Les relations commerciales Franco-Chinoises

La Chine, un partenaire économique important pour la France

Depuis plusieurs années, les échanges commerciaux franco-chinois ne cessent de croître (+9, 3% en 2015). Tous les jours, la France et la Chine échangent une pour une valeur de 177 millions d’euros. La Chine est un marché très porteur pour le commerce extérieur français, avec un taux d’exportation atteignant plus de 11% des exportations françaises en 2015.

Plusieurs secteurs d’activités bénéficient directement de ces échanges entre les deux pays.

Le secteur de l’aéronautique, par exemple, représente un tiers des ventes de la France vers la Chine (environ 36%.) Les biens de consommation dans les secteurs prioritaires tels que l’agroalimentaire, la santé et cosmétique sont également en forte augmentation depuis plusieurs années.

Cependant, l’industrie agroalimentaire se démarque des autres secteurs avec une augmentation record des exportations (+49,7%), notamment due à une augmentation des ventes de céréales.

En contrepartie, la France connait une diminution des importations venant de Chine ( -13,4% hors matières premières.)

Les opportunités commerciales en Chine

Les entreprises françaises s’orientent de plus en plus vers la Chine pour prétendre à une protection de la culture et de l’héritage français. La France possède de nombreux atouts qui lui permettent d’imposer sa notoriété sur la scène internationale. L’innovation fait partie des piliers de l’économie française. En innovant dans le secteur des cosmétiques ou du médical et en développant de nouvelles technologies et biotechnologies, la France suscite l’intérêt des chinois qui s’attachent de plus en plus à devenir une nation innovatrice sur des secteurs d’activités majeurs.

Afin de favoriser cet essor économique et les investissements étrangers en Chine, la CCI française et le Comité d’échanges franco-chinois incitent les entreprises à investir en Chine où les besoins de la classe moyenne sont en constance évolution et où les opportunités commerciales sont de plus en plus nombreuses.

D’ailleurs, plusieurs éditions de « China-France Investment Dialogue » ont été organisées afin de promouvoir le dialogue et la coopération économique franco-chinoise.

Les dirigeants des plus grandes entreprises participent souvent à ces évènements. Les chefs d’entreprise de Club Med, Axa, Peugeot-Citroën, ou ceux des entreprises chinoises telles que Jindong.com ou Hainan Airlines sont fréquemment présents à ces réunions. En tout, plus de cinquante entreprises participent à ces séminaires afin de resserrer les relations commerciales franco-chinoises et de permettre un meilleur développement des coopérations commerciales.

Lors de ces rencontres, chaque atelier traite différentes thématiques :

  • Les investissements de la Chine afin de promouvoir la nouvelle route de la soie
  • La France, un pôle majeur en Europe et vers les marchés tiers
  • Les investissements franco-chinois pour pénétrer le marché chinois

Aperçu global des échanges France-Chine

La France et la Chine ont effectué des échanges représentant une valeur totale de 64,5 milliards d’euro en 2015. Malgré ces montants faramineux, il existe depuis cette année une baisse des activités du commerce extérieur avec la Chine (diminution de 9,8% des échanges en 2015.) La France reste tout de même un des pays les moins affectés par ce phénomène.

La diminution des importations chinoises est dans un premier temps due à des facteurs conjoncturels, tels que la baisse des prix des matières premières et la stagnation de la croissance économique chinoise.

Les enjeux des investissements Chinois en France

La France et la Chine entretiennent des relations commerciales stables depuis plus de cinquante ans, avec une diplomatie plutôt favorable entre les deux pays. De par ces liens économiques et le nombres de relations commerciales établis entre les deux pays, les opportunités de croissance sont aujourd’hui nombreuses entre la Chine et la France.

Depuis plusieurs années, la Chine s’est imposée sur la scène internationale. Sa puissance commerciale, mais aussi politique et économique n’ont fait que d’imposer la notoriété du pays aux yeux du monde. Ainsi, la Chine est aujourd’hui devenue la deuxième puissance mondiale, et a pour but d’investir soixante milliards d’euros en plus à l’étranger à l’horizon 2020.

Pour les partenaires commerciaux du pays tels que la France, ces investissements peuvent représenter de véritables opportunités afin de créer des emplois et ainsi de favoriser la croissance.

Créer des emplois

Ces investissements chinois ont des répercussions positives sur l’économie française. En effet, en investissant cinq milliards d’euros, la Chine a pu créer près de 40 000 emplois.

Par exemple, en 2012, Echosens, une société française de haute technologie a été rachetée par un homme d’affaire chinois. Depuis ce rachat, l’entreprise a connu une excellente croissance qui lui a permis de tripler ses effectifs (l’entreprise est passée de 20 à 60 employés.)

Favoriser la croissance

Le phénomène d’investissement des entreprises chinoises en France est récent et ne cesse de s’accentuer au fil du temps. En investissant dans ces entreprises, la Chine favorise considérablement l’importation de certaines marques françaises sur le marché chinois. En pénétrant ce marché, les entreprises françaises parviennent à multiplier leur vente et ainsi accroître de manière significative leur chiffre d’affaires. Ces relations commerciales sino-françaises peuvent s’avérer très fructueuses pour de nombreuses entreprises en voie de déclin. Prenons l’exemple de la marque de camping-cars Pilote. Sur le marché hexagonale, la demande dans ce secteur diminue et la société voit ses ventes à la baisse. En revanche, la demande de camping-cars est en pleine croissance sur le marché chinois. Ce phénomène offre ainsi d’excellentes opportunités de croissance pour l’entreprise.

commerce chine france

Exportations par secteur

La France exporte vers la Chine de manière croissante (+10,9% en 2015). La Chine est au 6eme rang des pays qui importent depuis la France. La dilatation de la classe moyenne chinoise exprime des besoins de consommation croissants ce qui pousse la France à adapter ses structures d’exportation.

L’industrie aéronautique est en tête des exportations (36% du total des exportations). Arrivent ensuite les équipements mécaniques, le matériel électrique, électronique et informatique (19%), les produits agricoles ou agroalimentaires (14%), puis enfin le secteur de la santé, de la chimie, des parfums et des cosmétiques (14%.)

Le secteur aéronautique a connu une augmentation de 20,3% en 2015, ce qui était en partie dû à la dépréciation de l’euro face au dollar américain.

En ce qui concerne le secteur de la santé et cosmétique, la croissance était de 12,8% en 2015.

Cependant, d’autres secteurs n’ont pas le vent en poupe. Le secteur automobile souffre de mauvaises exportations (-19,3%) en raison d’une diminution des ventes de freins, de pneumatiques, de boîtes de vitesses et d’autres accessoires.

Les Importations par secteur

En 2015, les importations de biens venant de Chine augmentent de 8,7% et atteignent une valeur totale de 46,6 milliards d’euros.

Il est à noter que la Chine est le deuxième fournisseur de la France après l’Allemagne, et que la France est le 22eme client de la Chine en ce qui concerne ses exportations.

La France importe des produits Chinois à faible valeur ajoutée tels que les équipements de communication, les appareils électriques et électroniques, textile, jouets, textiles, habillement, cuir et chaussures, équipements électriques et ménagers etc.

Les Services

Les échanges de services sont très importants. Ils représentent 4,3 milliards d’exportation française vers la Chine en 2014 et un excédent de 250 millions d’euros pour la France.

Les opportunités e-commerce en Chine

Malgré une certaine stagnation sur le marché français, Le e-commerce chinois est un secteur en pleine croissance en Chine. Cette expansion du e-commerce favorise la croissance en Chine et fait croître le nombre d’utilisateurs de smartphones dans le pays. Pour profiter de ce dynamise porté par le digital, de nombreuses entreprises françaises s’implantent en Chine. Le nombre d’utilisateurs de smartphones et de consommateurs en ligne via les plateformes e-commerce ne cesse de croître ce qui augmente les opportunités de succès pour les entreprises e-commerce étrangère qui investissent en Chine.

Les relations commerciales entre la France et la Chine en 2018

Les échanges commerciaux franco-chinois sont en constante évolution (+9, 3% en 2015). La France et la Chine échangent chaque jour une valeur de 177 Millions d’Euros. La Chine demeure une zone très fleurissante pour le commerce extérieur français, avec une valeur d’exportations atteignant les +11% de nos exportations en 2015 (exportations totales + 4,0 %).

Le secteur de l’aéronautique représente un tiers des ventes de la France vers la Chine, 36%. Les biens de consommation dans les secteurs prioritaires tels que l’agroalimentaire, la santé et cosmétique sont en forte augmentation depuis plusieurs années.

Nous assistons à une augmentation record de nos exportations dans le secteur agroalimentaire (+49,7%) due à une augmentation des ventes de céréales.

Nous avons une chute des importations globales de Chine ( -13,4% hors matières premières).

Aperçu global des échanges France-Chine

La France et la Chine continentale ont effectué 64,5 Mds EUR d’échanges en 2015. Il s’agit du premier déficit commercial bilatéral au monde (28,6 Mds EUR).

La France est moins touchée que ses concurrents par rapport à la baisse de l’activité du commerce extérieur avec la Chine (diminution de 9,8% des échanges en 2015).

La diminution des importations Chinoises globales est due à des facteurs conjoncturels tels que la baisse des prix des matières premières, stagnation de la croissance économique chinoise, et également des facteurs structurels comme le passage du modèle de croissance Chinois vers la consommation interne et les services.

Exportations par secteurs

La France exporte vers la Chine de manière croissance (+10,9% en 2015). La Chine est au 6eme rang des pays d’exportations de la France.

Nous avons une nouvelle classe moyenne chinoise qui émerge et qui exprime un besoin et un certain dynamisme dont la France doit adapter ses structures d’exportations. L’industrie aéronautique est en pole position en ce qui concerne les exportations (36% du total), ensuite il y a les équipements mécaniques, le matériel électrique, électronique et informatique (19%), les produits agricoles ou agroalimentaires (14%) puis le secteur de la santé, chimie, parfums et cosmétiques (14%).

Le secteur aéronautique a une forte augmentation de 20,3% en 2015, à cause de la dépréciation de l’euro face au dollar américain

En ce qui concerne le secteur de la santé et cosmétique, il y a une croissance de 12,8% en 2015.

Cependant, le secteur automobile souffre de mauvaises exportations (-19,3%) en raison d’une diminution des ventes de freins, de pneumatiques, de boîtes de vitesses et d’autres accessoires. Il faut également noter que les ventes de voitures augmentent de 15%.

Les Importations par secteur

En 2015, les importations de biens de Chine augmentent de 8,7% et atteignent 46,6 Mds EUR.

Il est à noter que la Chine est le deuxième fournisseur de la France après l’Allemagne. La France est le 22eme client de la Chine en ce qui concerne ses exportations.

La France importe des produits Chinois à faible valeur ajoutée tels que les équipements de communication, les appareils électriques et électroniques, textile, jouets, textiles, habillement, cuir et chaussures, équipements électriques et ménagers.

Les Services

Les échanges de services sont très importants. Ils représentent 4,3 Mds d’Euros d’exportations françaises vers la Chine en 2014 et un excédent de 250 Millions d’Euros pour la France.

 

 

DEVIS GRATUIT