🥇Essais, normes et certifications de produits chinois en 2020

essais et certification produits achat chine

La conformité aux normes n’est pas à négliger dans notre activité, et nous écrivons souvent sur les directives chinoises et leur évolution.

L'utilisation d'une tierce partie pour réaliser un test de certification est la seule façon de s'assurer que vos articles sont conformes.

Dans cet article, nous expliquons pourquoi les tests sont critiques lors de l'importation en provenance de Chine, quand le moment est venu de tester votre produit et comment vous devriez gérer un test échoué.

SOMMAIRE (cliquez sur la partie qui vous intéresse)

Comment fonctionnent les processus de certification dans l'Union Européenne ?

Différents types d'essais de produits

Le but des essais de produits est de vérifier si un produit est conforme à une ou plusieurs directives, actes ou normes de sécurité. Comme il existe différents types de règlements sur les produits, il existe également différents types d’essais, notamment :

  • Essais de substances (p. ex. bisphénol A, essais de conformité REACH de l’UE)
  • Test de sécurité électrique (par ex. test de conformité CE LVD et test de conformité FCC EMC)
  • Essais mécaniques et physiques (p. ex. essais de résistance et essais de conformité ASTM)

Avant que vous, ou votre représentant en Chine, soumettiez un échantillon à une société d’essai et de certification de produit, vous devez déterminer quelles normes de produit s’appliquent à votre produit.

Aspect juridique

Pourquoi est-il nécessaire de tester les produits lors de l'achat en Chine ?

La plupart des fournisseurs chinois ne sont pas en mesure de se conformer aux normes américaines, européennes, australiennes et autres normes de produits étrangers.

Cependant, même si vous achetez d’un fournisseur qui peut prouver une conformité préalable étendue, ce n’est pas une garantie à 100% que votre lot d’articles est conforme.

La fabrication n’est pas une science, et les choses tournent mal de temps en temps, comme nous le verrons plus loin dans cet article.

 

Ainsi, le test de produit est le seul moyen de vérifier que vos articles sont conformes aux normes de sécurité des produits en vigueur dans votre pays.

De nombreux importateurs pensent que la responsabilité d’assurer la conformité devrait incomber au fournisseur, et non à eux. Nous convenons qu’il serait idéal que tous les fabricants chinois puissent assurer la conformité, mais malheureusement, ce n’est pas le cas.

En fin de compte, c’est à l’importateur qu’il incombe d’assurer la conformité, et non au fournisseur.

Les articles non conformes sont l’objet d’un rappel forcé et peuvent être saisis par les autorités douanières à l’arrivée. Si quelqu’un est blessé, vous serez également obligé de payer des dommages-intérêts. Certains règlements, comme la CPSIA aux États-Unis, exigent également que l’acheteur délivre un certificat de conformité fondé sur des rapports d’essais par lots. Ainsi, les tests ne sont pas seulement un moyen de démontrer la conformité, mais ils sont obligatoires pour certains produits. Nous examinerons les exigences légales plus loin dans cet article.

Comment puis-je savoir si mon produit doit être testé ?

Tout d’abord, vous devez déterminer quelles normes s’appliquent à votre produit, dans votre pays ou sur votre marché. N’oubliez pas qu’un produit peut être réglementé par plus d’une norme. Par exemple, pour certains produits, trois directives règlementent le marquage CE (marquage Conformité Européenne qui ouvre les portes d’un marché de 500 millions de consommateurs). Alors il est possible que les produits en question soient soumis à plusieurs tests de conformité.

Certaines directives, dont la directive REACH de l’Union Européenne, réglementent des groupes de substances plutôt que des substances individuelles. Il est donc un peu plus facile pour les importateurs d’assurer la conformité, car il suffit de se référer à une norme ou à une directive uniforme. L’entreprise d’essai et de certification fera le reste, car elle sait déjà quelles substances vérifier. Il en va de même pour les directives non liées aux substances, telles que la CE et l’ASTM, car les aspects multiples d’un produit sont couverts.

Toutefois, certains règlements s’appliquent à des substances individuelles plutôt qu’à des groupes de substances. Dans ces cas, l’importateur doit établir une liste de substances potentielles avant de soumettre des échantillons, plutôt que de se référer à une directive « tout en un ».

Les essais de produits par des tiers sont-ils exigés par la loi ?

Oui, dans certains cas, vous devez présenter un rapport d’essai ou un certificat de conformité (qui peut être basé sur des rapports d’essai de produits) aux autorités douanières.

Nous avons reçu des rapports faisant état de refus d’entrée de marchandises par les autorités douanières des États-Unis et de l’UE – parce que les importateurs n’ont pas fourni les documents requis.

Cela dit, à compter d’aujourd’hui, les rapports d’essais par des tiers ne sont pas requis pour importer la plupart des produits. Mais cela ne veut pas dire que la conformité est facultative.

Vous êtes toujours légalement tenu d’assurer la conformité, même si le rapport d’essai ne fait pas partie de la documentation d’importation standard.

Info SINO : Les autorités de la plupart des pays peuvent demander à des tiers des documents prouvant la conformité des semaines ou même des mois après la date d’arrivée de la cargaison.

Dans l’Union européenne, les entreprises sont légalement tenues de prouver la conformité à REACH dans les 45 jours, à la demande d’une autorité gouvernementale – ou même d’un client !

Lorsque ce jour viendra, vous feriez mieux d’être sûr que vos articles importés sont conformes, ou vous pourriez être forcé de retirer les articles du marché avec effet immédiat.

C’est pourquoi l’obtention d’un rapport d’essai par un tiers est essentielle, même si le document lui-même n’est pas exigé par la loi.

Le test

Trouver un laboratoire accrédité

Ne vous attendez pas à ce que les autorités locales acceptent les rapports d’essai ou les certificats de produit émis par n’importe quelle entreprise.

Il y a beaucoup d’entreprises d’essais sans scrupules en Chine et dans d’autres pays asiatiques, qui vendent de faux documents de conformité. Il y a aussi beaucoup de fournisseurs qui simulent des rapports d’essai et des certificats de produits.

Dans ce contexte, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi les autorités n’acceptent que les documents de conformité délivrés par des laboratoires accrédités.

Les listes de laboratoires accrédités se trouvent généralement sur les sites Web de l’industrie ou du gouvernement.

Cliquez ici pour voir la liste complète des laboratoires accrédités par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation, mandaté par EA, European Accreditation).

Cependant, un laboratoire accrédité n’est pas nécessairement un laboratoire situé dans votre propre pays.

Toutes les grandes sociétés d’essais, y compris SGS, Bureau Veritas et TÜV, ont des installations à Shanghai, Hong Kong, Shenzhen et Guangzhou.

Coûts des essais

À quelques exceptions près, les fabricants chinois exigent toujours que l’importateur paie la facture des essais de conformité.

Acheter depuis la Chine, c’est essentiellement comme voler avec une compagnie aérienne à bas prix : pas d’extras inclus.

Ceci n’est pas seulement valable pour les tests de conformité, mais aussi pour l’outillage, le développement de produits et les contrôles de qualité.

Un seul test de produit peut varier de 10 $US, pour des composants électriques individuels, à des dizaines de milliers de dollars – pour des programmes de test plus complexes. Cependant, les coûts des tests dépendent principalement de trois facteurs :

  • Le nombre d’Unité de Stock de Gestion (UGS)
  • le nombre de normes applicables, par UGS
  • Le nombre de composants, de couleurs et de matériaux par UGS.

Ainsi, tester des produits fabriqués à partir d’un matériau homogène (p.ex. corde en plastique) est moins coûteux, comparé à des produits fabriqués à partir de matériaux multiples (p.ex. bijoux).

Test du produit en 4 étapes

Maintenant que vous savez pourquoi il est nécessaire de tester les produits importés de Chine, il est temps d’examiner les aspects pratiques. Rien n’est certain dans le commerce international. Il s’agit plutôt d’une question de gestion du risque, comme le décrit le processus en quatre étapes.

- Étape 1 : Confirmer les normes de produits et les substances réglementées applicables (Critique)

Conseil SINO : Lorsque vous comparez les prix de plusieurs transporteurs, assurez-vous que les devis soient basés sur les mêmes incoterms.

Comme nous l’avons déjà expliqué, des normes différentes s’appliquent à différents produits.

Bien entendu, les différents pays et marchés ont aussi leurs propres normes. Par conséquent, les normes américaines ne s’appliquent pas dans l’Union européenne, et vice versa.

Vous devez également vérifier que votre fournisseur peut prouver qu’il s’est déjà conformé, car la plupart des fabricants chinois ne sont pas en mesure de se conformer aux normes et directives de produits étrangers.

Vous ne savez pas comment trouver des fournisseurs conformes en Chine ? Cliquez ici pour plus d’informations.

- Étape 2 : Tests d'échantillons de produits (Importance élevée)

Même si votre fournisseur peut démontrer une conformité antérieure, les rapports d’essai ne s’appliquent qu’à ce lot spécifique d’articles.

La conformité antérieure ne constitue pas une garantie de conformité future.

Par conséquent, il est souvent essentiel de vérifier que le prototype ou l’échantillon de votre produit est conforme à la norme applicable avant de payer pour la production en série.

Cependant, cela n’est valable que si l’on présume que le produit fabriqué en série est fabriqué avec les mêmes matériaux et composants que l’échantillon de produit.

Si ce n’est pas le cas, vous risquez de vous retrouver avec un article non conforme, même si votre échantillon de pré-production a été testé avec succès.

- Étape 3 : Analyse des matières premières (faible importance)

La plupart des fabricants chinois n’achètent des matériaux et des composants qu’après avoir reçu le paiement du dépôt de l’acheteur.

La vérification de la conformité des matériaux et composants entrants est un bon moyen de prévenir la contamination et de remplacer les matériaux non conformes avant qu’il ne soit trop tard.

Conseil SINO : Après l’assemblage final, il est temps de vérifier que vos articles sont conformes.

Cependant, nous vous conseillons de ne pas laisser votre fournisseur soumettre des échantillons à une société d’essai par ses propres moyens.

Il y a toujours le risque qu’ils soumettent des échantillons qui ne représentent pas les produits réels (p. ex. soumettre des échantillons conformes, alors que les articles réels ne sont pas conformes).

La meilleure façon de résoudre ce problème est de demander à un inspecteur de la qualité de prélever et de soumettre des échantillons.

FAQ

Avant de contrôler la qualité de vos produits, vous devez clairement définir les normes de qualité appliquées par le pays à destination Contrôler la qualité de vos produits avant expédition peut être une manière d’économiser de l’argent. C’est notamment l’occasion de faire appel à un prestataire externe pour réaliser cette inspection.

Le « Initial Production Check » IPC (ou le contrôle initial en français) : Une première inspection de toutes les machines et matériels exploité pour la production des biens. Durant l’inspection (ou DUPRO en anglais) : Une inspection sur le site de production pour savoir si les recommandations mentionnées dans l’étape précédente sont biens respectés. Naturellement, cette étape est réalisé lord de la fabrication de la commande. Inspection avant l’envoi (ou PSI en anglais) : C’est la dernière opportunité pour corriger les problèmes de production. Cette étape est généralement réalisée à la fin de la production. Le « Container Loading Check » (CLC) : Un dernier contrôle des marchandises : la qualité générale, les quantités, les étiquettes, le packaging… C’est le moment de fermer le container et d’envoyer les marchandises ! Le suivi de production : C’est une étape annexe qui consiste à – sur le long terme – contrôler les conditions de production de votre fournisseur. C’est une étape qui n’est pas obligatoire même si elle est conseillée, notamment pour les produits de luxe ou la perfection est recherché. Après la première expédition, vous allez gagner plus de confiance de la part de votre fournisseur et vous remarquerez qu’à partir d’un moment, vous n’aurez même plus besoin d’un prestataire externe pour contrôler la qualité de vos produits. En résumé : Avant de contrôler la qualité de vos produits, vous devez clairement définir les normes de qualité appliquées par le pays à destination Contrôler la qualité de vos produits avant expédition peut être une manière d’économiser de l’argent. C’est notamment l’occasion de faire appel à un prestataire externe pour réaliser cette inspection.

Charges supplémentaires : Le contrôle qualité est primordial mais vient avec un certain prix ! Connaissance du produit : Il est possible que la société que vous contactiez ne connaisse pas très bien les produits que vous souhaitez importer.

La qualité des produits n’est pas la seule chose à vérifier. Il est maintenant commun de trouver un fournisseur avec un « code de conduite » qui listera les standards de l’usine en question : les conditions de travail, les contrôles de pollution…

Vous devez être capable de comprendre pourquoi le fournisseur fixe un tel seuil : Les propres contraintes du fournisseur. Le fournisseur lui-même fait face à des contraintes d’approvisionnement et de coûts, il ne peut donc pas répondre à toutes vos exigences. Les contraintes de Un fournisseur ne peut pas changer sa chaîne de production pour seulement 1000 pièces.

Après inspection des produits à l’entrepôt de votre fournisseur, vous pouvez demander à votre prestataire de revoir certains produits défectueux (si cela est bien mentionné dans votre contrat d’achat). Une fois les produits défectueux repris, il sera l’heure de payer un acompte (ou l’ensemble de la commande, tout dépend de votre arrangement avec votre fournisseur) afin de faire partir la cargaison.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?


Nos experts vous répondent sous 48H

Jean Perri

Jean Perri est un expert de la logistique internationale, avec une maitrise complète du transport maritime, aérien et ferroviaire.

Il publie des vidéos régulièrement sur la Chaine Youtube de Sino Sourcing, n’hésitez pas à vous abonner.

Jean est aussi un formateur et un coach réputé et propose un programme d’accompagnement pour les importateurs: https://sino-sourcing.fr/limitless-sourcing

Francophone, Anglophone et Sinophone, Jean étudia la logistique/supply chain à la prestigieuse université de Shanghai.

Son rôle est de proposer à la clientèle francophone, les meilleures solutions de sourcing et de transport .

Rejoignez ceux qui ont déjà réussi !⬇️
LIMITLESS SOURCING
Sourcing & Achat

jusqu'à - 30% de réduction immédiate sur vos frais logistiques

Non vous ne rêvez pas, il est possible de baisser les coûts de Fret en appliquant 3 techniques simples.

Personne ne vous en a jamais parlé et pourtant c’est la réalité.

Prêt ?