vendre sur amazon.com depuis etranger

đŸ„‡Vendre sur Amazon.com depuis l’Ă©tranger en 2020

Exploitez Amazon oĂč que vous soyez !

 

PrĂšs de la moitiĂ© de nos lecteurs sont situĂ©s en dehors des USA et de l’Union europĂ©enne. Pourtant, la majoritĂ© de nos clients dans ces pays vendent principalement aux États-Unis ou en Europe. Ou les deux.

Pierre, l’un de nos nombreux abonnĂ©s est un d’entre eux.

Dans cet article, il explique comment il a commencĂ© Ă  vendre aux États-Unis, sur Amazon.com, tout en Ă©tant basĂ© en IsraĂ«l et en Europe.

 

Parlez-nous un peu de vous et de ce que vous avez fait avant de commencer Ă  exploiter votre entreprise actuelle

 

Je suis nĂ© en France et j’ai dĂ©mĂ©nagĂ© en IsraĂ«l il y a une vingtaine d’annĂ©es. J’ai toujours eu la passion de voyager, donc, logiquement, j’ai toujours cherchĂ© des sources de revenus qui peuvent ĂȘtre gĂ©rĂ©es de n’importe oĂč dans le monde.

J’ai Ă©tudiĂ© l’économie, mais j’ai travaillĂ© trĂšs briĂšvement comme employĂ© environ 2 ans. Puis j’ai commencĂ© Ă  importer des marchandises, essentiellement des motos et accessoires, des Etats-Unis vers la France pendant plusieurs annĂ©es alors que j’y vivais encore.

 

Quand je suis arrivĂ© en IsraĂ«l, j’ai d’abord travaillĂ© dans le domaine du software pour une grande entreprise.

ParallĂšlement, j’ai commencĂ© Ă  faire de la vente en ligne sur Ebay France, en gĂ©rant la boutique digitalement depuis IsraĂ«l tout en ayant un partenaire en France qui s’occupait de tout le travail « physique ».

Il me permet d’ĂȘtre libre de tous les soucis d’entrepĂŽt pour stocker mon inventaire et je n’ai pas Ă  m’occuper de l’emballage et de l’expĂ©dition de chaque unitĂ© vendue au client.

Il peut Ă©galement ĂȘtre gĂ©rĂ© depuis n’importe quel endroit, ce qui me permet de gagner ma vie en voyageant autour du monde. Il y a environ un an, j’ai pu quitter mon emploi en tant qu’employĂ© et travailler Ă  plein temps sur mon entreprise en ligne.

J’ai essayĂ© plusieurs types de produits, avec plus ou moins de succĂšs.

Comme je ne suis pas basĂ© aux Etats-Unis, j’ai besoin de produits avec un minimum d’entretien, parce que c’est assez compliquĂ© pour moi de gĂ©rer les retours.

 

Maintenant, il est plus facile de trouver des centres d’exĂ©cution qui s’occupent aussi des retours, mais il y a quelques annĂ©es, c’était trĂšs difficile.

 

A cĂŽtĂ© de cela, j’ai toujours eu une passion pour la mer depuis mon plus jeune Ăąge.

Je voyage beaucoup dans le sud de l’Espagne, et j’ai vĂ©cu prĂšs de la mer, alors j’ai dĂ©cidĂ© de dĂ©velopper une ligne de produits liĂ©s aux sports nautiques.

Était-ce votre premier choix ou avez-vous dĂ©jĂ  essayĂ© d’importer et de vendre d’autres produits ?

 

Comme je l’ai dĂ©jĂ  dit, j’ai importĂ© plusieurs types de produits de Chine. Le plus remarquable Ă©tait peut-ĂȘtre un diffuseur d’huile.

 

C’était un bon produit, mais nous avons eu un problĂšme avec une piĂšce spĂ©cifique, ce qui a causĂ© un rĂ©chauffement important du diffuseur, et nous avons dĂ©cidĂ© de l’arrĂȘter.

Nous avons eu la chance d’atteindre le seuil de rentabilité et de ne pas perdre d’argent, et je ne me suis pas laissĂ© dĂ©courager par cette mauvaise expĂ©rience et j’ai dĂ©cidĂ© de continuer avec d’autres produits.

 

Avez-vous dĂ©cidĂ© d’opter pour un produit sur mesure ou un produit de marque privĂ©e ?

 

Je pense que ce sont deux choses complÚtement différentes.

 

À mon avis, si vous voulez crĂ©er une marque et porter une ligne de plusieurs produits, il est plus appropriĂ© de choisir des produits de marque privĂ©e.

Le premier sera plus long parce que vous devrez crĂ©er votre identitĂ© de marque, votre logo, mais aprĂšs vous n’aurez plus qu’à ajouter d’autres produits en utilisant le mĂȘme concept.

 

Si vous avez une idée géniale pour un produit totalement nouveau, vous devez opter pour un produit conçu, mais il vous faudra beaucoup plus de temps pour le concevoir et le faire produire, et le marketing est complÚtement différent.

J’ai dĂ©cidĂ© d’opter pour des produits de marque de distributeur pour la marque ABTech, car notre objectif principal est de construire une marque et de rassembler, d’atteindre un public.

Aussi, il me semble plus difficile de concevoir un produit à partir de zéro, vous devez vraiment savoir ce que vous faites et faire une étude de marché trÚs approfondie.

vendre sur amazon de l'etranger

 

 

Lorsque vous avez dĂ©cidĂ© d’importer de Chine, comment avez-vous fait pour trouver des fournisseurs ?

 

Je travaillais avec des fournisseurs aux États-Unis, mais il semble qu’ils sont plus chers que les Chinois malgrĂ© tous les frais d’expĂ©dition, et aussi, il est plus difficile de travailler avec eux.

Ils demandent souvent des garanties que les fournisseurs chinois n’offrent pas. En outre, les fabricants amĂ©ricains sont en gĂ©nĂ©ral beaucoup moins flexibles et prĂȘts Ă  apporter n’importe quel type de changement de conception. J’ai donc dĂ©cidĂ© d’importer des marchandises de Chine.

 

Tout d’abord, j’ai toujours commencĂ© ma recherche sur Alibaba.com, parce que c’est pour moi la façon la plus simple et pratique de le faire. Il y a une Ă©norme base de donnĂ©es de fournisseurs, et vous pouvez vraiment tout trouver.

Il y a toutes sortes de vendeurs, fabricants, grossistes, agents, etc. et il n’est pas toujours facile de distinguer les uns des autres.

J’ai aussi trouvĂ© que la qualitĂ© des produits fluctuait, donc il faut ĂȘtre trĂšs prudent et faire une recherche approfondie avant de passer la commande finale.

J’essaie de contacter autant de fournisseurs que possible et de recevoir autant d’échantillons que possible afin de choisir le bon.

 

Mais j’ai trouvĂ© que parfois le fournisseur envoie un certain Ă©chantillon, et puis quand vous commandez, ils fournissent un produit de qualitĂ© infĂ©rieure.

Maintenant, j’ai dĂ©cidĂ© de travailler avec un agent local, car cela vaut la peine de payer le prix supplĂ©mentaire mais d’éviter beaucoup de problĂšmes.

 

Quels sont les défis auxquels vous avez dû faire face lorsque vous avez traité avec des fournisseurs chinois ?

 

Lorsque vous contactez des fournisseurs sur Alibaba, la plupart d’entre eux ne rĂ©pondent mĂȘme pas ou rĂ©pondent trĂšs tard, et aprĂšs vous commencez Ă  ĂȘtre contactĂ© par toutes sortes de « fournisseurs » qui ne sont pas toujours liĂ©s Ă  votre recherche initiale.

A cĂŽtĂ© de cela, avec le diffuseur d’huile, nous avons rencontrĂ© un problĂšme de qualitĂ© trĂšs sĂ©rieux. Nous vendons sur Amazon US, donc il y a un dĂ©lai entre les ventes et le feedback des clients.

 

Nous avons commandĂ© 120 unitĂ©s d’échantillons, le produit Ă©tait trĂšs original et trĂšs beau, et il Ă©tait Q4 au moment oĂč les ventes Ă©taient plus Ă©levĂ©es, donc nous avons vendu trĂšs rapidement.

Nous avons commandé un deuxiÚme lot de 504 unités trÚs rapidement, et comme le produit était déjà en production, nous avons commencé à constater des retours et des clients signalant des problÚmes techniques avec le diffuseur.

Heureusement, nous avons rĂ©ussi Ă  atteindre le seuil de rentabilitĂ© et, surtout, aucun client n’a Ă©tĂ© blessĂ©, mais c’était une leçon difficile Ă  tirer.

 

Combien de temps vous a-t-il fallu avant de pouvoir lancer votre premier produit ?

 

Nous avons commencĂ© Ă  contacter les fournisseurs Ă  la fin du mois de mai de cette annĂ©e, et le produit vient d’arriver chez FBA il y a quelques jours.

 

Cela fait presque 6 mois, mais cette fois nous avons contacté beaucoup de fournisseurs, et nous avons commandé des échantillons de 5 sources différentes.

Nous avons demandĂ© Ă  nos amis et Ă  la famille de tester chaque produit trĂšs consciencieusement, les Ă©chantillons de masques Snorkel sont arrivĂ©s Ă  la fin de l’étĂ©, donc il faisait encore trĂšs chaud et nous avons eu tout le temps de les tester.

Et une fois que vous l’avez fait, avec quel type de canaux de vente avez-vous travaillĂ© ?

 

Nous travaillons principalement sur Amazon.com, et nous cherchons Ă  vendre par le biais de notre propre site web bientĂŽt.

 

Tant qu’il s’agit d’une approche complĂštement diffĂ©rente de vendre sur Amazon ou de vendre sur notre propre site web, nous avons dĂ©cidĂ© de concentrer nos efforts d’abord sur Amazon tout en commençant Ă  dĂ©velopper et l’audience par le biais des mĂ©dias sociaux, puis de commencer Ă  vendre sur notre propre site web.

 

D’ici lĂ , nous aurons aussi plus de produits qui sont dĂ©jĂ  en production.

 

Avec toutes les histoires d’horreur que tout le monde entend sur la vente. Il est bon d’avoir un « plan B » et de dĂ©velopper diffĂ©rents canaux pour vendre vos produits.

Comment commercialisez-vous vos produits ?

 

Notre plan est de lancer le produit en utilisant principalement des promotions internes Amazon PPC et Facebook.

 

Je pense qu’Amazon PPC est toujours le moyen le plus efficace pour promouvoir les produits, Ă  moins d’avoir suffisamment de followers et un public Ă©tabli sur les mĂ©dias sociaux, ce qui pourrait prendre beaucoup de temps.

Pour cette raison, nous utilisons maintenant les outils qu’Amazon nous donne pour lancer notre premier produit, tout en crĂ©ant un public sur Facebook et Instagram qui, nous l’espĂ©rons, nous permettra de mieux lancer les prochains produits sur ces plateformes.

 

Quel est l’avenir de votre entreprise de commerce Ă©lectronique ?

 

Nous avons dĂ©jĂ  des clients dans les cinq pays d’Europe et, aprĂšs le lancement aux États-Unis, nous chercherons Ă  mettre notre marque sur le marchĂ© de l’UE.

 

Évidemment, le marchĂ© de l’UE est complĂštement diffĂ©rent, et les produits qui se vendent bien aux États-Unis ne sont pas toujours les mĂȘmes que ceux de l’UE.

 

De plus, il y a une barriĂšre linguistique, mais j’ai la chance de parler et d’écrire 3 langues sur les 5 nĂ©cessaires : Anglais, français et espagnol.

Nous utiliserons les services d’un traducteur pour Amazon en Italie et en Allemagne.

Merci beaucoup d’avoir partagĂ© tout cela.

 

L’entrepreneuriat est trĂšs en vogue en Chine, c’est en grande partie la raison pour laquelle la Chine a connu une croissance aussi rapide au cours des trois derniĂšres dĂ©cennies.

Pour de nombreux entrepreneurs chinois, la vente sur Amazon est leur porte d’entrĂ©e vers la richesse.

En fait, les professionnels estiment à plus de 200 000 le nombre d’entreprises chinoises qui vendent actuellement sur Amazon et ce nombre ne devrait cesser de croütre.

Cette chasse au succĂšs et donc Ă  l’argent apparemment facile s’accompagne inĂ©vitablement d’un comportement commercial contraire Ă  l’éthique.

Dans cet article, je vais vous montrer toutes les combines des vendeurs chinois, allant des fausses critiques aux comptes d’achat de zombies, en passant par les donnĂ©es volĂ©es par les employĂ©s d’Amazon pour manipuler Amazon.

Et comme vous vous en doutez, il y a bien entendu des victimes collatĂ©rales, les consommateurs paient le prix ultime car ils croient que le presse-ail avec le badge Amazon Choice est vraiment le meilleur produit de sa catĂ©gorie disponible, alors qu’il peut en rĂ©alitĂ© ĂȘtre celui qui rassemble seulement le plus grand nombre de faux commentaires.

Je dois dire que, du fait de ma femme chinoise, je suis obligé de signaler que je ne suis pas xénophobe et que les stratégies que je décris ici ne sont pas réservées aux vendeurs chinois.

Les vendeurs de presque toutes les nationalités utilisent des tactiques similaires.

Cependant, il ne fait aucun doute que la Chine est souvent précurseur et par conséquent le fer de lance de ces nombreuses stratégies que je suis sur le point de vous expliquer.

Pourquoi la manipulation des vendeurs d’Amazon est trĂšs rĂ©pandue

 

Cet article commence par une courte histoire d’amour de deux amoureux, un peu fou il faut se le dire, qui ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre.

Amazon est amoureux des entrepreneurs chinois et les entrepreneurs chinois sont amoureux d’Amazon.

La mission d’Amazon est de fournir aux clients les prix les plus bas possibles.

Une partie du moyen d’y parvenir consiste Ă  fournir la chaĂźne d’approvisionnement la plus courte possible, ce qui signifie que les vendeurs doivent ĂȘtre aussi proches que possible des usines chinoises.

Amazon organise rĂ©guliĂšrement des sommets en Chine continentale et tente agressivement d’attirer davantage de vendeurs chinois.

Dans le mĂȘme temps, le gouvernement chinois a faim de tout commerce transfrontalier et soutient activement tous ceux qui contribuent Ă  satisfaire son appĂ©tit.

À Shenzhen, dans la Silicon Valley Chinoise, le gouvernement chinois a contribuĂ© au dĂ©veloppement de nombreuses zones  industrielles, Ă  l’instar de la sociĂ©tĂ© China South City (柎) consacrĂ©e presque exclusivement aux vendeurs d’e-Commerce.

Le rĂ©sultat de cet engouement est que les vendeurs chinois sont impatients de poursuivre Ă  tout prix ce rĂȘve de succĂšs commercial et qu’Amazon est susceptible d’ignorer certaines activitĂ©s pernicieuses de la part des vendeurs chinois.

Utilisation de faux avis pour tromper les acheteurs

 

Ce n’est un secret pour personne que les avis des clients Amazon sont l’un des facteurs les plus importants qui affectent la dĂ©cision d’achat d’un client sur Amazon.

Il n’y a donc rien de surprenant Ă  ce que ce soit lĂ , l’une des tactiques les plus frĂ©quemment utilisĂ©es par les vendeurs chinois.

Zach Franklin de AMZKungfu est originaire de Detroit mais vit maintenant Ă  Shenzhen en Chine et est un consultant Amazon populaire auprĂšs des vendeurs chinois non-Amazon.

Il m’a expliquĂ© que, selon son expĂ©rience, au moins 50% des vendeurs chinois appliquaient une stratĂ©gie de contrĂŽle par rapport aux conditions de service d’Amazon.

Comme Zach me l’a dĂ©crit, «Pour de nombreux vendeurs chinois d’Amazon, la question de savoir comment rĂ©ussir sur Amazon a une rĂ©ponse simple: Ă©valuer les ventes similaires».

La stratĂ©gie d’examen d’un vendeur chinois peut prendre l’une des deux formes suivantes: indemniser / rembourser de vrais clients pour avoir laissĂ© un avis positif ou technique plus extrĂȘme consistant Ă  passer de fausses commandes et Ă  laisser des avis positifs via des comptes zombie Amazon.

Voici comment les vendeurs utilisent ces comptes dits zombies : les fausses sociĂ©tĂ©s d’examen (presque toujours en Chine) ouvrent des centaines, voire des milliers, de faux comptes Amazon.

Ils Ă©mulent ensuite un comportement « rĂ©el » de navigation du client afin de ne pas Ă©veiller les soupçons d’Amazon.

Ils vont mĂȘme jusqu’à utiliser de vĂ©ritables adresses d’expĂ©dition en contactant de vraies personnes en Europe (parfois par le biais d’informations client volĂ©es dans les bases de donnĂ©es d’Amazon) en Ă©change d’une compensation et / ou de produits gratuits.

Selon un consultant chinois, qui souhaite rester anonyme, les fausses évaluations sont rémunérées entre 3 et 5 euros, en fonction de la probabilité de se faire détecter par Amazon.

Bien sûr, les fausses évaluations ne sont pas le seul moyen de manipuler les critiques.

Bien qu’Amazon ait interdit les avis incitatifs en 2016, la pratique existe toujours sous diffĂ©rentes formes, des « clubs de remise » oĂč les consommateurs bĂ©nĂ©ficient de rabais (souvent pour une remise de 100% du prix d’achat) Ă  l’indemnisation des consommateurs pour avoir laissĂ© des avis positifs via des garanties prolongĂ©es et des rabais futurs.

 

Informations sur les concurrents volĂ©s par des employĂ©s d’Amazon

 

Les vendeurs chinois ne sont pas les seuls Ă  utiliser des combines malveillantes pour tromper Amazon.

Des milliers d’employĂ©s travaillent pour Amazon en Chine. Certains d’entre eux volent des informations sur les vendeurs en interne dans les bases de donnĂ©es d’Amazon et les revendent Ă  d’autres vendeurs et fournisseurs de services.

Si un vendeur peut obtenir certaines informations sur le produit d’un concurrent, telles que l’historique de ses ventes et de ses consultations de page, ces informations peuvent ĂȘtre extrĂȘmement utiles.

C’est ainsi que cela fonctionne : les employĂ©s de rang moyen Ă  supĂ©rieur au sein d’Amazon Chine ont un accĂšs direct au rĂ©seau interne d’Amazon, ce qui leur permet d’accĂ©der Ă  des informations privĂ©es relatives Ă  tous les vendeurs.

Des employĂ©s malhonnĂȘtes d’Amazon peuvent s’accaparer un rapport commercial sur un concurrent ciblĂ©, indiquant notamment le nombre de fois qu’un produit a Ă©tĂ© visionnĂ© sur une pĂ©riode donnĂ©e, le nombre de fois qu’un produit a Ă©tĂ© achetĂ© et le total des ventes de ces produits.

Les vendeurs peuvent mĂȘme demander un rapport ASIN indiquant exactement les mots clĂ©s susceptibles d’inciter un client Ă  acheter son article.

Les prix de ces rapports varient beaucoup (forcement, les rapports sont moins chers pour les sites internet uniquement chinois), mais un fournisseur de services facture 300 euros pour deux rapports ASIN et quelques autres rapports.

Voir ces donnĂ©es peut ĂȘtre utile Ă  la fois pour les produits d’un concurrent et pour les propres produits du vendeur.

Toutefois, les vendeurs ne peuvent pas voir ces donnĂ©es mĂȘme pour leurs propres produits. Ils doivent acheter un rapport volĂ© par un employĂ© d’Amazon.

 

Vole d’informations sur l’acheteur 

 

La base de donnĂ©es des clients d’Amazon est un Ă©lĂ©ment qu’ils s’efforcent de protĂ©ger.

Ils ne rĂ©vĂšlent pas l’adresse Ă©lectronique du client aux vendeurs et ont rĂ©cemment mĂȘme supprimĂ© la possibilitĂ© pour le vendeur de voir le numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone du client.

Mais pour les vendeurs peu scrupuleux, cette information est disponible, moyennant un coût.

Les mĂȘmes employĂ©s du bureau chinois d’Amazon, qui volent des rapports commerciaux sur des concurrents, voleront Ă©galement des informations sur les clients.

Tout ce dont ces employĂ©s Amazon corrompus ont besoin est le numĂ©ro de commande d’une commande client ou un lien vers une Ă©valuation de produit utilisĂ©e par le client.

Ces informations peuvent ĂȘtre utilisĂ©es de diffĂ©rentes maniĂšres, depuis contacter un client en privĂ© jusqu’à lui demander de supprimer un avis nĂ©gatif en Ă©change d’un gain quelconque, directement par courrier Ă©lectronique ou indirectement via une campagne de remarketing sur Facebook.

Un fournisseur de services anonyme qui achĂšte ces informations m’a dit que les employĂ©s d’Amazon facturent environ 3 euros pour obtenir ces donnĂ©es.

 

Les comptes de vente secrets d’Amazon

 

Comme je viens de le dire, Amazon lutte activement contre les vendeurs peu scrupuleux qui compromettent son marché, comme ceux qui abusent de fausses critiques.

Et quand Amazon punit et suspend un vendeur, les consĂ©quences peuvent ĂȘtre dĂ©sastreuses : non seulement ce vendeur perd sa capacitĂ© de vendre sur Amazon, mais aussi celui de potentiellement vendre des centaines de milliers de dollars, voire des millions de dollars de produits en stock.

Compte tenu de ces risques, de nombreux vendeurs chinois ouvrent secrĂštement plusieurs comptes Amazon Seller Central, alors que cela Ă©tait strictement contraire aux conditions d’utilisation d’Amazon.

Amazon est trĂšs efficace pour dĂ©tecter plusieurs comptes de vente appartenant Ă  un seul vendeur et les vendeurs s’efforcent par la suite de cacher l’identitĂ© de ces comptes, de nombreux vendeurs chinois exigent que leur personnel ouvre des comptes sous leur nom mais sous le contrĂŽle de leur sociĂ©tĂ©.

Ces comptes sont mĂȘme souvent utilisĂ©s avec des fournisseurs de services Internet distincts pour Ă©viter Ă  Amazon de dĂ©tecter un partage IP.

Un de mes collaborateurs qui travaillait auparavant pour un grand vendeur chinois d’Amazon dans le marchĂ© pour les animaux de compagnie me l’a dĂ©crit ainsi : «Dans notre sociĂ©tĂ©, nous avions littĂ©ralement besoin d’un diagramme dĂ©taillant tous nos comptes de vente afin que notre personnel puisse garder trace de ces comptes».

Évasion fiscale et sĂ©curitĂ© des produits

 

Il existe un dernier domaine dans lequel les vendeurs Ă©trangers, y compris les vendeurs chinois, peuvent s’imposer: la taxe sur les ventes et la sĂ©curitĂ© des produits. 

Actuellement, la question de savoir si Amazon ou les vendeurs eux-mĂȘmes sont responsables de la collecte et de la remise de la taxe de vente reste sans rĂ©ponse.

Concernant la sĂ©curitĂ©, Amazon rend le vendeur responsable de ces produits (et les tribunaux ont souvent confirmĂ© l’opinion selon laquelle Amazon ne saurait ĂȘtre tenu responsable des articles dĂ©fectueux).

Bien que Amazon impose aux vendeurs de souscrire au moins 1 million de dollars d’assurance de responsabilitĂ© du fait des produits, ce n’est pas un mystĂšre pourquoi Amazon n’impose pas cette obligation.

Et encore une fois, il ne faut pas un diplĂŽme en droit pour comprendre qu’une entreprise française ou europĂ©enne avec des actifs nationaux sera beaucoup plus susceptible de faire l’objet de poursuites qu’une entreprise Ă©trangĂšre, en particulier chinoise.

Cela signifie-t-il que les vendeurs chinois vendent délibérément des produits dangereux ?

Non, mais ils bĂ©nĂ©ficient d’une certaine protection, et contrairement aux entreprises europĂ©ennes elles peuvent ĂȘtre enclin a utiliser des mĂ©thodes trĂšs limites voir illĂ©gales (par exemple, la vente de produits dangereux pour le consommateur), sans se soucier des consĂ©quences.

En bref

 

À ce stade, il est important de souligner que les procĂ©dĂ©s utilisĂ©s sur Amazon ne sont uniquement rĂ©servĂ©e aux vendeurs chinois.

Quiconque a vendu sur Amazon suffisamment longtemps se rend compte que les vendeurs qui utilisent des tactiques de vente douteuses proviennent des quatre coins du monde.

Comme Zach Franklin l’a soulignĂ©, «la plupart des vendeurs [chinois] que je connais ne souhaitent que construire une vĂ©ritable marque dĂ©fendable.

Ils embauchent de meilleurs concepteurs et rĂ©dacteurs, renforçant ainsi leur prĂ©sence sur Amazon, expĂ©rimentant le marketing d’influence, Adwords et Facebook.

Ils veulent faire les choses correctement et ils travaillent de 9 heures à 21 heures, 6 jours par semaine ».

Si quelqu’un mĂ©rite d’ĂȘtre blĂąmĂ©, c’est l’entreprise Amazon elle-mĂȘme.

Les fausses critiques qui prolifĂšrent sur Amazon sont, selon moi, des propositions qu’Amazon tente lĂ©gitimement de supprimer, car elles reconnaissent que c’est une grave menace pour leur confiance en tant que marchĂ©.

Toutefois, d’aprĂšs mon expĂ©rience personnelle en tant que vendeur, Amazon permet apparemment Ă  presque a quiconque d’opĂ©rer avec toutes les stratĂ©gies de vente douteuses que nous avons Ă©numĂ©rĂ©es.

Comme un fournisseur de services chinois me l’a dĂ©crit, « Amazon ferme les yeux sur la fuite des donnĂ©es des concurrents sur les employĂ©s. Cela ne leur fait pas mal ». Amazon se prĂ©sente comme « Earth’s Most Customer- centric Company »

En rĂ©alitĂ©, Amazon ressemble Ă  presque toutes les grandes entreprises et ne se prĂ©occupe que d’une chose: Amazon.

Importation de produits de marque privĂ©e et vente sur Amazon – Par Jean Perri

Au cours des deux ou trois derniĂšres annĂ©es, nous avons constatĂ© une forte augmentation de l’intĂ©rĂȘt pour la vente de produits de marque privĂ©e sur Amazon.com. Pourquoi pensez-vous que c’est le cas ?

Amazon a certainement un des plus Ă©tonnants trafics piĂ©tonniers dans l’entreprise. Le trafic est phĂ©nomĂ©nal, mĂȘme pour des produits moins performants.

De plus, alors que la conversion sur les sites de commerce Ă©lectronique typiques est d’environ 1-2% au mieux, sur Amazon, la conversion commence autour de 5% et peut aller jusqu’à 50% pour de nombreux produits.

Il s’agit d’une plate-forme trĂšs attrayante pour de nombreux vendeurs, oĂč le bond des revenus d’ĂȘtre sur Amazon n’est pas seulement significatif, il a transformĂ© les petites entreprises en entreprises de plus de 1 million de dollars en quelques mois.

L’autre raison pour laquelle les marques privĂ©es attirent les vendeurs est que la concurrence pour la boĂźte d’achat devient de plus en plus difficile et repose sur des fournisseurs solides, des poches profondes et une excellente technologie – ou un chariot de magasinage dans l’allĂ©e de dĂ©gagement.

Cela signifie qu’un grand nombre de vendeurs de milieu de gamme sont exclus du jeu de la revente, que ce soit par les grands grossistes ou Amazon, ou Ă  l’autre extrĂ©mitĂ©, les vendeurs d’arbitrage de petite taille qui achĂštent Ă  la liquidation et Ă  la revente en ligne.

Amazon a rĂ©cemment sĂ©vit contre les vendeurs de scooters Ă  bascule non conformes. Les vendeurs devraient-ils commencer Ă  prendre au sĂ©rieux les essais et l’étiquetage des produits ?

Les vendeurs devraient bien sĂ»r prendre au sĂ©rieux les essais et l’étiquetage des produits, pour diverses raisons. PremiĂšrement, l’échec dans cette affaire a incendiĂ© des maisons et blessĂ© des personnes.

Je sais que les gens veulent rĂ©ussir Ă  faire croĂźtre leur entreprise et Ă  faire de l’argent, mais faire de l’argent au risque de voir quelqu’un mourir Ă  cause de vous, c’est assez sombre en termes de stratĂ©gie pour devenir riche.

En termes plus pratiques et moins moralisateurs, la catĂ©gorie Joaillerie Ă©tait complĂštement submergĂ©e de produits de dĂ©chets qui prĂ©tendaient ĂȘtre de l’or et ne l’étaient pas, et ainsi de suite.

Ils ont donc mis en place un nouveau programme d’AQ dans le cadre duquel chacun doit prĂ©senter une demande et faire tester ses produits, et s’ils ne rĂ©ussissent pas, ils ne peuvent pas prĂ©senter une nouvelle demande avant un an.

De plus, ils testent au hasard les produits de votre catalogue 2 à 3 fois par an et, si vous échouez, vous pouvez vous retirer de la catégorie.

Je soupçonne fortement que cela se produira dans d’autres catĂ©gories, en particulier les aliments et supplĂ©ments Ă  haut risque, les jouets, les articles pour bĂ©bĂ©s et les appareils Ă©lectriques.

En termes de risque, tout ce qui est ingĂ©rable, d’actualitĂ©, Ă©lectrique ou pour les enfants sera le plus risquĂ©.

Les produits qui touchent les aliments dans le cours normal de leur utilisation et les produits explicitement rĂ©glementĂ©s par les nombreux organismes gouvernementaux aux États-Unis, comme le bois composite, les ampoules Edison, les piĂšces automobiles, les dispositifs sans fil et plus encore, prĂ©sentent un risque secondaire.

Amazon a-t-il des exigences spécifiques en matiÚre de conformité des produits pour les vendeurs ?

La CPSC, la FDA, la FCC et la FTC sont les agences les plus communes Ă  rencontrer avec un produit donnĂ© qu’un vendeur peut souhaiter vendre aux États-Unis.

La CPSC réglemente tous les biens de consommation qui ne sont pas réglementés par une autre agence, et il y a parfois des chevauchements.

La FDA rĂ©glemente tous les aliments produits (le lait et les Ɠufs sont considĂ©rĂ©s comme « produits », l’USDA rĂ©git l’agriculture et les animaux), les mĂ©dicaments, les cosmĂ©tiques et les produits en contact avec les aliments. La FCC rĂ©glemente tous les appareils de communication.

La FTC rĂ©glemente toutes les allĂ©gations d’étiquetage dans les « publicitĂ©s » (la page de dĂ©tail) sur le point de vente, avec des rĂ©glementations spĂ©cifiques rĂ©gissant les bijoux, fabriquĂ©s aux États-Unis, les allĂ©gations, les fourrures et les textiles.

Les Conditions d’utilisation (Amazon) stipulent clairement que le vendeur doit ĂȘtre conforme. Amazon laisse cela intentionnellement vague afin qu’il puisse ĂȘtre appliquĂ© comme bon lui semble.

Pour ĂȘtre vraiment certain de ne pas avoir de problĂšmes avec Amazon, les vendeurs devraient travailler avec une firme de consultation qualifiĂ©e comme Cascadia, ou directement avec un laboratoire, bien que cette derniĂšre approche soit souvent plus coĂ»teuse, mais pas toujours.

Amazon a forcé la plupart des vendeurs de Hoverboard à fournir les documents de conformité nécessaires, y compris les documents UL. Amazon vérifie-t-elle normalement si les marchandises vendues sur sa plate-forme sont conformes ?

Amazon vérifie rarement les documents de conformité, de maniÚre proactive.

Cependant, Amazon a pris des mesures comme elle l’a fait avec les Hoverboards depuis 2007. Il s’agissait d’une question trĂšs importante, contrairement Ă  la portĂ©e normale de la question, qui se limite Ă  quelques UGS.

L’équipe qui s’occupe de ces dĂ©mantĂšlements, l’équipe de la sĂ©curitĂ© des produits, prend gĂ©nĂ©ralement des mesures sur les produits seulement, et non sur les comptes des vendeurs.

Mais pour un vendeur de marque maison, c’est parfois leur produit le plus vendu, et en termes d’impact sur les revenus, c’est comme si le compte Ă©tait suspendu.

Avoir vos canards en ligne pour des articles hautement prioritaires est toujours une bonne idée, et prenez TOUTES les plaintes des clients au sérieux.

Il a fallu des semaines Ă  Amazon pour dĂ©monter les hoverboards aprĂšs que les premiĂšres plaintes pour incendie ont commencĂ© Ă  arriver ; j’aurais conseillĂ© Ă  un vendeur de fixer le prix de leur produit Ă  dĂ©mĂ©nager et de ne pas rĂ©approvisionner les stocks pour essayer de se dĂ©gager de cette responsabilitĂ© le plus rapidement possible.

OĂč pensez-vous qu’Amazon ira avec cela Ă  l’avenir ? Les vendeurs devraient-ils s’attendre Ă  ce qu’Amazon applique plus strictement les exigences en matiĂšre d’étiquetage et de documentation dans les annĂ©es Ă  venir ?

Je n’ai aucune preuve pour justifier mon opinion, mais oui, je crois qu’il y aura plus de contrĂŽles Ă  l’avenir, et que les tests de produits seront effectuĂ©s par Amazon elle-mĂȘme, et que des mesures coercitives seront prises Ă  l’encontre des vendeurs.

Il est trÚs simple de tester la sécurité des prises ou la teneur en plomb.

Les vendeurs doivent s’assurer que tous les produits qu’ils importent et vendent sur Amazon sont sĂ»rs et conformes, car Amazon ne vous dira pas quand ils pourraient dĂ©marrer un programme comme celui-ci.

Les audits d’assurance qualitĂ© des bijoux ont Ă©tĂ© effectuĂ©s sur des centaines de vendeurs Ă  leur insu, puis ils ont Ă©tĂ© expulsĂ©s de la bijouterie fine sans aucun avertissement.

La conformitĂ© des produits n’est pas le seul risque auquel les vendeurs d’Amazon doivent faire face. Est-il exact qu’Amazon n’autorise qu’un taux de dĂ©fauts de 1% maximum ?

Le taux de dĂ©fauts de commande, ou ODR, ne peut ĂȘtre que de 1%.

Il s’agit du nombre de clients qui dĂ©posent une rĂ©clamation de A Ă  Z ou qui laissent une rĂ©troaction nĂ©gative, ou qui dĂ©posent une rĂ©trofacturation.

Il est possible d’avoir un taux de dĂ©fauts de produit beaucoup plus Ă©levĂ©.

Souvent, FBA va fermer les vendeurs au-delĂ  de 5-15% de taux de dĂ©fauts, parce que cela coĂ»te Ă©videmment beaucoup d’argent au vendeur pour payer les frais de FBA Ă  chaque fois, mais ce n’est pas liĂ© Ă  la performance.

En effet, les clients qui retournent des articles les retournent gĂ©nĂ©ralement parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas, et il est probable que certains d’entre eux dĂ©poseront un avis nĂ©gatif sur le produit.

Mais nous avons vu des produits Ă  succĂšs avec des taux de dĂ©fauts assez Ă©levĂ©s dans l’habillement et les accessoires, donc le taux de retour est plus un indicateur de l’endroit oĂč regarder qu’un taux dur et rapide.

Que se passe-t-il si un vendeur ne parvient pas à maintenir le taux de défauts de commande (ODR) en dessous de 1% ?

Lorsque l’ODR est supĂ©rieur Ă  1%, le vendeur est averti Ă  ce sujet et leurs fonds sont mis en rĂ©serve, gĂ©nĂ©ralement pendant 30 jours, pour aider Amazon Ă  couvrir toutes les dĂ©penses liĂ©es Ă  ces expĂ©riences nĂ©gatives des clients.

Beaucoup de vendeurs d’Amazon expĂ©dient leur cargaison directement de l’usine en Asie vers un centre de traitement Amazon aux États-Unis. Comment ces vendeurs peuvent-ils empĂȘcher un grand nombre d’unitĂ©s dĂ©fectueuses d’entrer sur le marchĂ© ?

Les inspections de contrÎle de la qualité sont essentielles.

Il s’agit en fait d’une plus grande prĂ©occupation en termes d’application de la loi, Ă  mon avis, que le rĂšglement sur les mĂ©dicaments en vente libre pour les vendeurs de marques privĂ©es.

Ce que je vois que le vendeur fait rĂ©guliĂšrement est de ne pas emballer correctement les articles, ou d’évaluer les articles correctement, afin qu’ils arrivent endommagĂ©s ou en mauvais Ă©tat, et le client se plaint alors dans leurs commentaires, l’examen du produit, ou annotation de retour, et la qualitĂ© du produit Amazon envoie le redoutĂ©, « Nous avons pris votre liste en raison d’une plainte de l’acheteur sur l’état de votre produit ».

Cela pourrait ĂȘtre utilisĂ©, vendu comme neuf, ou pas comme dĂ©crit, ou inauthentic – la plupart d’entre eux dĂ©crivent le mĂȘme problĂšme, bien que, qui est dĂ©fectueux ou endommagĂ© produit arrivant au client.

Cela peut ĂȘtre dĂ» Ă  une production bĂąclĂ©e et Ă  un manque d’inspection de contrĂŽle de qualitĂ© avant l’expĂ©dition ou Ă  un mauvais emballage qui a permis au produit d’ĂȘtre endommagĂ© aprĂšs la production dans l’expĂ©dition.

Sans l’inspection de contrĂŽle de qualitĂ©, vous ne saurez pas lequel il s’agit, ce qui rend encore plus difficile la fixation sur le prochain envoi.

Nous recommandons l’utilisation d’emballages conformes Ă  la norme ISTA 3A, qui est Ă©galement la norme utilisĂ©e pour l’initiative Amazon’s Frustration Free Packaging.

La propriété intellectuelle est un autre problÚme auquel les étiqueteurs privés doivent faire face. Comment éviter de vendre un produit breveté sur Amazon ?

Typiquement, nous recommandons de vĂ©rifier si le produit que vous essayez de vendre est la seule version de ce produit sur le site Web, et si c’est le cas, il est probablement brevetĂ©.

Par exemple, il y a un siĂšge d’auto qui utilise des ventouses Ă  haut rendement pour s’accrocher Ă  une fenĂȘtre.

Les ventouses sont brevetĂ©es, et donc personne d’autre ne peut copier ce dessin exact – seuls Amazon et le vendeur original sont en train de lister ce produit pour la vente.

Parfois, vous pouvez aussi voir que lorsqu’un produit est vraiment innovateur, il est probablement brevetĂ©.

Il y a beaucoup de produits traditionnellement utilisĂ©s, ou des variations sur le thĂšme, que les nouveaux vendeurs d’Amazon peuvent utiliser pour construire leurs marques, il n’est pas nĂ©cessaire de copier la marque ou les dessins de quelqu’un d’autre.

Cela dit, la contrefaçon de brevet est assez difficile Ă  prouver sur Amazon, et en gĂ©nĂ©ral Amazon exigera une sorte de preuve d’une procĂ©dure judiciaire rĂ©ussie.

LĂ  oĂč nous voyons les vendeurs s’attirer bien plus souvent des ennuis, c’est la contrefaçon de marques de commerce et de droits d’auteur.

Parfois, ils utilisent le nom de marque de quelqu’un d’autre dans la description de leur produit (n’utilisez jamais le nom Dr Oz pour promouvoir vos supplĂ©ments ! Essayez toujours d’avoir des offres et des photos uniques.

Nous voyons aussi beaucoup de nos vendeurs ciblĂ©s par des vendeurs malhonnĂȘtes qui essaient de prendre leur part de marchĂ© en copiant ou en dĂ©tournant leurs listes.

Nous soutenons nos clients en effectuant des achats tests, en faisant des rapports à Amazon, et en déposant des plaintes détaillées de comportement anticoncurrentiel comme les fausses critiques.

Merci beaucoup Jean d’avoir partagĂ© tout cela avec nous.

 

Comment fonctionne Amazon FBA ?

Fulfillment by Amazon (FBA) est un programme permettant aux vendeurs tiers sur la marketplace de profiter de l'infrastructure complÚte d'Amazon pour : le stockage, l'emballage et l'expédition des commandes aux clients.

Comment mettre un produit en vente sur Amazon ?

Sélectionnez Ajouter un produit dans le menu déroulant Stock et recherchez le produit que vous souhaitez vendre sur Amazon: - Ajouter un produit à la fois - Cliquez sur Vendre ce produit. - Saisissez les détails de votre offre dans les champs de données fournis. Cliquez sur Enregistrer.

Est-ce rentable de vendre sur Amazon ?

Vendre sur Amazon implique de nombreux frais, en effet l'enseigne prélÚve une commission sur chaque produit vendu. Il est recommandé de vendre un produit dont le prix de vente peut atteindre le double de son prix d'achat.

Comment expédier depuis Amazon FBA

Pour ce faire, allez dans “Inventaire” -> “GĂ©rer les expĂ©ditions FBA” et cliquez ensuite sur “Continuer avec le plan d’expĂ©dition”. De lĂ , entrez le nombre d’unitĂ©s de chaque article que vous envoyez. Ensuite, si votre article a besoin d’ĂȘtre prĂ©parĂ©, choisissez si vous ou Amazon allez le prĂ©parer. Enfin, choisissez si vous ou Amazon allez Ă©tiqueter le produit.

Quels sont les coĂ»ts cachĂ©s d’Amazon FBA ?

Bien entendu, il existe de nombreux coûts et en vrai, ils sont plus ou moins cachés. Dans l'ensemble, il s'agit des coûts classique lié a la logistique du business.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H
Les commentaires pour cette publication sont fermés.