"Le BĂ©nin et la Chine vont accroĂźtre leur coopĂ©ration en 2019 dans des domaines divers tels que la politique, l’économie, la culture, les infrastructures, la santĂ©, l’agriculture et les tĂ©lĂ©communications. C’est du moins ce qu’a fait savoir en dĂ©but de semaine, l’ambassadeur chinois au BĂ©nin, Peng Jingtao."

Fret Maritime

Dans cette partie nous allons voir le port autonome de Cotonou, principale installation portuaire du BĂ©nin.

 

Le port de Cotonou

A la découverte de Cotonou :

Cotonou est la capitale Ă©conomique et la plus grande ville du BĂ©nin avec un peu plus de 2 millions d’habitants. Elle y abrite de nombreux services gouvernementaux et diplomatiques.

Elle est situĂ©e au sud du pays sur le cordon littoral entre le Lac NokouĂ© et l’Ocean Atlantique.

La proximitĂ© de la frontiĂšre avec le Nigeria en fait dĂ©sormais une des plaques tournantes du commerce de la sous rĂ©gion. Le marchĂ© Dantokpa est le plus gros de l’afrique de l’Ouest avec 1 milliard de francs CFA d’échanges par jour, soit environ 1,5 millions d’Euros.

 

Temps de transit Chine - Cotonou

Fret MaritimeCotonou
Hong-Kong / Guangzhou44 Jours
Shanghai36 Jours
Tianjin46 Jours
Qingdao40 Jours
Ningbo35 Jours
Dalian53 Jours

Fret AĂ©rien

L'aéroport international de Cotonou est le plus grand aéroport du Bénin. Son code international (code IATA) est COO. Situé en bord de mer, il est relié au centre-ville via la route de l'aéroport et l'avenue Jean-Paul II. Son emplacement stratégique permet aux voyageurs d'accéder à l'aérogare rapidement depuis les différents quartiers de Cotonou, depuis Porto-Novo, la capitale du Bénin et depuis les zones touristiques balnéaires de l'ouest du pays.

Temps de transit aĂ©rien Chine – BĂ©nin  

A l’heure actuelle il n’existe pas encore de vols directs entre la Chine et le BĂ©nin, cependant la durĂ©e de vol estimĂ©e avec escale est entre 25 et 30 heures a partir des grandes villes chinoises jusqu’à l’aĂ©roport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou.

SINO Shipping propose un service de Fret aérien adapté à ses clients :

  • Coordination complĂšte de votre envoi
  • Contact direct et personnel avec tous les acteurs de la chaĂźne logistique
  • Contact direct et personnel avec nos partenaires a l’étranger
  • ContrĂŽle de votre chargement par des solutions EDD
  • Assurance de vos biens

Sino Shipping a toujours fonctionnĂ© en plaçant les besoins du client au-dessus de tout le reste. C’est pourquoi, en Ă©coutant vos besoins, nous vous proposons des solutions taillĂ©es sur-mesure qui comprennent des vols directs, Ă©conomiques ou full-charter. Le transport que nous vous proposons est professionnel et sĂ©curisĂ© autant qu’il est compĂ©titif sur le prix. Cette option devrait ĂȘtre Ă  envisager lorsque vous souhaitez envoyer des denrĂ©es pĂ©rissables ou des produits de haute technologie par exemple.

Transport routier

De par sa position gĂ©ographique, le BĂ©nin est un carrefour stratĂ©gique naturel en Afrique de l’Ouest. Pour tirer parti de cet atout, le Gouvernement met en Ɠuvre plusieurs grands projets de modernisation des infrastructures de transport, de logistique et de commerce. Certains partenaires se sont dĂ©jĂ  manifestĂ©s, notamment pour investir dans la rĂ©habilitation du rĂ©seau routier sur plus de 1300 km. Le Gouvernement entend poursuivre cet effort.

La bonne circulation des biens et des personnes sur le territoire du Bénin est un enjeu majeur du développement économique. Le Gouvernement entend ainsi moderniser le réseau routier de Cotonou en aménageant une voie de contournement nord-est. Un nouveau pont sur le lac Nokoué sera également construit. Ce projet contribuera à décongestionner la ville de Cotonou et facilitera ainsi le transit et la mobilité dans cette grande agglomération du Bénin.

La douane béninoise

Quelles sont les procĂ©dures d’importation au BĂ©nin ?

Au Bénin, Les opérations de dédouanement sont décomposées en deux grands groupes à savoir : le dédouanement à priori et le dédouanement proprement dit.

A-PROCEDURES DE DEDOUANEMENT A PRIORI

1-ProcĂ©dure d’obtention de l’Attestation de VĂ©rification Documentaire (AVD).

2-La conduite en Douane, la mise en Douane et la prise en charge des marchandises.

3-La procĂ©dure d’obtention des autorisations, licences et certificats.

1- ProcĂ©dure d’obtention de l’Attestation de VĂ©rification Documentaire (AVD).

Cette procĂ©dure se dĂ©roule entre trois intervenants Ă  savoir l’importateur lui mĂȘme ou le Commissionnaire AgrĂ©Ă© en Douane (CAD), la SociĂ©tĂ© Benin Control et la Douane. Elle se dĂ©compose en trois Ă©tapes :

  • Avant ou Ă  l’arrivĂ©e de la marchandise sur le territoire national, l’importateur ou le Commissionnaire AgrĂ©Ă© en Douane dĂ©signĂ© par ses soins lĂšve de façon Ă©lectronique Ă  travers le Guichet Unique de Commerce ExtĂ©rieur (opĂ©rationnel depuis le 15 mars 2018), une demande appelĂ©e Soumission de DĂ©clarations AnticipĂ©es (DA) qui sera transmise automatiquement Ă  Benin Control pour traitement. Il produit en appui Ă  cette demande tous les documents commerciaux exigibles.
  • AprĂšs rĂ©ception de ladite demande, Benin Control procĂšde Ă  la recevabilitĂ© du dossier et exige au besoin des documents complĂ©mentaires.
  • A la suite de l’étude approfondie documentaire, Benin Control Ă©met une Attestation de VĂ©rification Documentaire (AVD) qui n’est rien d’autre que la valeur transactionnelle de la marchandise. Une copie du fichier Ă©lectronique de l’AVD est automatiquement envoyĂ©e dans le SYDONIA WORLD, au Commissionnaire AgrĂ©Ă© en Douane et Ă  l’opĂ©rateur Ă©conomique.
  • Le Commissionnaire AgrĂ©Ă© en Douane, saisit sa dĂ©claration sur la base des informations de l’AVD puis la prĂ©sente pour liquidation au bureau de la douane en y annexant tous les documents commerciaux exigibles (tous ces documents sont en cours de dĂ©matĂ©rialisation pour une opĂ©rationnalisation au plus tard 2019).

Moyen de recours : En cas de contestation de la valeur dĂ©terminĂ©e par Benin Control, l’importateur ou son CAD adresse une demande de rĂ©clamation au ComitĂ© valeur prĂ©sidĂ© par le Ministre de l’Economie et des Finances assistĂ© par les cadres de l’Administration des douanes. Il annexe Ă  son dossier de contestation les preuves nĂ©cessaires.

2- La conduite en douane, la mise en douane et la prise en charge des marchandises

Elles sont assurĂ©es par la Section Maritime et l’UnitĂ© Mobile d’Ecor (UME) de la Brigade des Douanes mixte Cotonou-Port. ConformĂ©ment aux dispositions des articles 84 Ă  94 de la loi N° 2014-20 du 12 Septembre 2014 portant code des douanes en RĂ©publique du BĂ©nin.

2.1 – La Section Maritime

Les marchandises arrivant par mer doivent ĂȘtre inscrites sur le manifeste ou sur l’état gĂ©nĂ©ral du chargement du navire. Ce document datĂ© et dĂ»ment signĂ© par le capitaine du navire doit ĂȘtre prĂ©sentĂ© Ă  premiĂšre rĂ©quisition des agents de la section maritime, dans la zone maritime du rayon des douanes.

Les agents de la section maritime montent Ă  bord du navire dĂšs l’accostage, pour y soumettre le manifeste au visa «NE VARIETUR» et en prendre copie. Ils visent Ă©galement le journal de bord et procĂšdent au scellement des Ă©coutilles, des cĂąles et autres ouvertures du navire.

La version papier dudit manifeste visĂ© par les agents est ensuite dĂ©posĂ©e Ă  la section Ecor qui se charge de le transmettre Ă  la Recette, tandis que sa version Ă©lectronique est transmise dans le Guichet Unique portuaire par l’agent maritime.  Ce fichier Ă©lectronique disponible dans le GUP est ensuite transmis automatiquement dans le SYDONIA WORD via une interface.

2.2 – L’UnitĂ© Mobile d’Ecor

AprĂšs cette Ă©tape de l’enregistrement du manifeste, le navire est autorisĂ© Ă  dĂ©charger sa cargaison dans les Magasins et Aires de DĂ©douanement, les Magasins et Aires d’Exportation et les Terminaux Ă  Conteneurs sous la surveillance des agents des douanes.

 

3- Le prĂ©-dĂ©douanement (GUOCE) ou la procĂ©dure d’obtention des autorisations, licences et certificats.

Le Guichet Unique des Opérations de Commerce Extérieur (GUOCE) a pour objectif la dématérialisation de la liasse documentaire de pré-dédouanement :

  • la connexion du Commissionnaire en Douane AgrĂ©Ă© Ă  la plateforme Ă  l’aide de son identifiant et de son mot de passe ; (il convient de prĂ©ciser que le GUOCE sera bientĂŽt remplacĂ© par le GUCE qui propose des modules plus modernes)

 

  • le renseignement dans l’outil des informations relatives Ă  l’opĂ©ration effectuĂ©e (import, export ou transit), aux factures et aux produits transportĂ©s. Il charge ensuite les documents prĂ© requis nĂ©cessaires Ă  son opĂ©ration. Une fois les informations renseignĂ©es dans les champs appropriĂ©s et les documents joints, le systĂšme dĂ©termine si l’expĂ©dition requiert un ou plusieurs certificats. Dans le cas ou l’expĂ©dition ne requiert pas d’autorisation ou de certificats, les informations et documents joints sont automatiquement accessibles Ă  l’administration douaniĂšre. Sinon, le GUOCE identifie automatiquement les autorisations/ certificats requis et les transmet vers chacune des structures concernĂ©es pour l’émission automatique desdits documents.

 

  • Lorsque la derniĂšre autorisation liĂ©e Ă  une demande est traitĂ©e, le CAD reçoit une notification lui indiquant le traitement de sa demande. Le Bordereau Unique de PrĂ©-dĂ©douanement (BUP), listant l’ensemble des frais rĂ©capitulatifs des structures Ă©mettrices est alors disponible pour paiement auprĂšs de l’une des banques partenaires.

AprĂšs paiement du BUP, toute la liasse documentaire est disponible pour tĂ©lĂ©chargement par le CAD ou pour consultation par l’inspecteur des douanes en vue du dĂ©douanement des marchandises.

B-PROCEDURES DE DEDOUANEMENT DES MARCHANDISES

AprĂšs l’envoi du manifeste et la prise en charge des marchandises par la douane, l’importateur ou le dĂ©clarant peut Ă©mettre sa dĂ©claration en dĂ©tail.

  1. a) Le dĂ©clarant saisit, stocke et enregistre sa dĂ©claration et l’envoi dans le module SYDONIA WORLD
  2. b) DĂšs cet instant, la sĂ©lectivitĂ© s’active et oriente automatiquement la dĂ©claration dans l’un des trois circuits (Vert, Jaune et Rouge) en mĂȘme temps qu’il attribue s’il y a lieu (circuit jaune et rouge) le traitement Ă  un inspecteur de visite
  3. c) Le dĂ©clarant imprime la DĂ©claration en Douane Unique (DDU), le signe et le dĂ©pose Ă  l’inspecteur liquidateur dĂ©signĂ© par le systĂšme en mĂȘme temps qu’il envoi en piĂšces attachĂ©es les documents annexĂ©s Ă  la DDU via le guichet unique des opĂ©rations du commerce extĂ©rieur GUOCE.

          Cas des déclarations sélectées circuit VERT (Admis conforme)

Pour les marchandises sĂ©lectĂ©es circuit vert, aucun contrĂŽle n’étant nĂ©cessaire, le Bordereau de Frais Unique (BFU) est Ă©mis de façon automatique par le systĂšme du GUP aprĂšs validation de toutes les lignes de facturation par les autres acteurs qui interviennent sur la plateforme portuaire. L’usager se prĂ©sente  ensuite Ă  la banque pour payer le montant total figurant sur le BFU. Avec le BFU rĂ©glĂ©, il se prĂ©sente au manutentionnaire ou au responsable du magasin dans lequel se trouve sa marchandise pour son enlĂšvement.

  • L’Agent des Douanes Ă  la sortie du port coche dans le systĂšme du GUP la cage rĂ©servĂ©e qui constate la sortie effective de la marchandise.

    Cas de déclarations sélectées circuit JAUNE (ContrÎle documentaire)

L’Inspecteur dĂ©signĂ© par SYDONIA WORLD :

  • Visualise sur son poste de travail la dĂ©claration en douane ;
  • VĂ©rifie le dossier composĂ© de la dĂ©claration en dĂ©tail ainsi que des documents commerciaux y annexĂ©s ;
  • ProcĂšde Ă  la rĂ©orientation dans tous les cas de la dĂ©claration au VERT pour constater l’effectivitĂ© de la liquidation ;
  • AprĂšs validation de toutes les lignes de facturation par les autres acteurs qui interviennent sur la plateforme portuaire, l’usager se prĂ©sente ensuite Ă  la banque pour payer le montant total figurant sur le BFU. Avec le BFU rĂ©glĂ©, il se prĂ©sente au manutentionnaire ou au responsable du magasin dans lequel se trouve sa marchandise pour son enlĂšvement.
  • L’Agent des Douanes Ă  la sortie du port coche dans le systĂšme du GUP la case rĂ©servĂ©e qui constate la sortie effective de la marchandise.

En Cas de déclaration sélectée circuit ROUGE une procédure spéciale est à suivre.

Accords commerciaux Chine-BĂ©nin

Pour mĂ©moire, depuis 1972, le BĂ©nin et la Chine ont entretenu une coopĂ©ration bilatĂ©rale sans faille et a accouchĂ© de la rĂ©alisation d’innombrables infrastructures. Entre autres, cette coopĂ©ration bilatĂ©rale sud-sud a permis au BĂ©nin de bĂ©nĂ©ficier depuis 1972 de la part de son partenaire de plus d’une trentaine de projets d’assistance gouvernementale.

Les relations de coopĂ©ration entre le BĂ©nin et la Chine sont au beau fixe et s’annoncent encore plus prometteuses Ă  l’avenir. Selon l’ambassadeur chinois au BĂ©nin, Peng Jingtao “La coopĂ©ration sino-bĂ©ninoise sera marquĂ©e en 2019 par le dĂ©but de la mise en Ɠuvre des huit initiatives majeures lancĂ©es par la Chine Ă  l’issue du sommet 2018 du Forum sur la coopĂ©ration sino-africaine en vue d’aider les pays africains en gĂ©nĂ©ral et du BĂ©nin en particulier Ă  se dĂ©velopper”.

L’autre dimension de la coopĂ©ration entre les deux pays en 2019, c’est la promotion de la communication entre la Chine et le BĂ©nin. Elle sera marquĂ©e selon l’ambassadeur par la prĂ©sentation du BĂ©nin aux investisseurs chinois, de mĂȘme que la prĂ©sentation de la Chine au peuple bĂ©ninois dont le but est de favoriser les Ă©changes commerciaux entre les opĂ©rateurs Ă©conomiques des deux pays.

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H