Logistique & Sourcing en Chine

Nous parlons :

Français | Anglais | Chinois

textile coton biologique gots chine

🏅IMPORTATION DE TEXTILES EN COTON BIOLOGIQUE GOTS DE CHINE

Vous cherchez des fabricants de coton biologique certifié GOTS en Chine ?

Alors continuez Ă  lire.

Dans cet article, vous apprendrez ce qu’est GOTS et comment trouver des fournisseurs certifiĂ©s GOTS en ligne.

En outre, j’expliquerai Ă©galement comment vous pouvez vĂ©rifier un certificat GOTS, et pourquoi ne pas supposer que tous les fournisseurs de tissus de coton en Chine sont certifiĂ©s.

En fait, seule une petite fraction d’entre eux le sont.

 

Qu’est-ce que le coton biologique ?

 

Par dĂ©finition, le coton biologique est cultivĂ© selon des mĂ©thodes qui laissent une empreinte environnementale moindre sur l’environnement.

Par exemple, le coton biologique n’est dĂ©fini comme tel que si les critĂšres suivants sont remplis :

  1. Pas d’utilisation de toxines
  2. Pas d’utilisation de pesticides persistants (POP)
  3. Pas d’utilisation d’engrais chimiques
  4. Pas d’utilisation de semences d’OGM

 

Dans l’industrie du textile, le coton biologique est l’exception et non la rùgle.

De plus, la réduction des POP et des engrais chimiques réduit les rendements et, par conséquent, entraßne une hausse des prix.

Par conséquent, vous devriez vous attendre à payer plus cher pour le coton biologique que pour le coton non biologique.

Qu’est-ce que GOTS ?

 

 

GOTS est l’acronyme de Global Organic Textile Standard, qui est dĂ©fini comme suit :

 

  1. Seuls les tissus qui contiennent au moins 70% de fibres organiques peuvent obtenir la certification GOTS.
  2. Tous les produits chimiques tels que les colorants et les adjuvants utilisés doivent répondre à certains critÚres environnementaux et toxicologiques.
  3. Une station d’épuration fonctionnelle est obligatoire pour toute unitĂ© de traitement par voie humide concernĂ©e et tous les transformateurs doivent satisfaire Ă  des critĂšres sociaux.

 

Un fournisseur peut ĂȘtre certifiĂ© GOTS s’il rĂ©ussit une inspection d’usine effectuĂ©e par un tiers accrĂ©ditĂ©.

Il n’y a qu’une poignĂ©e de sociĂ©tĂ©s d’inspection  » accrĂ©ditĂ©es GOTS  » avec des bureaux en Chine :

 

  • CERES GmbH
  • Control Union Certifications b.v.
  • Ecocert Greenlife

Est-ce que tous les fournisseurs de vĂȘtements et de textiles peuvent offrir du coton biologique certifiĂ© GOTS ?

 

Non. La plupart des fabricants de textiles ne peuvent pas fournir des textiles certifiés GOTS.

De plus, seul le fournisseur de tissus peut ĂȘtre certifiĂ© GOTS.

Pour comprendre pourquoi c’est important, il faut d’abord connaütre le fonctionnement de l’industrie textile.

Il existe plusieurs catégories de fournisseurs:

Fabricants de vĂȘtements (exportateur)

 

C’est l’usine qui fabrique les vĂȘtements.

Ils coupent le tissu, cousent, Ă©tiquettent, impriment et emballent.

C’est le seul fournisseur doit mĂȘme les importateurs doivent contacter les importateurs mĂȘme contact.

Mais ils ne tissent pas les tissus, ni ne moulent les boutons en plastique.

Chaque composant est achetĂ© auprĂšs d’un sous-traitant.

Essentiellement, ils administrent le processus d’approvisionnement et assemblent le produit.

Fournisseurs de tissus (sous-traitant)

 

Normalement, le fournisseur de tissus ne fait qu’une seule chose.

Il fabrique des rouleaux de tissu qu’il expĂ©die Ă  des fabricants de vĂȘtements locaux et Ă©trangers.

Lorsqu’il s’agit de la certification GOTS, c’est là que se situe l’action.

GOTS est basĂ© sur des inspections d’usine, et la certification est dĂ©livrĂ©e sur une base  » par entreprise « .

Par consĂ©quent, vous devez vous assurer que vos tissus sont achetĂ©s auprĂšs d’un fournisseur de tissus certifiĂ© GOTS.

Il n’y a qu’un seul moyen d’en ĂȘtre sĂ»r.

Vous devez choisir le fournisseur de tissu, plutĂŽt que de laisser le fabricant de vĂȘtements le faire pour vous.

Gardez simplement à l’esprit que la certification GOTS est encore relativement rare.

Vous devez vous adresser spécifiquement à un fournisseur certifié pour en trouver un.

Ne présumez pas que tous les autres fournisseurs de tissus ont un certificat GOTS qui traßne quelque part.

Fournisseurs de composants (sous-traitant)

 

En plus des tissus, les fabricants de vĂȘtements achĂštent Ă©galement des boutons, des fermetures Ă©clair, du velcro et d’autres piĂšces auprĂšs de fournisseurs de composants spĂ©cialisĂ©s.

Cette catĂ©gorie de fournisseurs n’est pas affectĂ©e par le GOTS.

 

 

Comment puis-je trouver des fournisseurs de coton biologique certifié GOTS ?

 

Un fournisseur certifiĂ© GOTS peut fournir un certificat GOTS vĂ©rifiable, dĂ©livrĂ© par l’une des sociĂ©tĂ©s accrĂ©ditĂ©es.

 

Mais ne prenez pas le certificat GOTS à sa valeur nominale. Examinez de plus prÚs ce qui suit :

 

  • Usine : Le certificat GOTS est-il dĂ©tenu par le fournisseur que vous contactez ? Beaucoup d’usines de vĂȘtements soumettent des certificats GOTS de certains fournisseurs de tissus alĂ©atoires.

 

Gardez Ă  l’esprit que la plupart des usines de vĂȘtements travaillent avec plusieurs fournisseurs de tissus, et un certificat GOTS n’est utile que si vous savez de qui proviendra le tissu.

 

C’est pourquoi je vous conseille fortement de vous adresser Ă  un fournisseur de tissus certifiĂ© GOTS.

 

  • SociĂ©tĂ© Ă©mettrice : La sociĂ©tĂ© Ă©mettrice figure-t-elle sur la liste des sociĂ©tĂ©s de certification GOTS accrĂ©ditĂ©es ? Si ce n’est pas le cas, le certificat n’est pas valide. La sociĂ©tĂ© Ă©mettrice doit Ă©galement ĂȘtre en mesure de vĂ©rifier l’authenticitĂ© du document.
  • Valable jusqu’au : Quand le document a-t-il Ă©tĂ© dĂ©livrĂ© ? Est-elle toujours valable ? Les certificats GOTS expirent aprĂšs une certaine date.
  • Version : Le certificat GOTS est-il le certificat de la version actuelle ? Au moment d’écrire ces lignes, GOTS 5.0 est la derniĂšre version.
  • CatĂ©gories de produits : La catĂ©gorie de produit correspond-elle Ă  vos vĂȘtements ?

 

 

Exemple de certificat GOTScotton biologique GOTS Chine

Comment puis-je m’assurer que les tissus sont effectivement certifiĂ©s GOTS ?

 

Vous devez travailler directement avec la source.

C’est le seul moyen d’en ĂȘtre sĂ»r.

Par conséquent, vous devez vous approvisionner auprÚs de fournisseurs de tissus de coton biologique certifié GOTS.

Comment puis-je savoir si le coton est réellement biologique ?

 

Les petites entreprises n’ont pas les ressources nĂ©cessaires pour surveiller le processus de production.

Ainsi, GOTS a été inventé comme un protocole standardisé qui couvre les critÚres de mise à jour, les inspections annuelles et les certifications.

Tout cela ne peut ĂȘtre gĂ©rĂ© que par des organismes accrĂ©ditĂ©s.

Ce n’est bien sĂ»r pas Ă©tanche, mais c’est tout ce qu’il y a de mieux.

Puis-je payer un fournisseur pour obtenir la certification GOTS ?

 

GOTS est encore relativement rare en Chine, et d’ailleurs dans tous les autres pays producteurs de textiles.

Ce n’est pas qu’un fournisseur de tissus de coton peut soudainement dĂ©cider qu’il veut ĂȘtre certifiĂ© GOTS.

Quelle est la différence entre REACH et GOTS ?

 

REACH est un rùglement sur les substances qui limite l’utilisation du plomb, du cadmium et d’autres substances dans tous les produits de consommation.

Cela inclut Ă©galement les tissus de coton.

Cependant, REACH ne dit rien sur la façon dont le produit est fabriqué.

Alors que REACH couvre les POP, il ne couvre pas les semences OGM ou les engrais.

Ainsi, un produit non organique (tel qu’un mĂ©tal ou un plastique) peut ĂȘtre conforme Ă  REACH – Ă  condition qu’il rĂ©ussisse le test de laboratoire.

Pour mémoire, je suppose que tous les tissus de coton biologique certifiés GOTS sont conformes à REACH.

La certification GOTS est-elle obligatoire lors de l’importation de textiles biologiques ?

 

Non, GOTS est administré par un organisme indépendant.

GOTS n’est pas un rĂšglement ou une norme obligatoire, contrairement Ă  REACH dans l’Union europĂ©enne.

Vous n’ĂȘtes pas tenu d’importer un textile certifiĂ© GOTS.

D’un point de vue commercial, l’avantage de GOTS rĂ©side dans la qualitĂ© perçue et la valeur de marque de fournir un tissu biologique authentique.

Quelle est la différence entre GOTS et OEKO Tex Standard 100 ?

 

OEKO Tex Standard 100 est un systĂšme d’essai indĂ©pendant (non gouvernemental) pour les textiles.

Par exemple, la norme OEKO Tex Standard 100 rĂ©glemente les substances et les mĂ©taux lourds dans les tissus utilisĂ©s dans les vĂȘtements pour enfants, les vĂȘtements pour adultes et mĂȘme les meubles.

GOTS, en revanche, ne s’intĂ©resse qu’à l’étape de la production des tissus, plutĂŽt qu’au produit final.

L’Initiative pour un Coton Durable (ICD) : le guide complet.

 

L’Initiative pour un Coton Durable (ICD) est une association à but non lucratif qui soutient la plantation du coton de maniùre durable.

Depuis sa crĂ©ation en 2009 Ă  GenĂšve en Suisse, l’ICD se bat pour limiter les mĂ©thodes de plantation non durable et destructrice de l’environnement Ă  l’échelle internationale.

Cet objectif s’encre dans une vision meilleure de l’occupation environnementale des fermiers dans les pays de productions de cotons, cela comprend aussi l’émancipation des femmes et la fin du travail infantile.

Dans cet article rĂ©digĂ© par Shuffen Lee, vous en apprendrez plus sur la maniĂšre de travailler de l’Initiative pour un Coton Durable et la maniĂšre dont les entreprises utilisent les tissus issus de l’ICD.

 

 

Qu’est ce que l’ICD ?

 

L’ICD, comme expliquĂ© prĂ©cĂ©demment, est une association Ă  but non lucratif. Il est le plus gros programme mondial pour un coton durable.

L’initiative rĂ©unit un effort global entre les entreprises depuis les fermes jusqu’aux fournisseurs, les fabricants et toutes les autres entreprises intermĂ©diaires qui transforment le coton Ă  travers le monde.

Avec L’IDC et ses membres, les fermiers reçoivent des formations pour mieux utiliser l’eau, prendre soin des sols et de l’habitacle naturel, mais aussi rĂ©duire l’utilisation de produits chimiques et appliquer certaines valeurs au travail.

En retour, les fermiers touchent un support financier grĂące aux membres de l’IDC qui partagent ces valeurs et ont intĂ©grĂ© un coton durable dans leur chaine de production.

 

Qu’en est-il du coton conventionnel ?

Le coton est la fibre la plus utilisĂ©e sur le marchĂ© du textile avec une part de marchĂ© de l’ordre de 24,5% du marchĂ© total des fibres pour l’annĂ©e 2016/2017 (Textile Exchange (2018) : Preferred Fiber Materials Market Report).

De plus, le coton est une fibre naturelle mais la production reste non durable.

La production de coton nĂ©cessite beaucoup d’eau et de pesticides, le plus souvent dans des pays ou l’eau potable n’est pas accessible.

Selon World Wild Life, il faut 2700 litres d’eau pour produire un t-shirt en coton et 70% de cette eau est utilisĂ©e pour l’agriculture.

Un des cas observĂ© les plus extrĂȘmes s’est dĂ©roulĂ© en OuzbĂ©kistan ou la mer Aral qui reprĂ©sente la quatriĂšme plus grandes Ă©tendues d’eau s’est quasiment assĂ©chĂ©e.

Cela est principalement due à la production de coton qui utilise l’eau venant de la mer d’Aral pour irriguer les cultures de coton.

De plus la plupart des fermiers de coton ont une utilisation des pesticides et autres fertilisants chimiques non responsables pour avoir plus de récoltes.

Aujourd’hui le coton est responsable de 16% des Ă©missions mondiales d’insecticides plus que toute autre culture.

La plupart des fermiers de coton dans les pays en voie de dĂ©veloppement comme en Inde travaillent dans des conditions d’insĂ©curitĂ© ou le port de protections contre les produits chimiques n’est pas obligatoire.

Une exposition directe à ces produits peut causer des maladies respiratoires, des tremblements musculaires des pertes de connaissances voire le décÚs.

Cette pratique d’ajouter des pesticides chimiques dĂ©grade la qualitĂ© des sols sur le long terme.

Quand la santĂ© du sol se dĂ©grade, celui-ci perd sa capacitĂ© Ă  retenir l’eau et les nutriments et cela demande donc plus d’eau.

Cela n’aide pas pour une culture durable des fibres ou de la nourriture.

En rĂ©sumĂ©, la surconsommation d’eau dans les cultures de coton et l’utilisation intensive de fertilisants et pesticides posent un challenge environnemental tant que la culture du coton est concernĂ©e.

 

 

Comment l’IDC bĂ©nĂ©ficie aux fermiers et Ă  l’environnement ?

 

L’augmentation prise par l’IDC mĂšne directement Ă  l’augmentation des investissements dans la formation des fermiers, la qualitĂ© de l’environnement de travail et la biodiversitĂ©.

Ce mouvement change la vie des fermiers de l’IDC et leur communautĂ©.

Ci-dessous, plusieurs exemples qui montrent que l’IDC a un rĂ©el impact Ă©conomique social et environnemental.

 

 

Balubhai Parmar, fermier de l’IDC depuis Gujarat

 

Le fermier de l’IDC Balubhai Parmar a crĂ©Ă© l’Organisation des Producteurs et Fermiers Somnath (SFPO), qui aide les fermiers de l’IDC Ă  Ă©conomiser des coĂ»ts ensemble en les aidant Ă  obtenir des produits plus sains au lieu d’acheter des pesticides aux marchands locaux.

Ces marchands sont connus pour pousser les fermiers Ă  acheter des produits synthĂ©tiques pour se faire de l’argent.

Des centres d’informations ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©s pour former les fermiers Ă  comprendre comment utiliser les pesticides efficacement, Ă  encourager les pesticides bio et Ă  introduire les mĂ©thodes pour rendre les sols fertiles.

Les membres reçoivent aussi une formation sur comment échanger avec la plateforme en ligne appelée India Multi Commodity Exchange (MCX).

Cela a aidé les fermiers à découvrir les prix les plus avantageux pour eux plutÎt que de payer le prix fixe posé par les commerçants.

 

 

Jam Muhammad Saleem fermier de l’IDC depuis la province du Pakistan Punjab

 

GrĂące Ă  la formation de l’IDC, il a appris des mĂ©thodes durables qui l’ont aidĂ© Ă  ĂȘtre autonome face aux difficultĂ©s du climat et aux pĂ©nuries d’eau.

AprĂšs sa premiĂšre rĂ©colte en 2018 depuis l’intĂ©gration de l’IDC, Saleem a pu doubler son rendement en Ă©conomisant des coĂ»ts.

Il ne dĂ©pendait plus de son fils de 12 ans, Umar, mĂȘme s’il est courant chez les petits producteurs de coton de compter sur leur famille pour les aider dans les champs.

Lorsqu’il a pris conscience de l’importance de l’Ă©ducation des enfants et du danger que reprĂ©sentent les enfants qui travaillent dans les champs, il a renvoyĂ© son fils Ă  l’Ă©cole.

L’enthousiasme d’Umar pour l’apprentissage a incitĂ© plusieurs autres familles du village Ă  reconsidĂ©rer leur position concernant l’envoi de leurs enfants Ă  l’Ă©cole.

Ainsi, le programme de l’IDC a contribuĂ© Ă  influencer d’autres agriculteurs pour qu’ils surmontent ces attitudes bien enracinĂ©es qui consistent Ă  faire travailler les enfants dans les champs.

 

 

L’IDC Tata Djire

 

BCI Tata Djire a soutenu les agricultrices en les formant Ă  des techniques de rĂ©colte efficaces, en les sensibilisant Ă  l’importance de l’Ă©galitĂ© des salaires et en les dispensant une formation en leadership.

Cela a donnĂ© lieu Ă  l’Ă©mergence de femmes leaders capables de promouvoir les intĂ©rĂȘts des femmes dans le secteur du coton.

GrĂące Ă  la formation et au soutien de l’IDC, les agriculteurs produisent du coton d’une maniĂšre qui est sensiblement meilleure pour les personnes, l’environnement et les communautĂ©s agricoles.

C’est ce que montrent les rĂ©sultats des agriculteurs pour 2017-18, qui donnent un aperçu des rĂ©sultats mesurĂ©s Ă  l’aide des indicateurs environnementaux, Ă©conomiques et sociaux.

 

 

Quelle est la diffĂ©rence entre le coton biologique et le coton de l’IDC ?

 

Le coton biologique est rĂ©coltĂ© sans l’utilisation de semences gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ©es (OGM), de pesticides, d’insecticides ou d’autres produits chimiques nocifs.

Les agriculteurs de l’IDC peuvent toujours utiliser des semences gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ©es pour la culture du coton.

En fait, l’IDC n’encourage ni n’empĂȘche les agriculteurs de l’IDC en ce qui concerne le coton OGM, car l’IDC vise Ă  ĂȘtre une initiative gĂ©nĂ©rale avec la culture du coton.

Étant donnĂ© que prĂšs des trois quarts du coton mondial sont cultivĂ©s avec des semences gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ©es, il serait difficile d’atteindre l’objectif de faire de l’IDC une initiative durable et gĂ©nĂ©ralisĂ©e si les semences gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ©es Ă©taient interdites.

Par conséquent, cela exclurait automatiquement la majorité des agriculteurs de sa formation et de son soutien.

 

 

Quel est le meilleur modÚle de production de coton ?

 

Les Ă©changes de coton et de produits de l’IDC entre les diffĂ©rentes parties sont effectuĂ©s dans le cadre de la plate-forme pour le coton amĂ©liorĂ© (IDC Platform – BCP).

Entre la ferme et l’égrenage, l’IDC exige un modĂšle de chaĂźne de contrĂŽle de la sĂ©grĂ©gation des produits.

Cela signifie que les agriculteurs et les Ă©greneurs doivent stocker, transporter et traiter le coton de l’IDC sĂ©parĂ©ment de tout coton conventionnel.

AprĂšs l’Ă©grenage, l’IDC exige un modĂšle de chaĂźne de contrĂŽle avec bilan massique. Le bilan massique est un systĂšme de suivi du volume qui permet de substituer ou de mĂ©langer le coton de l’IDC au coton conventionnel.

Les unitĂ©s de rĂ©clamation de l’IDC (BCCU) sont utilisĂ©es au sein du BCP comme une unitĂ© dĂ©signĂ©e pour suivre les volumes de coton physique associĂ©s Ă  une rĂ©clamation de l’IDC.

Une BCCU reprĂ©sente un kg de fibre physique de l’IDC obtenue Ă  partir de l’Ă©grenage par un commerçant. Des transferts d’UCB entre les parties ont lieu chaque fois que des achats ou des ventes sont effectuĂ©s par le biais du PCA.

Notez qu’aprĂšs le niveau d’Ă©grenage, le systĂšme de bilan massique n’exige pas que les BCCU restent associĂ©es Ă  l’IDC physique d’origine provenant d’agriculteurs licenciĂ©s BCI.

Cela signifie que les produits de coton vendus au sein de la Plateforme de l’IDC (Ă©galement connue sous le nom de Produits de l’IDC) avec une revendication les cotons de l‘IDC ne contiennent pas nĂ©cessairement le coton original des producteurs BCI licenciĂ©s.

 

 

Qui peut s’approvisionner en coton auprĂšs de BCI ?

 

Si vous ĂȘtes un importateur, une marque de commerce Ă©lectronique ou un dĂ©taillant et que vous achetez du tissu en coton auprĂšs d’un fournisseur de tissu du BCI, vous ne pouvez pas prĂ©tendre vous approvisionner en coton auprĂšs de BCI, sauf si vous ĂȘtes membre de BCI.

Cela signifie qu’il y a peu d’Ă©tapes supplĂ©mentaires Ă  prendre en compte, comme la dĂ©termination de vos cotisations et de votre consommation totale de coton, avant de pouvoir le faire.

Tous les Ă©changes se font au sein de la Plateforme de l’IDC (BCP).

En fonction de vos rĂŽles dans la chaĂźne d’approvisionnement, vous pouvez ou non avoir besoin d’ĂȘtre membre pour avoir accĂšs Ă  la BCP.

 

 

Comment puis-je vĂ©rifier que le produit final vient de l’IDC ?

 

Aucun produit fini ne peut ĂȘtre dĂ©clarĂ© comme Ă©tant fabriquĂ© avec du coton de l’IDC.

Contrairement Ă  d’autres normes de coton durable telles que le Global Organic Textile Standard (GOTS) et l’Organic Content Standard (OCS), le modĂšle de bilan de masse ne se concentre pas sur la traçabilitĂ© physique du coton de l’IDC tout au long de la chaĂźne d’approvisionnement.

Le BCI se concentre plutĂŽt sur l’engagement des membres Ă  s’approvisionner en coton de maniĂšre responsable, et non sur le contenu du produit lui-mĂȘme.

Par consĂ©quent, de nombreux dĂ©taillants diraient normalement qu’un certain pourcentage de leur coton provient de sources durables par l’intermĂ©diaire de la BCI au lieu de dĂ©clarer que des produits spĂ©cifiques sont plus durables parce qu’ils contiennent du coton durable.

L’important est que, dans une perspective de durabilitĂ©, l’intĂ©rĂȘt des agriculteurs et de l’environnement local soit pris en compte en raison des amĂ©liorations apportĂ©es aux champs de coton.

 

 

La BCI reconnaĂźt-elle d’autres normes de coton durable ?

 

Actuellement, la BCI reconnaĂźt trois autres normes comme Ă©quivalentes Ă  la norme IDC.

Ces normes sont in Africa (CmiA), MyBMP (Australie) et ABRAPA (Brésil).

Les agriculteurs qui cultivent le coton conformĂ©ment Ă  ces trois normes peuvent Ă©galement vendre leur coton en tant que coton de l’IDC.

La BCI soutient les agriculteurs qui ont la possibilité de choisir le systÚme de production qui leur convient le mieux, éliminant ainsi les doubles emplois et les inefficacités sur le marché.

 

 

Quelle est la part de marché actuelle de BCI ?

 

La Bourse du textile (une organisation mondiale Ă  but non lucratif qui s’efforce de faire Ă©voluer l’industrie vers une production et des fibres responsables) a publiĂ© le rapport 2018 sur le marchĂ© des fibres et matĂ©riaux prĂ©fĂ©rĂ©s afin de quantifier la production et l’utilisation de fibres et de matĂ©riaux ayant un meilleur impact social et environnemental.

Selon le rapport, la part de marché du coton vierge préféré est passée de 6 % de la production totale de coton en 2012/13 à 19 % en 2016/17.

Le coton vierge préféré comprend le coton BCI et ses normes équivalentes, le REEL, le coton plus propre, le e3, le coton biologique et le coton équitable.

Sur les 19 % de part de marché de la production totale de coton en 2016/17, le standard BCI sans équivalents représente environ 47 % de tout le coton vierge préféré.

L’ensemble du coton BCI, y compris ses Ă©quivalents, reprĂ©sentait environ 87 % de l’ensemble du coton vierge prĂ©fĂ©rĂ©.

La part de marchĂ© du coton vierge prĂ©fĂ©rĂ© devrait augmenter considĂ©rablement Ă  l’avenir, car de nombreux grands distributeurs tels que H&M, Levi’s, Eileen Fisher et Stella McCartney visent Ă  utiliser 100 % de coton durable d’ici 2020.

38 grandes marques se sont Ă©galement engagĂ©es Ă  utiliser 100 % de coton durable d’ici 2025.

 

 

Quelles sont les autres alternatives au coton durable ?

 

  1. Le coton recyclé

 

Le recyclage est une approche importante, qui permet de faire face Ă  l’augmentation des dĂ©chets textiles dans les dĂ©charges et d’Ă©conomiser des ressources.

Il suffit de garder Ă  l’esprit que la fibre de coton recyclĂ©e est gĂ©nĂ©ralement plus courte que celle du coton vierge, et qu’elle est donc gĂ©nĂ©ralement combinĂ©e avec d’autres matĂ©riaux tels que le coton vierge, le polyester ou la viscose pour fabriquer un nouveau fil.

Il est actuellement peu courant de voir du coton recyclé à 100 % dans un produit quelconque.

 

  1. Le coton biologique

 

Le coton biologique ne contient pas de produits chimiques nocifs et d’OGM.

La difficultĂ© d’obtenir du coton biologique est qu’il est difficile de vĂ©rifier que le tissu est rĂ©ellement biologique.

Si les fournisseurs de tissus ont mis en place une certification tierce partie pour vĂ©rifier le contenu (comme GOTS), vous pouvez ĂȘtre sĂ»r que l’affirmation est exacte.

 

  1. Coton conforme aux normes de durabilité autres que BCI

 

La durabilitĂ© ne signifie pas seulement que les tissus sont respectueux de l’environnement, mais implique Ă©galement que les aspects environnementaux et socio-Ă©conomiques soient pris en compte tout au long de la chaĂźne d’approvisionnement.

Les normes du coton qui garantissent la durabilité au stade de la culture sont le REEL, le coton plus propre, le e3 et le coton du commerce équitable.

Ces normes garantissent le respect de pratiques agricoles durables ainsi que des conditions de travail décentes pour les producteurs de coton et la protection de la biodiversité.

Si la traçabilitĂ© physique du coton durable est une exigence, les normes GOTS et OE-100 peuvent ĂȘtre une meilleure option pour vous.

Les normes dont les directives sont plus pertinentes pour les derniĂšres Ă©tapes de la chaĂźne d’approvisionnement (c’est-Ă -dire la transformation et la fabrication), par exemple, Oeko-Tex et Bluesign, ont des directives strictes concernant les traitements et les substances chimiques prĂ©sentes dans le produit textile.

 

À propos de Shufen Lee

Shufen Lee rĂ©side Ă  Toronto depuis 2007 et est titulaire d’un diplĂŽme de fin d’Ă©tudes secondaires Ă  l’universitĂ© de Waterloo.

Elle est actuellement collaboratrice de recherche indépendante pour Asiaimportal (HK) Limited.


Importer du textile en bambou de Chine

 

Comment importer du textile en bambou de Chine ?

 

Le textile en bambou est utilisé pour une large gamme de produits, en passant par les t-shirts, les tapis, les serviettes de bain etc.

Les produits à base de tissu de bambou sont souvent considérés à la mode mais aussi écologiques.

En poursuivant la lecture de cet article, vous pourrez avoir toutes les informations nĂ©cessaires concernant le droit des fabricants de textile en bambou, les normes d’étiquetage en Europe, les salons professionnels ainsi que les MOQ (Minimum Order Quantity) autrement dit les exigences en terme de quantitĂ© de commandes minimales imposĂ©es par les fournisseurs.

De plus, nous vous expliquerons Ă©galement pourquoi le tissu en bambou n’est pas si Ă©cologique ou Ă©thique qu’il n’y paraĂźt.

 

 

Les fabricants de textile en bambou en Chine

 

Comme indiqué précédemment, le textile en bambou est utilisé pour une large gamme de produits.

 

Voici quelques exemples de produits :

  • Les vĂȘtements
  • Les tapis
  • Les serviettes
  • Les textiles tricotĂ©s
  • Literie
  • Rideaux

Il n’est pas courant de trouver un fournisseur qui travaille exclusivement avec des usines de bambou.

Il arrive que des usines dĂ©diĂ©es Ă  la fabrication de vĂȘtements arrivent Ă  ĂȘtre fournies en textile en bambou grĂące Ă  des fournisseurs.

 

Info Sino : Dans la plupart des cas, les vĂȘtements fabriquĂ©s Ă  base de bambou ne reprĂ©sentent qu’une partie de la production totale du textile de l’usine de fabrication de vĂȘtements.

 

Cela vaut Ă©galement pour la fabrication de literie, de rideaux et de tapis.

Cela dit, les fournisseurs de tissus de bambou ne reprĂ©sentent qu’un infime pourcentage de la totalitĂ© des fournisseurs dans le secteur du textile.

En gĂ©nĂ©ral, les usines n’ont pas de fournisseur de textile en bambou dans leur rĂ©seau de sous-traitant.

 

 

S’approvisionner chez des fournisseurs sur Alibaba.com et Globalsources.com

 

Vous ne pouvez pas contacter directement des fabricants de textiles pour vous assurer qu’ils peuvent vous fournir en tissu en bambou. En revanche, vous pouvez contacter des fournisseurs qui le peuvent.

 

Il y a deux différentes catégories de fournisseurs à prendre en compte :

1. Les usines de vĂȘtements en bambou

 

Ces usines s’occupent du dĂ©coupage, de la couture et de l’emballage.

En revanche, les tissus, fermetures éclairs et les boutons sont achetés chez des sous-traitants.

Quelques-uns de ces fournisseurs sont, en partie, spĂ©cialisĂ©s dans la confection de vĂȘtements en bambou.
Dans ce cas, ces fournisseurs spécialisés prennent le soin de le spécifier sur leurs pages Alibaba.com et Globasources.com.

De plus, si les fournisseurs ne mettent pas à disposition une liste des produits qu’ils proposent, vous perdrez certainement votre temps à tenter de les contacter.

 

 2. Usines qui fournissent du textile en bambou

 

Si vous avez des exigences spĂ©cifiques d’usines, il est prĂ©fĂ©rable de se fournir directement Ă  la source.

Il y a un nombre important de fournisseurs à Jiangsu et Zhejiang, qui produisent différents types de textiles en bambou en usines.
L’une des entreprises qui reprĂ©sente l’une des plus grandes usines productrice de textile en bambou au monde est Shanghai Tenbro Bamboo Textile Co.,Ltd.

Gardez juste à l’esprit que ces fournisseurs de tissu ne fabriquent pas de produits finaux.

Vous devrez donc faire appel Ă  une usine en parallĂšle pour la fabrication de vos produits.
Vous pouvez Ă©galement demander directement au fournisseur du tissu en bambou qu’il vous dirige vers un fabricant.

En gĂ©nĂ©ral, ils n’ont que quelques partenaires avec qui ils travaillent de maniĂšre rĂ©guliĂšre.

 

Info Sino : La nature du produit n’est pas le seul point important à connaütre

 

S’approvisionner chez un fournisseur est un peu plus complexe qu’il n’y paraüt.

 

Il faut dans ce cas faire attentions Ă  certains points, et notamment :

 

  • Les rĂ©sultats des tests effectuĂ©s sur le produits (standard tex 100 REACH ou OEKO)
  • SystĂšme de gestion de la qualitĂ© (normes ISO 9001 :2015)
  • Certification de conformitĂ© (BSCI ou Sedex)

 

L’évaluation finale est basĂ©e sur la qualitĂ© des Ă©chantillons de ces produits, mais cela nĂ©cessitera d’y passer du temps.

 

 

Les enjeux de la production de tissu en viscose de bambou

 

Le tissu de bambou est reconnu comme étant écologique, antibactérien, biologique.

 

Voici quelques précisions à ce sujet :

 

Les vĂȘtements en bambou sont-ils des produits biologiques?

Les fibres de bambou sont fondues et mĂ©langĂ©es avec des produits chimiques pour donner la rayonne de bambou utilisĂ©e pour la production de tissu. Il n’y a donc rien de biologique dans ce procĂ©dĂ©.

Vous pouvez visiter le site de GOTS Ă  ce sujet.

 

 

La production de textile de bambou est-elle produite de façon éthique ?

 

La plupart des travailleurs sont exposĂ©s Ă  des produits chimiques extrĂȘmement dangereux et Ă  des fumĂ©es toxiques pendant le processus de raffinage.

Le sulfure de carbone, est l’une des substances, qui provoque des attaques cardiaques, l’aveuglement et la psychose.

Il n’y a donc rien d’éthique Ă  de telles pratiques.

 

 

Le textile en bambou est-il antibactérien ?

 

Une autre médiatisation des effets bénéfiques du tissu de bambou est sa présumée caractéristique antibactérienne. Des études ont démontré que le processus de fabrication de la rayonne utilisée dans la production de tissu de bambou fait que cette caractéristique est en réalité trÚs limitée.

 

Note Sino : D’autres Ă©tudes dĂ©montrent Ă©galement qu’il n’y a pas de diffĂ©rence entre le tissu de bambou et le coton.

 

Au final, de plus en plus de personnes sont intĂ©ressĂ©es par ce genre de produits pour l’aspect naturel et biologique qu’il vĂ©hicule.

Il s’agit d’un effet de mode.

Effectivement beaucoup de personnes se tournent vers des produits biologiques, d’autant plus si l’étiquette le spĂ©cifie.

Il est agrĂ©able d’avoir un produit Ă©thique et Ă©cologique, d’autant plus lorsqu’une personne est prĂȘte Ă  payer le prix.

 

En revanche, le bambou possÚde de réels avantages :

  • Ne nĂ©cessite pas beaucoup d’eau
  • BiodĂ©gradable
  • Aucune Ă©rosion des sols (au contraire)
  • Aucun pesticide utilisĂ©

 

Note Sino : En espĂ©rant que le processus de production s’amĂ©liorera dans les prochaines annĂ©es.

 

 

Quantités minimales de commande exigées (MOQ)

 

Les fabricants de vĂȘtements utilisent moins de tissu de bambou que de coton ou autres matĂ©riaux. Par consĂ©quent, les exigences de quantitĂ©s minimales de commandes exigĂ©es ont tendance Ă  ĂȘtre flexibles pour du tissu de bambou.

 

La plupart des fournisseurs ont les exigences suivantes en terme de quantité pour une commande :

  • Par commande : 500 – 1000 piĂšces
  • Par design: 300 – 500 piĂšces
  • Par tissu: 300 – 500 piĂšces
  • Par couleur: 300 – 500 piĂšces
  • Par taille: 100 – 500 piĂšces

 

Info Sino : Les tissus « standards » (100% coton) ont tendance à avoir des exigences inférieures, étant donné que le fournisseur peut diviser le tissu pour plusieurs acheteurs.

 

 

Exigences en terme d’étiquetage de textile en bambou

 

Aux USA, le textile de bambou est rÚglementé par le « Textile Fiber Products Identification Act » et le « Textile Fiber Rule ».
Le tissu Ă  base de rayonne de bambou doit ĂȘtre Ă©tiquetĂ©e « rayonne (ou viscose) fabriquĂ© Ă  base de bambou » et non « 100% bambou ».

 

Mise en garde : Mal étiqueter votre produit est illégal, et peut conduire à la destruction de votre produit par les autorités douaniÚre ou à un rappel forcée. Parfois les deux.

 

Au sein de l’Union EuropĂ©enne, les importateurs de textiles ne sont pas autorisĂ©s non plus Ă  utiliser le terme « bambou » comme descriptif du tissu. A la place, ils peuvent utiliser « viscose ».

Gardez en tĂȘte que les fournisseurs chinois ne sont pas avertis des normes imposĂ©es par les rĂšglementations amĂ©ricaines ou europĂ©ennes.

 

Conseil Sino : Fournissez leur les informations nĂ©cessaires pour l’étiquetage au prĂ©alable pour ĂȘtre sĂ»rs qu’ils ne commettent pas d’erreur.

 

 

Produits chimiques et métaux lourds

 

Les textiles en bambou sont sujets aux mĂȘmes rĂ©glementations concernant les substances prĂ©sentes dans tout type de tissu.

Les importateurs basĂ©s en Union EuropĂ©enne doivent s’assurer d’ĂȘtre en conformitĂ© avec REACH, qui rĂšglemente le plomb, le mercure et d’autres substances.

 

 

Salons professionnels

 

Chaque annĂ©e, plusieurs salons professionnels ont lieu Ă  Hong-Kong, en Chine ou mĂȘme au Vietnam. En revanche, aucun d’eux n’est exclusivement dĂ©diĂ© aux usines de bambou.

 

Hong-Kong China (Mainland) Vietnam
HKTDC Hong Kong Fashion Week Canton Fair Phase 3 Vietnam Int’l Textile & Garment Industry Exhibition
HKTDC Hong Kong International Home Textile and Furnishings Fair Intertextile Shanghai Apparel Fabrics SaigonTex
Global Sources Fashion Fair

 

 

 

Vous souhaitez importer des produits textiles de bambou depuis la Chine ?

 

Il peut s’avĂ©rer compliquer de concevoir le dessin d’un produit fini. Pour vous aider Ă  gĂ©rer le processus complet, de la crĂ©ation de caractĂ©ristique spĂ©cifique, Ă  l’échantillonnage et au contrĂŽle qualitĂ©.

 

Nous avons créé un Guide de Démarrage comprenant :

  1. Liste de fabricants
  2. ModÚles de caractéristiques du produit
  3. Echantillons d’étiquettes (conforme UE et USA)
  4. Tutoriels et liste de tĂąches pour vous guider pas Ă  pas

 

 

Importer de Chine

Que faire ?

Vous avez du mal Ă  trouver le produit idĂ©al ? Misez sur l’expertise du groupe SINO

Vous doutez de la fiabilitĂ© de fournisseurs Chinois ? BĂ©nĂ©ficiez d’un rĂ©seau testĂ© et approuvĂ©.

Vous voulez ĂȘtre sĂ»r d’acheter des produits de qualitĂ© ? SINO Group gĂšre toutes les opĂ©rations : de l’échantillon Ă  la livraison !

Alors n’hĂ©sitez pas Ă  contacter nos experts pour avoir davantage d’information !
Nos experts vous répondent sous 48H
Questions récurrentes 

Qu'est-ce que la norme mondiale sur les textiles biologiques ?

L'objectif de la norme mondiale sur les textiles biologiques (GOTS) est de définir des exigences visant à garantir le statut biologique des textiles, depuis la récolte des matiÚres premiÚres jusqu'à l'étiquetage, en passant par une fabrication responsable sur le plan environnemental et social, afin de fournir une assurance crédible au consommateur final.

Comment obtenir une certification ?

Les entitĂ©s de traitement, de fabrication et de commerce de textiles peuvent demander la certification selon la norme mondiale sur les textiles biologiques. Les entitĂ©s qui souhaitent ĂȘtre certifiĂ©es sont priĂ©es de contacter un organisme de certification appropriĂ© approuvĂ© par la GOTS.

Que signifie ĂȘtre certifiĂ© GOTS ?

GOTS est une certification de la production textile qui limite l'utilisation de blanchisseurs, de colorants et d'autres intrants chimiques toxiques au cours du processus de production des textiles. ... La certification GOTS signifie que nos produits répondent aux normes les plus élevées.

Quelle est la différence entre Gots et OCS ?

La plus grande diffĂ©rence est que la certification Global Organic Textile Standard (GOTS) couvre les allĂ©gations relatives aux fibres et Ă  la transformation. ... Un produit doit contenir au moins 5 % de fibres biologiques pour ĂȘtre certifiĂ© et Ă©tiquetĂ© selon la GOTS. Les certifications GOTS et OCS comprennent toutes deux des logos reconnaissables et permettent l'Ă©tiquetage sur ou hors produit.

La production de coton est-elle mauvaise pour l'environnement ?

La culture du coton biologique n'utilise pas de produits chimiques nocifs comme les engrais ou les pesticides synthĂ©tiques. Par consĂ©quent, elle n'empoisonne pas l'eau, le sol ou l'air, et est mĂȘme bĂ©nĂ©fique pour l'environnement. Les travailleurs des fermes de coton biologique sont Ă©pargnĂ©s des problĂšmes de santĂ© causĂ©s par les produits chimiques utilisĂ©s dans la culture du coton.