE28 vers la Chine de 2010 Ă  2019

 

Les ratios valeur sur volume (euro/tonne) des exportations de l’UE28 vers la Chine

 

En faisant une analyse de ratios (valeur sur volume) par mode, on constate que le mode aérien malgré son faible volume transporté occupe la premiÚre place avec le meilleur ratio qui est de 75 606, 98 euros par tonne de marchandises transportées vers la Chine. Il est suivi par le mode ferroviaire avec un ratio de 9 901,11 euros et le maritime occupe la derniÚre place avec 2 318,97.

Le ratio global est de 3 489,74 euros la tonne de marchandises transportĂ©es pour tous les modes confondus. Cela illustre le fait que le transport maritime est rĂ©putĂ© pour le transport de marchandises de grands tonnages mais qui ont une moindre valeur monĂ©taire par rapport Ă  l’aĂ©rien et au ferroviaire.

En effet, une tonne de marchandises transportées vers la Chine par voie ferroviaire a plus de 4 fois, la valeur de celle transportée par voie maritime et la tonne aérienne en a plus de 32 fois.

Au niveau chinois, leurs importations de l’UE28 prĂ©sentent Ă©galement des marchandises de hautes valeurs pour l’aĂ©rien avec 75 606,98/tonne, suivi du ferroviaire et du maritime aux mĂȘmes valeurs consignĂ©es dans le tableau 12.

 

Les ratios valeur sur volume par mode de transport pour les exportations de l’UE28 vers la Chine : 

 

Mode de transport

Ratios valeur /volume (Euro/T) pour les exportations
Maritime 2 318,97
Ferroviaire 9 901,11
AĂ©rien 75 606,98
Total 3 489,74

Source : Elaboration personnelle à partir des données des tableaux 10 et 11

 

Les trafics maritimes sont dominants pour des raisons liées à son accessibilité puisque le maritime est le mode le plus anciennement développé entre les deux entités.

La croissance sans cesse des capacitĂ©s des navires, son coĂ»t relativement moindre que les deux autres modes ainsi que son harmonie avec l’environnement font du maritime le plus utilisĂ© par les acteurs Ă©conomiques. Mais, il traine aussi des difficultĂ©s liĂ©es aux retards de livraisons.

 

La contribution modale dans les trafics de la Chine vers l’UE28

 

Dans la mĂȘme logique que le point prĂ©cĂ©dent, l’analyse se fera Ă©galement en deux (02) Ă©tapes : une premiĂšre concernera les valeurs monĂ©taires exprimĂ©es en milliards d’euros et l’autre partie concerne les volumes exprimĂ©s en millions de tonnes.

 

La rĂ©partition modale des importations de l’UE28 avec la Chine en valeur

 

Les exportations chinoises vers l’UE28 (ou encore les importations UE28 de la Chine) Ă©taient de 2 590,67 milliards d’euros. Cette valeur est rĂ©partie entre les trois (03) modes de transport existants que sont : le mode maritime avec un total de 1 781,04 milliards d’euros, suivi de l’aĂ©rien avec 763,13 et le ferroviaire avec 46,50.

 

RĂ©partition modale des importations de l’UE28 de la Chine en valeur de 2010 Ă  2019 :

Mode de transport Valeur importée en milliards d'euros Part modale
Maritime 1.781,04 69%
Ferroviaire 46,50 2%
AĂ©rien 763,13 29%
Total 2.590,67 100%

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

En termes de pourcentage, il s’agit de 69% pour le maritime, 29% pour l’aĂ©rien et de seulement 2% pour le ferroviaire. La domination du maritime est encore nette pour les exportations chinoises vers les pays de l’UE28. Dans le mĂȘme temps, on remarque toujours la faiblesse du mode ferroviaire et qui occupe la mĂȘme part (2%) comme Ă  l’exportation en destination de la Chine. La figure suivante est une illustration montrant graphiquement la domination du mode maritime.

 

RĂ©partition de la valeur des importations de l’UE28 de la Chine de 2010 Ă  2019

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

La rĂ©partition modale des importations de l’UE28 de la Chine en volume

 

ConsidĂ©rant les importations en volume de l’UE28 de la Chine, le volume total importĂ© est de 540,09 millions de tonnes qui est rĂ©parti entre les trois (03) modes existants. Le maritime vient toujours en tĂȘte avec 522,61 millions de tonnes de marchandises transportĂ©es, suivi de l’aĂ©rien avec 11,88 et le ferroviaire ferme la marche avec 5,60.

 

RĂ©partition modale des importations de l’UE28 de la Chine en volume de 2010 Ă  2019 :

Mode de transport Volume importé en millions de tonnes Part modale
Maritime 522,61 97%
Ferroviaire 5,60 1%
AĂ©rien 11,88 2%
Total 540,09 100%

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

En pourcentage, le maritime occupe 97% du volume total transportĂ©, l’aĂ©rien reprĂ©sente 2% et le ferroviaire 1%. On constate que le ferroviaire est toujours Ă  la traine parmi les trois (03) modes et occupe moins de part en volume transportĂ© tout comme en valeur. Autrement dit, la Chine a exportĂ© durant la dĂ©cennie, un total de 540,09 millions de tonnes de marchandises vers l’UE28 avec les mĂȘmes proportions pour les diffĂ©rents modes concernĂ©s.

 


RĂ©partition du volume total des importations de l’UE28 de la Chine de 2010 Ă  2019

Source : Elaboration personnelle à partir des données de Eurostat, 2020

 

Les ratios valeur sur volume (Euro/t) pour les importations de l’UE28 de la Chine

 

L’analyse des ratios valeur sur volume des marchandises importĂ©es de la Chine vers l’UE28 montre que sur l’ensemble des dix (10) ans, une importation d’une tonne de marchandises de la Chine prĂ©sente une valeur de 4 796,69 euros pour tout mode confondu.

Cependant, les marchandises transportées par voie aérienne ont plus de valeur (64 209,67 euros/tonne) que les marchandises transportées par voie ferroviaire dont la valeur de la tonne est de 8 299,51 euros et 3 408,00 euros pour la tonne de marchandises par voie maritime.

La valeur moyenne d’une tonne de marchandises transportĂ©e par voie aĂ©rienne a une valeur de plus de 18 fois supĂ©rieure Ă  celle transportĂ©e par la voie maritime et de plus de sept (07) fois supĂ©rieure Ă  celle transportĂ©e par voie ferroviaire.

 

Les ratios valeur sur volume par mode de transport pour les importations de l’UE :

Mode de transport Ratios valeur /volume (Euro/T)
Maritime 3 408,00
Ferroviaire 8 299,51
AĂ©rien 64 209,67
Total 4 796,69

Source : Elaboration personnelle sur la base des données des tableaux 13 et 14

 

En matiĂšre de part modale, on constate la domination absolue du maritime sur le ferroviaire et l’aĂ©rien en volume. Mais, en termes de valeur, le mode aĂ©rien occupe une place considĂ©rable bien que son volume soit trĂšs faible.

On retient que les marchandises transportĂ©es ont plus de valeur dans le sens de la Chine vers les pays de l’UE28 que dans le sens contraire. Puisqu’en moyenne sur l’ensemble des dix (10) ans, de la Chine vers l’UE28, une tonne de marchandises transportĂ©e prĂ©sente une valeur de 4 796,69 euros contre 3 489,74 de l’UE28 vers la Chine.

CONCLUSION

 

Nous retenons que les trafics entre l’Europe (UE28) et la Chine sont dominĂ©s Ă  97% par le transport maritime en ce qui concerne les volumes de marchandises transportĂ©s en millions de tonnes, suivi de 2% par l’aĂ©rien et 1% par le ferroviaire. Mais en valeur monĂ©taire, exprimĂ©e en milliards d’euros, le trafic maritime occupe 67% de la valeur totale des marchandises Ă©changĂ©es entre les deux (02) entitĂ©s, suivi de l’aĂ©rien avec 31% et 2% pour le ferroviaire.

Le mode ferroviaire reprĂ©sente de faibles pourcentages tant pour les Ă©changes physiques que pour les Ă©changes en valeur monĂ©taire. On s’intĂ©ressera Ă  ce maillon faible qu’est le trafic ferroviaire afin de comprendre son Ă©volution et les stratĂ©gies dĂ©veloppĂ©es pour son expansion.

Pour plus de lecture et approfondir vos recherches et vos compétences, n'hésitez pas à consulter nos autres articles :

 

 

⚠ Vous pouvez Ă©galement consulter nos ebooks gratuits, rĂ©digĂ©s en collaboration avec des professionnels, pour des professionnels !

FAQ : réponses à toutes vos questions

đŸ—ș Quel est l'aperçu global des Ă©changes France-Chine ?

La France et la Chine ont effectuĂ© des Ă©changes reprĂ©sentant une valeur totale de 64,5 milliards d’euro en 2015. MalgrĂ© ces montants faramineux, il existe depuis cette annĂ©e une baisse des activitĂ©s du commerce extĂ©rieur avec la Chine (diminution de 9,8% des Ă©changes en 2015.). La France reste tout de mĂȘme un des pays les moins affectĂ©s par ce phĂ©nomĂšne. La diminution des importations chinoises est dans un premier temps due Ă  des facteurs conjoncturels, tels que la baisse des prix des matiĂšres premiĂšres et la stagnation de la croissance Ă©conomique chinoise.

📋 Quels sont les enjeux des investissements Chinois en France ?

La France et la Chine entretiennent des relations commerciales stables depuis plus de cinquante ans, avec une diplomatie plutĂŽt favorable entre les deux pays. De par ces liens Ă©conomiques et le nombres de relations commerciales Ă©tablis entre les deux pays, les opportunitĂ©s de croissance sont aujourd’hui nombreuses entre la Chine et la France. Depuis plusieurs annĂ©es, la Chine s’est imposĂ©e sur la scĂšne internationale. Sa puissance commerciale, mais aussi politique et Ă©conomique n’ont fait que d’imposer la notoriĂ©tĂ© du pays aux yeux du monde. Ainsi, la Chine est aujourd’hui devenue la deuxiĂšme puissance mondiale, et a pour but d’investir soixante milliards d’euros en plus Ă  l’étranger Ă  l’horizon 2020. Pour les partenaires commerciaux du pays tels que la France, ces investissements peuvent reprĂ©senter de vĂ©ritables opportunitĂ©s afin de crĂ©er des emplois et ainsi de favoriser la croissance.

✈ Quelles sont les principales exportations ?

La France exporte vers la Chine de maniĂšre croissante (+10,9% en 2019). La Chine est au 6eme rang des pays qui importent depuis la France. La dilatation de la classe moyenne chinoise exprime des besoins de consommation croissants ce qui pousse la France Ă  adapter ses structures d’exportation. L’industrie aĂ©ronautique est en tĂȘte des exportations (36% du total des exportations). Arrivent ensuite les Ă©quipements mĂ©caniques, le matĂ©riel Ă©lectrique, Ă©lectronique et informatique (19%), les produits agricoles ou agroalimentaires (14%), puis enfin le secteur de la santĂ©, de la chimie, des parfums et des cosmĂ©tiques (14%.)

🚱 Quelle est la part des importations ?

En 2019, les importations de biens venant de Chine augmentent de 8,7% et atteignent une valeur totale de 46,6 milliards d’euros. Il est Ă  noter que la Chine est le deuxiĂšme fournisseur de la France aprĂšs l’Allemagne, et que la France est le 22eme client de la Chine en ce qui concerne ses exportations. La France importe des produits Chinois Ă  faible valeur ajoutĂ©e tels que les Ă©quipements de communication, les appareils Ă©lectriques et Ă©lectroniques, textile, jouets, textiles, habillement, cuir et chaussures, Ă©quipements Ă©lectriques et mĂ©nagers etc.

🌐 Comment sont les relations commerciales entre la France et la Chine en 2020 ?

Les Ă©changes commerciaux franco-chinois sont en constante Ă©volution (+9, 3% en 2019). La France et la Chine Ă©changent chaque jour une valeur de 177 Millions d’Euros. La Chine demeure une zone trĂšs fleurissante pour le commerce extĂ©rieur français, avec une valeur d’exportations atteignant les +11% de nos exportations en 2019 (exportations totales + 4,0 %). Le secteur de l’aĂ©ronautique reprĂ©sente un tiers des ventes de la France vers la Chine, 36%. Les biens de consommation dans les secteurs prioritaires tels que l’agroalimentaire, la santĂ© et cosmĂ©tique sont en forte augmentation depuis plusieurs annĂ©es. Nous assistons Ă  une augmentation record de nos exportations dans le secteur agroalimentaire (+49,7%) due Ă  une augmentation des ventes de cĂ©rĂ©ales. Nous avons une chute des importations globales de Chine ( -13,4% hors matiĂšres premiĂšres).

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.