Entrepreneuriat social et importation de Chine

Entretien avec Kevin Ackermann de BACA Jewellery à Londres

Nous avons rencontré des centaines de propriétaires d’entreprises aux quatre coins du monde depuis les débuts de SINO Shipping. Kevin Ackermann, cofondateur et PDG de BACA Jewellery Ltd, basée à Londres, au Royaume-Uni, nous a vraiment fait forte impression. Il a su parfaitement gérer l’importance de l’image de marque lors de l’importation de produits en provenance de Chine. Dans cette interview, il nous raconte son voyage qui a commencé par un vol pour Shanghai et l’a amené jusqu’aux Nations Unies.

Kevin Ackermann

Kevin, s’il te plaît, raconte-nous un peu ce que tu fais, comment tu as commencé et comment cela concerne la Chine.

« Je suis un entrepreneur social qui dirige et conseille plusieurs start-ups basées à Londres et San Francisco, CA. Je suis très passionné par la vente au détail, d’où mes interactions avec les usines en Chine.

Chez BACA Jewellery, où j’occupe actuellement le poste de PDG, nous importons des perles et d’autres composants de Chine. Même si 98% des perles d’eau douce de culture proviennent de Chine et que la région s’est forgée une grande réputation pour ses bijoux en perles de qualité, je voulais vérifier moi-même chaque étape de la chaîne d’approvisionnement pour m’assurer que nous n’exploitons personne.

C’est en 2010 que je me suis rendu pour la première fois à Shanghai et que j’ai fait l’expérience du train à élévation magnétique (Maglev) de l’aéroport international à la ville, qui est la métaphore parfaite pour cette ville au rythme effréné. Je me suis assuré de rencontrer et de parler aux designers, aux usines ainsi qu’aux ouvriers qui sont responsables de la récolte des perles. Je suis revenu avec l’assurance que nos importations feront le bonheur de nos clients et de nos partenaires. »

Pourriez-vous nous expliquer ce qu’est la conformité sociale et le rôle qu’elle joue dans votre entreprise ?

«Je suggère fortement que les entreprises importatrices tiennent compte du fait que chaque individu impliqué dans le processus a le droit de transformation personnelle, que ce soit de nature matérielle ou intellectuelle, et de développer des capacités morales englobant des valeurs, des attitudes et des compétences qui permettent à la personne de faire des choix moraux appropriés et de promouvoir des modèles créatifs et coopératifs d’interaction humaine.

Il est crucial pour moi de savoir que mes fournisseurs paient des salaires équitables et qu’ils ont mis en place des règles de sécurité pour s’assurer que les travailleurs d’usine bénéficient de conditions de travail décentes et d’un équilibre sain entre le travail et leur vie privée. »

La conformité sociale lors de l’achat de produits en Asie s’est avérée plus importante que jamais. Surtout après l’effondrement d’une usine au Bangladesh qui a tué plus de 1000 personnes. Cependant, la conformité sociale est une composante majeure de votre stratégie d’entreprise depuis bien avant que la question ne commence à attirer l’attention des médias internationaux, pourquoi ? 

«Je suppose que le «sentiment de communauté au niveau local et mondial» est un numérateur commun parmi les gens de la Génération Y. On pourrait même parler de la Génération G (Giving) de nos jours où G signifie aussi «Générosité» plutôt que «Gourmandise». Donner devient la nouvelle prise. C’est à peu près toute une génération qui émerge, qui n’accepte plus l’exploitation. Aujourd’hui, tout le monde peut, s’il le souhaite, rester connecté et informé par des moyens tels que le web et des outils comme Facebook ou Skype.

Cela a vraiment favorisé un sentiment de solidarité parmi les jeunes professionnels. Elle continuera à jouer un rôle important jusqu’à ce que l’écart entre les pauvres et les riches soit comblé. C’est une question de temps avant que ce que j’ai décrit n’affecte les processus et les structures de la société et ne devienne un modèle dominant au sein de l’industrie pour le commerce. Aussi peu que j’aime le dire, il faudra probablement quelques événements supplémentaires comme celui de la Rana Plaza dont vous avez parlé dans votre question jusqu’à ce que les masses cessent d’acheter des détaillants qui n’emploient pas des conditions de travail équitables.

La raison pour laquelle j’ai mis l’accent sur une approche d’entreprise sociale lors de la conception de mon modèle d’entreprise avant l’attention médiatique internationale récente provient simplement d’une expérience personnelle que j’ai eue lors d’une visite d’usine en Thaïlande en 2008. J’ai vu les conditions et l’état des nombreuses jeunes filles et femmes qui y travaillaient et j’ai pris la décision que si je démarre mon entreprise, ce n’est pas ainsi que je vais diriger le spectacle.»

Comment s’y prendre pour trouver des fournisseurs qualifiés et socialement conformes en Chine ?

«Nous visitons l’usine nous-mêmes où nous employons nos agents locaux avec lesquels nous avons établi une relation depuis plusieurs années. Nous leur faisons confiance, car ils savent exactement ce que nous recherchons en termes de qualité et de normes.»

Lorsque vous visitez un fournisseur en Chine, sur quels facteurs décidez-vous si un fournisseur atteint ou non vos normes de conformité sociale ?

«Il est impossible de décider de travailler ou non avec un fournisseur en se basant uniquement sur des faits ou des images de leurs usines et des opérations qu’ils fournissent. Nous essayons d’établir des relations à long terme basées sur la confiance, mais aussi d’effectuer des inspections sur site qui permettent d’avoir une vue d’ensemble claire de ce qui se passe pendant la production. Cela a fonctionné pour nous jusqu’à présent et nous sommes reconnaissants pour les partenaires de qualité avec lesquels nous avons eu le privilège de travailler jusqu’à présent.»

Une petite entreprise comme la vôtre peut-elle vraiment faire une différence pour les travailleurs de pays comme la Chine, le Bangladesh et le Cambodge ?

«Notre impact direct en termes de nombre est très limité. Cependant, la BACA, en tant qu’entreprise sociale, nous a permis de lancer le dialogue et d’inspirer les leaders de l’industrie dans le secteur du commerce de détail. Nous avons eu de nombreuses conversations significatives avec les consommateurs et des réactions très positives qui en ont résulté. Parmi mes récents événements marquants, on peut citer les remerciements de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Navi Pillay et Mary Robinson, ainsi que des rencontres avec de grandes entreprises et leurs fondations.»

Qu’en est-il de l’avenir, BACA a-t-elle l’intention de se diversifier dans d’autres secteurs de produits ?

«A ce stade, BACA continuera à se concentrer sur la joaillerie et ajoutera la production dans notre propre atelier de Londres. Cependant, avec la société basée à San Francisco, USA, Getupandup.com, qui est basé sur le même concept, nous nous concentrons sur un portefeuille de produits plus diversifié, en particulier les vêtements d’athlétisme et les équipements de sports d’hiver.»

Contactez nous

Conseil SINO: N’hésitez pas à contacter nos experts pour avoir davantage d’information. Choisissez le moyen le plus adéquate pour nous contacter:

SINO.Shipping

info@sino-shipping.com

+852 8191 4051

Ou scannez notre WeChat QR code !

wechat sino shipping

Vous pouvez aussi tout simplement remplir notre formulaire en ligne:  Formulaire

DEVIS GRATUIT